Covid-19 et prédictions

 

, Covid-19 et prédictions

 

 

 

 

 

 

 

 

Est-ce que des médiums, voyants ou astrologues avaient annoncé la pandémie de Covid-19 qui a envahi la planète en 2020-2021 ?

Aussi étonnant que cela est, la réponse est positive, même si ces sources sont extrêmement rares.

Il y a quelques années avant la pandémie, j’avais mis sur le présent site un texte consacré aux prédictions de la médium américaine Sylvia Browne, la principale source évoquée étant un livre de Sylvia Browne publié en français en 2006 (aux éditions AdA Inc.) : Prophéties. Lorsque la crise sanitaire s’est développée dans le monde à partir de février-mars 2020, je n’avais pas en tête la prédiction (perdue dans une masse d’autres prédictions datées qui, elles, ne s’étaient pas vérifiées) suivante extraite de ce livre et mise dans mon texte disponible depuis quelques années. Voici ce que j’avais écrit à l’époque : 

En 2020, de plus en plus de gens porteraient en public des masques chirurgicaux et des gants de caoutchouc, « par crainte d’une maladie ressemblant à la pneumonie, qui s’attaquera à la fois aux poumons et aux bronches, en plus d’être extrêmement résistante à tout traitement ». Après avoir semé la panique au cours de l’hiver, elle réapparaîtrait dix ans après. (1)    

Sylvia Browne a aussi fait état de cette prédiction dans un livre ultérieur. Voici ce qu’écrit à ce propos Jean-Michel Grandsire dans le numéro 117 de Parasciences :

, Covid-19 et prédictions« Diverses photos d’un paragraphe du livre intitulé ‘’La fin des temps’’, publié en 2008 par la voyante Sylvia Browne, font partie des prophéties sur le coronavirus qui circulent le plus. Impossible de savoir combien de fois cette prophétie a été partagée, mais un tweet de Kim Kardashian à son sujet a obtenu plus de 241 000 mentions ‘’J’aime’’. L’extrait en question, initialement publié en anglais, déclare ceci :

‘’Vers 2020, une maladie ressemblant à une forme grave de pneumonie se répandra à travers le monde, s’attaquant aux poumons et aux bronches, et résistant à tous les traitements connus. Encore plus stupéfiante que la maladie elle-même sera sa soudaine disparition et sa réapparition 10 ans plus tard, avant de disparaître pour de bon aussi rapidement qu’elle était apparue.’’ » (2)

Petit bémol : on ne peut pas parler, dans la réalité, de soudaine disparition de l’épidémie puisqu’au premier semestre 2021 l’humanité se débattait encore avec ce fléau (ce dernier devant, je pense, disparaître avant fin 2021 grâce la vaccination de masse). Quant à son retour dans une dizaine d’années, rien n’est sûr bien sûr. Néanmoins, la voyante a « matché » sur la date et sur la nature de la maladie. (Elle ne parle pas, cependant, d’épidémie ou de pandémie.)  

Je ne suis pas du tout d’accord avec ce commentaire débile qu’on lit sur le progrès.fr :  

« Il semble toutefois exagéré de prétendre que Sylvia Browne, décédée en 2013, a ainsi prédit l’épidémie de Covid-19. Outre que le passage reste très vague, la médium a plusieurs fois défrayé la chronique avec ces fausses prédictions. En 2004, à la télévision, elle avait assuré à la mère d’une jeune femme disparue que celle-ci était morte, alors qu’elle allait être retrouvée vivante neuf ans plus tard. La mère, entre temps, était décédée. Elle avait aussi annoncé par erreur la création d’un vaccin contre le sida en 2005, le déclin du mariage avant 2020 ou encore sa propre mort à l’âge de 88 ans. Mais elle avait 77 ans lorsqu’elle s’est éteinte.

Au sujet de l’épidémie de coronavirus, Sylvia Browne peut donc, au mieux, être gratifiée d’une simple coïncidence. »

Ce n’est pas parce que Sylvia Browne a fait de nombreuses prophéties datées qui ne se sont pas réalisées qu’il faut en déduire que celle qui a « matché » n’est qu’une coïncidence. En outre, parler de « passage très vague » est un comble, d’une part parce que c’est daté avec précision et d’autre part parce que le descriptif de la maladie correspond à celui de la pandémie, même si ce dernier mot n’est pas utilisé. Il n’est donc nullement exagéré, contrairement à ce qu’insinue cet individu, de dire qu’elle a prédit l’épidémie de Covid-19.

Je signale aussi que dans une vidéo diffusée sur Nuréa TV en 2019, le channel Sylvain Didelot a envisagé une possible pandémie. 

 

* Une autre prédiction est celle d’Abighya Anand, un jeune astrologue indien qui, le 22 août 2019, a annoncé sur sa chaîne YouTube, alors qu’il était âgé de seulement 14 ans, que le monde entamerait une phase difficile de novembre 2019 à avril 2020. Il s’est certes trompé en partie, puisque nous étions toujours, durant le premier semestre 2021, en pleine crise sanitaire. Il avait dit :

« Cette période de six mois verra la propagation d’une maladie mondiale et la montée des tensions internationales. »

Au plus fort de tout, « le 31 mars marquera le point culminant de cet état, le monde étant tendu ».

Cependant, « le 29 mai, alors que la Terre s’éloignera de cette période difficile, elle marquera le déclin de la maladie mondiale, car sa propagation sera plus facile à gérer ».     

Dans la réalité, il y eut certes, à cette période de l’année, la fin de la première vague, mais il y a eu, après les vacances d’été, une deuxième vague, etc.

 

* Dans un article (« Aperçu sur les pandémies ») paru en 2012 dans le numéro 177 de L’Astrologue, l’astrologue André Barbault (1921-2019) – je signale qu’il est décédé en octobre 2019, à l’âge de 98 ans, et donc juste avant la pandémie – a entrevu la pandémie de 2020-2021 :

, Covid-19 et prédictions« Il se pourrait bien que nous soyons sérieusement menacés d’une nouvelle pandémie au cap de 2020-2021, (…). »

 

* Dans « Le nouveau rapport de la CIA – Comment sera le monde demain ? », paru en 2008, on lit :

« L’apparition d’une nouvelle maladie respiratoire humaine virulente, extrêmement contagieuse, pour laquelle il n’existe pas de traitement adéquat, pourrait déclencher une pandémie mondiale. Si une telle maladie apparaît, d’ici à 2025, des tensions et des conflits internes ou transfrontaliers ne manqueront pas d’éclater.

Les détails qui suivent ont de quoi faire dresser les cheveux sur la tête. On mentionne entre autres que si une maladie pandémique se déclare, ce sera sans doute dans une zone à forte densité de population, de grande proximité entre humains et animaux, comme il en existe en Chine, et qu’en dépit des restrictions limitant les déplacements internationaux, des voyageurs présentant peu ou pas de symptômes pourraient transporter le virus aux autres continents. »    

Ce rapport de la CIA était une évaluation de la future situation planétaire et des nombreux risques à prévoir, en se basant sur des dizaines de spécialistes et des rapports d’organismes comme la CIA. Sur la chaîne Public Sénat, Alexandre Adler, qui a écrit la préface du livre, a expliqué qu’à l’époque de la rédaction de ce dernier la réflexion était que, de pandémie en pandémie, nous allions en avoir une qui allait s’étendre à la planète à cause de la mondialisation, et la CIA mettait donc en garde. A la question de savoir comment les possibilités évoquées ont pu ainsi se vérifier, Alexandre Adler a répondu que c’était parce que c’était déjà arrivé : il a évoqué Tom Clancy, qui a aussi écrit à partir de l’expertise de la CIA, qui avait raconté une épidémie d’Ébola. A l’époque, Ebola n’était pas du tout maîtrisé. (3)

 

* Origines de la Covid-19 :

Il y a trois hypothèses quant à l’origine du virus :

  1. Une origine animale (celle qui a été longtemps admise dans les milieux médiatiques mainstream) : chauves-souris/pangolins ou visons, sur le marché de Wuhan en Chine. 
  2. Une origine accidentelle : le virus se serait échappé du laboratoire chinois situé à proximité du marché de Wuhan. Cette hypothèse a été sérieusement envisagée à la fin du premier semestre  2021.
  3. Une origine intentionnelle : « quelqu’un » aurait lâché dans la nature le virus (toujours en Chine – c’est de toute façon, comme disait Trump, « le virus chinois »), pour une raison qui reste à déterminer.

Daniel Meurois se positionne (sur la base d’une extrapolation en relation avec les scènes auxquelles il avait assisté dans les Annales akashiques quelques décennies auparavant, et qui sont relatées dans « Par l’Esprit du Soleil » et « Celui qui vient » – deux livres que j’ai) sur la troisième affirmation. Il a écrit, dans un message posté sur Facebook le 10 décembre 2020, que le virus est d’origine humaine, fabriqué intentionnellement en laboratoire « et savamment piloté de par le monde en fonction des nécessités ». Cette affirmation complotiste n’est bien sur étayée par aucune base factuelle.

La bonne hypothèse est peut-être la seconde (l’origine accidentelle en laboratoire). J’ai pour ma part noté que quelques sources « extraordinaires » ont affirmé en 2020 une origine humaine à la pandémie :

Voici, à propos de la Covid-19, l’extrait d’un message de Marie (« la Vierge ») reçu par Nicole Dhuin, le 23 mars 2020 au Centre Mexico en Berry (Département 36 – France) :

« (…) Un virus s’est échappé de l’un de ces laboratoires et certains, au lieu d’avouer leur responsabilité, l’ont rejetée sur d’innocents animaux. Je ne suis pas là pour vous dire s’il s’est échappé par négligence ou par la volonté d’un esprit mal attentionné. Les faits sont là et maintenant, c’est l’humanité entière qui doit en tirer les conséquences. » (Extrait du site de Nicole Dhuin : www.editionsdu7.fr)

Quant à la channel Rosanna Narducci, elle prétend que le virus a été implanté par les reptiliens de la planète Gya ! Cela ne me paraît pas du tout vraisemblable, même si par ailleurs beaucoup d’informations données par cette channel sont fort intéressantes. 

Et que disent les prétendus Ummites à propos du coronavirus ? Le 6 juillet 2020, Stone Gardenteapot a mis sur sa page Facebook ce qui était alors le dernier Tweet d’OAY (numéro 141 du 5 juillet 2020), qui commence ainsi :

« Au sujet de la dissémination du virus, toutes nos investigations favorisent une origine accidentelle. »

Ainsi, d’après les enquêtes « ummites » (si toutefois le dossier ummite n’est pas un gros canular), la Covid-19 a été diffusée accidentellement. Compréhension personnelle de l’événement par Stone Gardenteapot (commentaire sur sa page Facebook en juillet 2020) : virus artificiel manufacturé dans le labo P4 de Wuhan, mais sorti du labo par négligence.

 

* Les fanas et les fadas :

La crise sanitaire a rendu complètement gagas une foultitude d’individus, surtout sur les réseaux sociaux, sur YouTube, etc. Et les complotistes primaires de tous poils s’en sont donné « à cœur joie ». 

Il y a d’abord eu les fanas du docteur Raoult et de l’hydroxychloroquine parée de toutes les vertus thérapeutiques. Le professeur concerné n’avait pas fait de groupe contrôle (ce qui est nécessaire dans toute approche expérimentale), mais le monsieur était sûr de lui : son médicament marche. Tout de suite, de très nombreuses personnes sont devenues des adeptes inconditionnels de Raoult, y compris de nombreuses « vedettes » du domaine des « parasciences » : Jean-Claude Bourret, Marie-Thérèse de Brosses, Didier van Cauwelaert, etc.  Une étude bidon publiée dans la revue médicale The Lancet les a « dopés » dans leur combat pro-hydroxychloroquine (et donc pro-Raoult), et ils se sont référés à des études censées confirmer son efficacité (notamment en se référant à des articles publiés sur francesoir, un site devenu un repaire de complotistes). Par contre, ils ne tiennent pas compte des études allant dans le sens contraire… C’est un cas classique de biais de confirmation.  

De nombreuses personnes par ailleurs « intéressantes » adhèrent à des thèses « alternatives » (genre « Hold up ») et se croient obligées de s’allier à la dissidence des « opprimés de l’élite ». Il est grave de constater que tant de gens ouverts aux « parasciences » (ces gens ont de nombreux « fans » sur leurs pages Facebook ou Twitter qui pratiquement tous acquiescent à leurs propos) manquent d’esprit critique (à distinguer de l’esprit de critique systématique des zététiciens). Je constate que je suis l’un des rares à s’intéresser (depuis 50 ans dans mon cas) aux « parasciences » sans pour autant tomber dans le complotisme débile et entériner, comme la foultitude des gens aimant un auteur (Daniel Meurois, Jean-Claude Bourret, etc.), les posts traitant de la pandémie. Beaucoup aiment se victimiser : ainsi, Jean-Claude Bourret est parti (tout en restant un minimum sur Facebook) sur le Facebook russe (VK) car on lui a censuré, dit-il, des posts, ce que tous ses fans ont trouvé bien sûr scandaleux. (Mais peut-être que les liens qu’il donnait comportaient des infos bidons, d’où la censure.) De même, Daniel Meurois s’est inquiété (en réponse à un « fan ») que l’on puisse supprimer sa page s’il écrivait ce qu’il pensait à propos de ce qui allait se produire aux Etats-Unis. J’aurais voulu lui dire : « Pas de stress » (comme dans la publicité), car Facebook ne supprime pas une page Facebook parce qu’on a mis un petit commentaire de cette nature…         

Les fadas, eux, clament que le but recherché de la pandémie, qui pour eux a été provoquée, est de contrôler la population mondiale en injectant des micro-implants ou puces dans le vaccin. Un reportage diffusé sur BFMTV en janvier 2021 a montré des extraits de vidéos Internet de Sylvano Trotta et Christian Tal Schaller, ainsi que le compte Twitter de Kim Glow. Ces trois individus tiennent des propos irresponsables faisant état de la dangerosité des vaccins. Pour ce qui est de Tal Schaller, qui insinue bêtement que le vaccin a pour but de contrôler et tuer les gens, c’est bien dommage (il avait créé une maison d’éditions ayant publié de forts intéressants livres) mais en fait pas surprenant, compte tenu de ses prises de position anti-vaccins antérieures.

Parmi les complotistes, il y a aussi la gourelle Laura Marie recluse dans son académie virtuelle Harmonic Universe. Je lui consacre un long texte sur mon site (rubrique Spiritualité du 3ème millénaire) : LauraMarie et l’Académie Harmonic Universe.

 

* La « lettre aux journalistes » et Daniel Meurois :

Le site Web de francesoir est devenu un repaire de complotistes dans lequel ont puisé, pour étayer leurs convictions, des tas de gens épousant les thèses en accord avec leur conception, avec une charge haineuse et irrationnelle contre les médias mainstream qualifiés par de nombreuses personnes de « merdias ».  

, Covid-19 et prédictionsDans un message daté du 26 décembre 2020, Daniel Meurois a mis sur sa page Facebook le texte, daté du 24 décembre 2020, du journaliste Frédéric Vidal, du site de france soir. La quasi-totalité des commentateurs ont entériné le contenu du texte. Il s’agit d’une violente charge contre les journalistes mainstream (ceux des « grands médias »), en leur reprochant notamment qu’ils ne disent rien de la « pédocriminalité sataniste institutionnalisée dans nos pays occidentaux » (sic), etc. Dans ce texte virulent, Vidal écrit que les journalistes laissent croire « que Biden a gagné en tout honneur et que Trump n’est qu’un mauvais perdant » :

« C’est le contraire de la vérité, vous le savez, Biden ne sera sûrement pas président. Et ce qui se passe là-bas alors que j’écris ces mots va impitoyablement déferler sur le monde et faire ‘’imploser’’ bien des démocraties occidentales. Comment pensez-vous vous en sortir ? »

On lit aussi :

« Vous ne dites rien sur la réalité de cette fausse pandémie, dont les chiffres officiels (voyez ceux de l’INSEE) montrent qu’il n’y a eu aucune surmortalité en 2020 par rapport aux décennies précédentes. Elle est pourtant le mensonge que vous nourrissez avec grand zèle chaque jour et sur lequel repose la mise en place accélérée de la dictature du nouvel ordre mondial. »

En réalité, comme le signale lefigaro.fr du 15 janvier 2021, le taux de mortalité français a augmenté de 9% en 2020 en raison de la Covid-19 :

« Le taux de mortalité global en France en 2020, gonflé par la pandémie de Covid-19, a augmenté de 9 % par rapport aux deux années précédentes, selon les données provisoires publiées vendredi par l’Institut national de la statistique (INSEE). 

L’INSEE a indiqué que le 15 janvier, un total de 667 400 décès toutes causes confondues avait été enregistré pour 2020 en France. 53 900 de plus qu’en 2019. Les taux de surmortalité les plus élevés ont été enregistrés en Ile-de-France, autour de Paris, et dans l’est de la France, deux régions particulièrement touchées par la pandémie. ‘Les décès en France ont été marqués par l’épidémie de Covid-19, a déclaré l’INSEE, ajoutant que les chiffres des décès pour la fin de l’année n’avaient pas encore été transmis.

L’institut a indiqué que le taux de mortalité plus élevé ne concernait que les personnes âgées de 65 ans et plus. Il a également indiqué que la première vague de mortalité élevée durant la phase initiale de la pandémie en mars et avril était plus courte que la seconde qui a débuté en septembre. »

 

Voici le commentaire que, en tant que dissident par rapport à la mentalité moutonnière de masse des « likers » du post de Daniel Meurois, j’ai mis sur la page de ce dernier (en réponse à un message de ce denier qui se félicitait du nombre de vues de son message) :      

« Je suis l’un des rares, ici, à ne pas partager la tonalité générale de la tirade de Frédéric Vidal, car elle est brutale et sans nuances. La vérité est le point d’équilibre entre les opposés. Comment peut-on dire que nous avons affaire à une fausse pandémie ? Allez dire cela à toutes les personnes qui, dans le monde, ont perdu des proches (330.000 morts aux Etats-Unis, plus de 60.000 en France, etc., etc.). 

De plus, comment peut-on affirmer que Biden n’a pas gagné ‘en tout honneur’ et que Trump n’est pas un mauvais perdant (ce qu’il a réellement été) ? C’est cela le contraire de la vérité. Biden ‘ne sera sûrement pas président’ ? Il a été élu président, confirmé par le collège électoral, et la passation de pouvoir aura lieu le 20 janvier. RDV donc au 20 janvier, le jour où l’assertion de Vidal sera totalement démentie. A noter qu’en disant cela, je ne suis pas pour autant un ‘aveugle de la conscience’ ni ne suis point ‘en embuscade’ ; c’est seulement la vérité. »

Le 28 décembre 2020, Daniel Meurois avait en effet écrit :   

« Un grand merci à vous tous… Plus de 77.000 vues pour ce post ce mardi matin, c’est-à-dire moins de 72 heures après sa publication. C’est significatif, n’en déplaise à quelques aveugles de la conscience et à quelques personnes qui se tiennent toujours en embuscade, les fesses entre deux chaises, attendant le meilleur moment pour décocher une flèche… Pardonnez ma franchise… Tout n’est pas beau et rose sur notre planète et il y a des moments de son histoire où il faut avoir le courage de le dire, quitte à décevoir quelques-un(e)s… »

Daniel Meurois (dont j’ai par ailleurs tous les livres, à l’exception des « 108 paroles du Christ ») s’est permis d’enlever mon message cité plus haut. Pourtant, il n’y avait là rien d’insultant ou je ne sais quoi, mais simplement l’expression d’une appréciation différente par rapport à la diatribe de Frédéric Vidal. Jamais quelqu’un de « normal » n’aurait enlevé un tel message (au début), mais aurait simplement répondu immédiatement, au lieu de le faire après la remise du message, alors qu’il était pris en défaut : « il a remis le message, celui-là, je vais quand même lui répondre. » C’est alors que j’ai eu droit à cette réponse (oui, j’ai la manie de faire des copier-coller !) :

« Chacun a droit à son opinion, Monsieur Moreau. L’avenir dira… Un journaliste ‘crédible’ écrivait il y a quelques jours : ‘Les chiffres ne mentent pas…  Nous les faisons mentir’… »

Notons au passage que si chacun a droit à son opinion, pourquoi alors s’est-il permis de supprimer un petit message dissident parmi la multitude de messages allant dans le sens du « propriétaire » de sa page Facebook ? N’est-ce pas incohérent et mensonger ?

Dans la foulée, une commentatrice (Latifa Fila) a écrit :

« Tiens, on a effacé mon commentaire ! Vous êtes avide de notoriété, c’est de l’ego. Vous n’acceptez pas les personnes qui ne sont pas d’accord. » (J’ai ajouté « êtes » et « c’est de ».)

J’ai précisé à cette commentatrice qu’il avait aussi enlevé mon commentaire, mais que je l’avais remis et qu’il venait de me répondre, tout en lui ajoutant, entre parenthèses, que la pandémie et la victoire de Biden n’étaient pas des opinions mais des faits têtus ! Et c’est après que ces deux commentaires, celui de Latifa Fila et ma réponse à celle-ci, aient été mis, que Daniel Meurois m’a « débranché » de sa page Facebook ! (Bon, d’un autre côté, j’avais l’intention de ne pratiquement plus revenir sur sa page car je n’ai pas besoin de ses commentaires – citations de son œuvre, etc. -, ses livres étant suffisants (tout concernant ses « contacts », etc., se trouvant là ; on peut se passer de sa page qui n’est là que pour satisfaire son ego via les commentaires positifs et plus ou moins dithyrambiques de ses lecteurs « fans ».)  

Auparavant, Daniel Meurois avait enlevé (avant que je n’intervienne) un commentaire d’un nommé Matthias Espallergues, tout en laissant ce message « poli » :

« Matthias, je me suis permis de supprimer ton message car il pouvait être très, très mal interprété et détourné de son intention initiale qui est de chercher la lumière, j’en suis conscient. Je pense que tu me comprendras. »

Le gars  a répondu par : « Oui c’est votre page, vous avez tous les droits, (…) »

Je suis allé sur la page de ce dernier. Las, on y voit un dessin qui se veut humoristique, où Joe Biden triche en faisant un saut en hauteur (il ne saute pas « droit », au contraire de Trump). Bon, j’ai compris, encore un barré qui entérine les accusations débiles de fraude de la part des démocrates…  

Nous sommes donc, avec Daniel Meurois, en présence d’un auteur qui bénéficie de toute une kyrielle de « fans » et qui ne peut pas supporter que quelqu’un fasse un commentaire dissident, qui par ailleurs n’a rien d’injurieux, et qui ne trouve pas mieux que de censurer celui-ci, et, pire, de m’exclure de sa page Facebook.  

(A noter que dès qu’il y a une tirade « anti-système » à propos de la crise, les posts de Daniel Meurois sont « likés » jusqu’à 1400 fois ! Ce qui a été le cas pour la reproduction de la tirade de Frédéric Vidal. Un score qui n’est pas atteint pour les autres types – ceux « spiritualistes » et liés à son œuvre écrite – de messages… Il écrit que son post a été vu plus de 85.000 fois ; je ne sais pas comment il sait ça, mais en tout cas seuls 1400 lecteurs avaient alors « liké ».)

Comme je me doutais bien que Daniel Meurois avait dû enlever mes deux petits commentaires (ainsi que celui de Latifa Fila), je suis allé vérifier, le 20 janvier 2021 (jour de l’investiture de Joe Biden), et je me suis alors aperçu qu’il avait fait en sorte que je ne puisse plus accéder à sa page Facebook !! Belle mentalité de la part de quelqu’un comme lui. On voit là une facette noire du personnage (qui ne supporte pas qu’on aille à l’encontre de ses propos) que je ne pensais pas pouvoir trouver chez lui. Comme s’il avait craint que mon petit message ci-dessus (celui qui a été enlevé au début) était susceptible, parmi la foultitude de messages complaisants allant dans son sens, de générer une sorte de rébellion chez ses lecteurs et qu’il était donc susceptible de provoquer une polémique incontrôlable ; c’est m’attribuer un pouvoir potentiel que j’étais loin de pouvoir posséder ! Il y a chez lui une volonté de vouloir tout contrôler au point « d’écraser » la moindre petite dissidence qui serait préjudiciable à son « business » livresque… Il a dû craindre les effets néfastes d’une « rébellion moreauvienne », à défaut d’une rébellion luciférienne ! 

Alain Moreau

 

Références :

1. Sylvia Browne, Prophéties, éditions AdA Inc., 2006. 

2. Jean-Michel Grandsire, Parasciences, n° 117, juin 2020, p. 6.

3. Ibid., p. 4-6.

 

 

Les commentaires sont fermés.