Sélection de livres 2004-2008

souvenir

Lors des premières années d’existence de mon site (ses deux précédentes versions, jusqu’au 3 avril 2015), j’avais mis un article répertoriant certains livres parus dans l’année écoulée. La période couverte était 2004-2008. Puis j’ai abandonné ce listing annuel. Je regroupe ici les cinq années couvertes. J’ai seulement ajouté l’intitulé d’un livre de Michel Coquet paru en 2016 (à propos de la liste de certains livres écrits par cet auteur), ainsi qu’une note concernant Midaho. Je n’ai pas mis les photos des pages de couverture des livres concernés car il y en a trop. (Il est aisé de les retrouver en tapant sur Google.) Je n’ai donc pas couvert la période 2009-2014 (de nombreux livres de cette période sont de toute façon mentionnés dans mes textes, notamment dans les références de bas de « page »), mais un article sera consacré, d’ici la fin 2016, aux années 2015-2016 (avec, cette fois-ci, les photos des pages de couverture). Voici donc le premier « listing », lequel concerne les années 2004-2008 :

 

I. LIVRES 2004 :

Voici une liste d’ouvrages parus en 2004 :

 

* « OVNIs : l’évidence » : Jean-Jacques Velasco, éditions Carnot.

Voici le livre dans lequel le directeur du SEPRA donne officiellement son sentiment sur le sujet des PAN (Phénomènes Aérospatiaux Non Identifiés) : certains OVNIs sont d’origine extraterrestre. C’est une bonne synthèse des éléments de base du dossier OVNIs.

Jean-Jacques Velasco est aussi l’auteur de : « Troubles dans le ciel », paru début 2007 aux éditions des Presses du Châtelet. Il s’agit, en fait, d’une version augmentée de : « OVNIs : l’évidence ».

 

* « OVNI : 60 ans de désinformation » : François Parmentier, éditions du Rocher.

Voilà un excellent livre sur le thème de la désinformation (au niveau des médias, etc.) à propos des OVNIs. Un livre de référence incontournable.

 

* « Roswell » : Gildas Bourdais, JMG éditions.

Il s’agissait, jusqu’en 2008 inclus, du livre de référence sur le crash de Roswell (Nouveau-Mexique, 1947). En 2009 est parue une édition revue et augmentée de cet ouvrage, avec pour titre : « Le crash de Roswell. Enquête inédite » (éditions Le Temps Présent). C’est ce dernier ouvrage qui constitue maintenant LA référence sur le sujet.

 

* « Les technologies des dieux » : David Childress, éditions La Huppe.

Cet excellent ouvrage fait la synthèse des énigmes archéologiques et des récits qui témoignent de l’existence, dans la « préhistoire », d’une civilisation avancée (sur le plan scientifique et technologique).

 

* « Le Dieu de demain » : Neale Donald Walsch, éditions Ariane.

Neale Donald Walsch est un « canal » en contact direct avec… la Source ! « Le Dieu de demain » est un ouvrage novateur sur le thème de la spiritualité de demain, et plus particulièrement, ici, sur la future compréhension de Dieu. A lire absolument, parmi les autres textes de cet auteur, les livres suivants (également publiés aux éditions Ariane) :

La trilogie « Conversations avec Dieu » (tomes 1 et 2, 1997 ; tome 3, 1999).

« L’amitié avec Dieu » (2000).

« Nouvelles révélations » (2003).

 

* « Le Royaume », tome 2 : Midaho et Johany, éditions L’Arbre Fleuri.

Il s’agit d’un livre surprenant et très novateur sur ce qui nous attend après la mort. Midaho est la channel française qui est la première à donner des informations aussi précises (à la suite de son contact avec son fils décédé Johany) à propos de ce que certains humains appellent « le Paradis », appelé ici le Royaume, ce dernier étant subdivisé en 7 Plans ou Mondes. Les autres Mondes, dont on trouve des éléments descriptifs dans le premier livre de Midaho (« Dialogues avec Dieu », tome 1, éditions Hélios, 1996 ; réédité en 2001), sont les Mondes astral, mental et causal (les Mondes de la réincarnation).

Lecture préalable indispensable : « Le Royaume », tome 1 (éditions L’Arbre Fleuri, 2003). Les précédents ouvrages de Midaho (Marie-Odile Leclerc) sont : « Dialogues avec Dieu », tome 1 (1996) et tome 2 (2001), aux éditions Hélios. Ainsi que le petit livret intitulé : « Nouvelle parole de Dieu » (éditions de l’Arbre Fleuri, 2003). Note 2016 : J’attire l’attention sur le fait que Midaho est critiquée sur le Web par quelques abrutis (dont un jeune pratiquant la « magie ») qui se basent sur des éléments d’« information » tendancieux qui la concernent. Je répondrai ultérieurement, dans un texte, à ce genre d’accusations.

 

* « La promesse d’Elyseum » : Thomas Flynn, éditions Vivez Soleil.

Voilà un livre très surprenant. Il s’agit du récit d’un voyage sur une autre planète habitée ! Une telle prétention apparaîtra invraisemblable à beaucoup de gens. Et pourtant, c’est un texte simple dépourvu de descriptions semblant ressortir de la science-fiction, et qui met plutôt l’accent sur le mode de vie des Elyséens, lequel induirait, s’il était adopté sur notre planète, une amélioration considérable à tous les niveaux ! A découvrir absolument (pour les personnes à l’esprit ouvert, bien sûr, comme pour les ouvrages de Midaho).

 

* « Vivre avec un enfant Indigo » : Carolina Hehenkamp, éditions Exergue.

Il s’agit de l’un des meilleurs livres sur ce thème. Il est donc à recommander aux personnes intéressées par le sujet des « nouveaux enfants ». Carolina Hehenkamp est aussi l’auteur (chez le même éditeur) de : « Le mystère des enfants Indigo ».

 

* « Vous avez vécu tant de vies ! » : Christian Tal Schaller, éditions Favre.

L’auteur présente, dans un style agréable et simple, son parcours général dans divers domaines de la spiritualité, du développement intérieur et des médecines alternatives, avec de nombreux éléments relatifs à l’étude de vies antérieures.

 

* « Un nouveau don de Lumière » : Kryeon, éditions Ariane.

Il s’agit du tome 8 des enseignements de Kryeon (« canalisé » par Lee Carroll). Parmi les sujets abordés, on relèvera ceux-ci :

– Les 12 couches de l’ADN (le génome connu des scientifiques et 11 autres couches).

– L’énergie libre.

– Le « big bang ».

– La « nouvelle énergie ».

– Les NDE.

– Le channeling et la religion.

– La Concordance harmonique (8 et 9 novembre 2003).

– La forme de l’Univers.

– Le moment et la cause de la mort…

A lire aussi, du même auteur (chez le même éditeur), les titres suivants : « La graduation des temps » (1996), « Aller au-delà de l’humain » (1996), « Alchimie de l’Esprit humain » (1997), « Partenaire avec le divin » (1998), « Messages de notre famille » (2000), « Franchir le seuil du millénaire » (2001), « Un nouveau départ » (2002).

 

* « Révélations d’Arcturus » : Ramathis-Mam, éditions Ariane.

Il s’agit du deuxième livre, en langue française, du channel espagnol écrivant sous le pseudonyme de Ramathis-Mam.

Parmi les sujets abordés, signalons ceux-ci :

– Les 7 « portes interdimensionnelles ».

– La race Kumara.

– Les prochains chakras.

– Les villes intraterrestres.

– Les bases océaniques.

– Les vaisseaux spatiaux.

– Les « crop circles ».

– Les lieux sacrés et énergétiques.

– Les prochains lieux de la spiritualité.

– Le pouvoir du son.

– Le conseil karmique et la période de transition.

– Les « travailleurs de la Lumière ».

– Les enfants.

– Gaïa.

– Les baleines, les dauphins et la conscience de l’eau.

– Le processus d’Ascension.

– Les forces de l’obscur.

– Les grands intervenants (Arcturiens, Pléiadiens, etc.)…

A lire aussi, du même auteur (chez le même éditeur), son précédent ouvrage en langue française : « Messages du Grand Soleil Central » (2003). Source : Krom.

 

* « Le temps des Maîtres » : Maitreya (transmis par Marlice d’Allance), éditions Hélios.

Il s’agit du deuxième livre de cette channel, le premier étant : « Vers un Monde de non-souffrance » (éditions Hélios, 2004, la source alléguée étant Saint-Germain).

 

* « Cercles de paroles » : Soria, éditions Ariane.

C’est le tome 6 de la série Soria (l’entité pléiadienne Soria étant « canalisée » par la channel française Régine Françoise Fauze).

Les « Cercles de paroles » ont pour but de regrouper pendant trois jours une vingtaine de participants « afin d’aider chacun à mieux comprendre et à intégrer les enseignements du collectif SORIA ». Ce livre constitue un compte rendu de ces rencontres.

Lecture préalable indispensable : les cinq premiers tomes de la série (également aux éditions Ariane), soit :

« Les grandes voies du Soleil » (2001).

« Maîtrise du corps, ou Unité retrouvée » (2001).

« Voyage » (2002).

« L’Être solaire » (2002).

« Fleurs d’Esprit » (2003).

 

* « Le code de Dieu » : Gregg Braden, éditions Ariane.

Selon l’auteur, les éléments de base de l’ADN – hydrogène, azote, oxygène et carbone – se traduisent directement par les lettres-clés des alphabets hébreu et arabe, et notre code génétique épelle dans ces langages l’ancien nom de Dieu, le même nom vivant au sein de tous les humains. Ce lien a été décrit dans certains textes sacrés, comme le Sépher Yetsirah hébreu, et ce, au moins 1000 ans avant que la science moderne ne soit en mesure de vérifier un tel lien. Les chances que l’existence de ce lien soit le fait du « hasard » sont, selon l’auteur, de 1 sur 200.000…

 

* « Ce clou que j’ai enfoncé » : Daniel Meurois, éditions Le Perséa.

Voici le texte de présentation de ce livre, en quatrième page de couverture :

« On a conté l’histoire de Judas, de Ponce Pilate ou encore de Barrabas… mais qui s’est jamais tourné vers la vie du bourreau qui, il y a deux mille ans, fut chargé de planter les clous dans la chair du Crucifié ? C’est le chemin de cet homme qu’a voulu restituer pour nous Daniel Meurois dans une œuvre bouleversante et audacieuse.

Ses sources ? Ainsi qu’il l’explique, l’auteur ne les a trouvées dans aucune bibliothèque humaine. Il les a captées dans la mystérieuse Mémoire du Temps pour en faire un véritable parcours initiatique s’étirant au fil des siècles et concernant chacun de nous. Au fil des pages, son récit prend alors l’ampleur d’une profonde réflexion sur le sentiment de culpabilité. Il éclaire également d’une façon différente la compréhension du karma puis celle du destin.

Sommes-nous totalement libres de nos actes ? Y a-t-il des nécessités dont nous ne sommes que les acteurs, et comment nous libérer des poids dont la Vie ne manque pas de nous charger ? Qui, enfin, est victime de quoi ?

Autant de questions que le récit brûlant et thérapeutique de ‘Ce clou que j’ai enfoncé’ nous invite à explorer… afin de mieux décoder nos propres comportements et dépasser notre mal de vivre. Un important pas de plus vers la pacification… »

Rappelons que Daniel Meurois est l’auteur – et, pour les livres antérieurs à 1996, le co-auteur avec Anne Givaudan – de nombreux livres, parmi lesquels (également aux éditions Le Perséa, puis aux éditions Le Passe-Monde) :

« La demeure du Rayonnant » (1998).

« Les maladies karmiques » (1999).

« Vu d’en haut » (1999).

« L’évangile de Marie-Madeleine » (2000).

« Louis du désert », tomes 1 et 2 (2001).

« Le non-désiré » (2002).

« Ainsi soignaient-ils » (2003).

 

* « Une révolution silencieuse » : Pierre Weil, éditions du Rocher.

Docteur en psychologie, ancien élève de Jean Piaget, Pierre Weil a fondé au Brésil la première chaire de psychologie transpersonnelle. On lira avec intérêt son ouvrage, son parcours ayant été notamment jalonné de rencontres surprenantes, dont celle d’Amyr Amiden, ce médium brésilien dans l’entourage duquel se produisent des phénomènes surprenants (dont de nombreuses matérialisations et téléportations d’objets). Vous pouvez prendre connaissance, sur ce site, des manifestations d’Amyr Amiden (déjà évoqué par Janine Fontaine dans un de ses livres), dans mon texte intitulé : « Quelques médiums brésiliens à effets physiques » (rubrique « Parapsychologie ».)

 

* « Shamballa. Sur le chemin de l’Initiation » : Daniel Briez, éditions Monique Ethier.

Ce channel est aussi l’auteur, notamment, de : « Shamballa et les Maîtres de sagesse. La réconciliation » (même maison d’éditions, 2000).

 

* « La Vierge de l’Egypte » : François Brune, éditions Le Jardin des Livres.

Depuis 1968, la Vierge est apparue en Egypte à des millions de musulmans et de chrétiens. Ils ont ainsi pu voir la mère du Christ flotter au-dessus de l’église de Zeitoun, de Choubra et d’Assiout.

Elle est apparue pendant presque trois ans à Zeitoun. Elle a été vue chaque soir par plus de 100.000 croyants et athées, y compris par le président égyptien de l’époque : Nasser.

Elle a repris ses apparitions spectaculaires en 2000 à Assiout. Pour la première fois, ces apparitions mariales ont pu être photographiées et filmées.

François Brune a mené l’enquête en Egypte. Il a consacré cet ouvrage aux apparitions mariales égyptiennes. Il s’agit d’un livre fort bien documenté dont la lecture est à recommander. Regrettons cependant la mention de la « Mère de Dieu » (une expression catholique que je ne partage pas), ainsi que la référence à « Satan » (un « Esprit malin » mythique qui n’existe que dans l’imagination des « croyants » inféodés aux dogmes des religions abrahamiques). Précisons que François Brune est lui-même prêtre catholique.

Le livre comprend quelques photos des apparitions étudiées, certaines en noir et blanc, d’autres en couleurs.

François Brune est l’auteur de divers ouvrages, parmi lesquels :

« Les morts nous parlent », éditions du Félin, 1988.

« En direct de l’Au-delà » (avec Rémy Chauvin), éditions Robert Laffont, 1993. Une nouvelle édition mise à jour a été publiée sous le titre : « A l’écoute de l’Au-delà », aux éditions Philippe Lebaud (1999).

« Les miracles et autres prodiges », éditions Philippe Lebaud, 2000.

« Le nouveau mystère du Vatican », éditions Albin Michel, 2002. Ce livre a été réédité en 2004 aux éditions Oxus, sous le titre : « Le chronoviseur ».

« La Vierge du Mexique », éditions Le Jardin des Livres, 2002.

 

* « Des extraterrestres capturés à Varginha, au Brésil » : Docteur Roger K. Leir, éditions Le Mercure Dauphinois

Ce livre est sous-titré : « Le nouveau Roswell ». Roger Leir est connu pour son étude des implants retrouvés dans le corps de certains « abductés » (individus enlevés à bord d’OVNIs). Il est allé enquêter, en 2002-2003, au Brésil, afin d’étudier sur place le cas de la capture d’« Aliens », en janvier 1996, dans la ville de Varginha (Etat de Minas Gerais).

Il a pu avoir un entretien avec l’avocat Ubirajara Rodrigues, avec Liliane Fatima Silva et Valquiria Fatima Silva (deux des trois jeunes filles ayant vu une « créature »), et avec la mère de ces deux dernières : Luiza Helena Silva. Sans oublier un nouveau témoin : un médecin de Varginha (qui était connu des enquêteurs, mais qui n’avait pas parlé jusque-là). Ce dernier a raconté à Roger Leir comment – avec une équipe médicale d’une clinique de la ville, l’Hôpital Régional – il avait été appelé par les militaires à opérer d’urgence et secrètement une fracture ouverte à la jambe sur l’un des êtres capturés à Varginha.

Je précise que les éditions Le Mercure Dauphinois ont publié un autre livre de Roger Leir : « OVNIs et implants » (2003).

 

* « Miz Tli Tlan. Un Monde qui s’éveille » : José Trigueirinho Netto, éditions Vesica Piscis.

Il s’agit de la traduction française d’un livre initialement paru au Brésil en 1989. Vous y trouverez des informations sur la civilisation intraterrestre de Miz Tli Tlan, sur les Hiérarchies, sur la procédure d’évacuation en cas de catastrophe planétaire, etc. Il y a aussi une « entrevue » avec un membre du « Conseil Alpha et Oméga » (composé de 12 membres)…

Les éditions Vesica Piscis ont également publié, du même auteur, un livre intitulé : « Un appel à l’humanité » (2003). Il s’agit d’une compilation d’extraits de l’œuvre écrite de José Trigueirinho.

 

* « Le Royaume », Tome 3 : Midaho et Johany, éditions L’Arbre Fleuri.

Les tomes 2 (voir plus haut) et 3 de : « Le Royaume », sont parus en 2004. Je recommande tout particulièrement ces 3 livres (le premier étant paru en 2003). Ils apportent de nombreuses informations inédites sur les mondes de l’Au-delà.

Johany, le fils décédé de Midaho, a invité sa mère à le rejoindre en « voyage hors du corps » afin de découvrir avec lui les merveilles du Monde dans lequel il est arrivé, ce Monde que les diverses traditions appellent le Royaume, le Paradis, le Nirvana, le Séjour des dieux.

Dans ce troisième tome, Johany propose à sa mère de rencontrer des personnages spirituels qui ont marqué l’histoire de l’humanité : Gandhi, Padre Pio, Thérèse d’Avila, Mère la Maître indienne, le pasteur Martin Luther King, Siddhartha Gautama le Bouddha, Marthe Robin, un Bouddha asiatique, Mère Térésa, un pharaon… Midaho a recueilli leurs messages, ainsi que les conseils que ces êtres donnent à l’humanité.

 

* « La Révélation des Maîtres de la Sagesse » : Erik Sablé, éditions Le Mercure Dauphinois.

A la fin du dix-neuvième siècle, quelques Occidentaux furent contactés par les Maîtres d’une mystérieuse fraternité, lesquels affirmaient détenir, depuis des temps immémoriaux, des connaissances secrètes. C’est Helena Blavatsky, la fondatrice de la Société Théosophique, qui parla la première, publiquement, des Maîtres de cette confrérie. Ils sont les boddhisatvas de la tradition bouddhiste du Nord qui, ayant achevé leur cycle terrestre, restent néanmoins en contact avec l’humanité pour l’aider, l’assister, participer à son évolution.

Les thèmes abordés dans ce livre comprennent l’évolution, les états post mortem, le karma, les initiations, Shambhala, etc. L’auteur ne manque pas d’évoquer les critiques de ceux qui prétendent prouver l’inexistence des Maîtres, ce qu’avait entrepris, en France, René Guénon, lequel s’en était vivement pris à la Théosophie de Blavatsky avec son livre : « Le théosophisme. Histoire d’une pseudo-religion ». Erik Sablé note que Noël-Richard Nafarre a démonté avec précision les « arguments » de cet auteur, comme d’ailleurs ceux du rapport Hodgson (de la Société de Recherche Psychique britannique)…

 

* « Formes-pensées », tome 2 : Anne Givaudan, éditions S. O. I. S.

Le premier tome est paru en 2003 chez le même éditeur. Le texte de présentation (en quatrième page de couverture) de ce second tome évoque le grand nombre de « formespensées » qui gravitent, dansent ou stagnent autour de nous, paralysant nos choix, activant nos colères et nos impulsivités, et renforçant nos peurs.

« Ces ‘Formes-Pensées’ sont à l’origine de nos maladies ou des comportements ‘déviants’, nocifs pour nous comme pour notre prochain. Que faire ? »

Ce livre comprend trois parties, la deuxième étant consacrée aux sept grands principes de la « transmutation » : la prière et la méditation, le rire et la joie, le choix, penser différemment, le rôle de l’eau, le pardon, le silence. Dans la troisième partie, la « méditation de transmutation » est notamment évoquée…

Anne Givaudan a écrit de nombreux ouvrages, certains en collaboration avec Daniel Meurois (avant 1996). Citons les livres suivants, disponibles aux éditions S. O. I. S. :

« Lecture d’auras et soins esséniens » (1997).

« Alliance » (2000).

« Walk-In » (2001).

 

* « Rama, cité interne de la Terre » : Mijo. Edité par Mijo.

Il s’agit du quatrième livre de Mijo Potier. Dans cet ouvrage, elle relate ses contacts « psychiques » avec des êtres résidant dans des cités intraterrestres. Elle a ainsi pu « visiter » la cité de Rama et celle de Telos. Il s’agit d’un intéressant témoignage à ajouter à ceux, déjà connus, d’Aurelia Louise Jones et Dianne Robbins, entre autres.

Mijo (que j’ai rencontrée à Pau en octobre 2007) est aussi l’auteure de :

« Ceux qui nous regardent !… » (1999)

« Visiteurs venant des étoiles » (1999)

« Portes ouvertes sur l’Invisible » (2000)

 

* « Les vies antérieures » : Dominique Lormier, éditions du Félin.

Comme son titre l’indique, il s’agit d’un livre consacré à la réincarnation. Sujets abordés : réincarnation et religions, réincarnation et science, à la recherche des vies antérieures.

L’auteur donne un bon panorama général des indices suggérant la réalité de la réincarnation :

La renaissance des maîtres tibétains (« tulkou »).

La renaissance de lamas tibétains en Occident.

L’étude de Yonassan Gershom (à propos de la réincarnation de personnes mortes durant l’Holocauste de la Seconde Guerre mondiale).

Les recherches de Ian Stevenson (essentiellement à propos d’enfants ayant eu des aperçus de leur précédente vie).

Les méthodes de recherche active des vies antérieures (hypnose, « lying », etc.). Parmi les recherches citées, il y a celles de Roger Woolger, d’Hazel Denning et de Brian Weiss.

On regrettera une seule chose : l’absence de référence à l’argumentation des auteurs « anti-réincarnationnistes », et par conséquent l’absence de critique de cette argumentation.

 

* « Nouvelles dimensions » : Michel Coquet, JMG éditions.

Ce livre, sous-titré « Les Ovnis et la Tradition », est le second livre de l’auteur sur le sujet, le premier étant : « Les O. V. N. I. à la lumière de la Tradition » (L’Or du Temps, 1992). Il comporte un aspect historique, ainsi que les références incontournables à la « Zone 51 », aux mutilations, aux enlèvements, aux « crop circles », à la « vague belge »

Ceci dit, ce qui fait l’originalité de ce livre c’est le fait que son auteur aborde le sujet des OVNIs sous un angle différent de celui des ufologues « classiques ». Pour l’auteur, en effet, les OVNIs sont, pour beaucoup d’entre eux, originaires de mondes éthériques, les êtres concernés venant de planètes de notre système solaire, mais à un autre « niveau dimensionnel » que le plan physique dense… Michel Coquet fait une large place à la conception théosophique des « chaînes », des « rondes » et des « globes », à la venue sur Terre des Kumaras, etc. Il évoque le « réseau planétaire éthérique » et la « dimension éthérique des OVNIs », le « pouvoir du son », le « mystère des nuées », le « monde des dévas », les « élémentaux »… Il évoque aussi le rapport apparitions mariales/OVNIs, les « autres humanités du système solaire » (d’après les révélations du Maître D. K. « canalisé » par Alice Bailey), ainsi que la théorie de la « Terre creuse » et les bases d’OVNIs sous la terre…

Si vous êtes attentif (ou attentive) au contenu du présent site, vous vous apercevrez qu’il y a beaucoup de points communs entre les vues de cet auteur et les miennes. Je rappelle par exemple que je soutiens la triple origine des OVNIs : extraterrestre « classique » (mondes en 3 D), extraterrestre « multidimensionnelle » (« éthérique ») et intraterrestre (monde souterrain de l’Agartha). Il existe cependant quelques points de divergence, Michel Coquet ayant malheureusement tendance à sous-estimer l’intérêt de nombreuses sources actuelles (channels, certains récits de « contactés », etc.). Mais, dans l’ensemble, il s’agit d’un livre intéressant dont la lecture est à recommander.

Michel Coquet est l’auteur de nombreux livres, parmi lesquels on peut citer :

« Lumières de la Grande Loge Blanche », 1982 et 1987, éditions L’Or du Temps.

« Les chakras. L’anatomie occulte de l’Homme », éditions Dervy, 1982-1983.

« L’Arche d’Alliance. De Noé à Moïse », éditions Robert Laffont, 1984.

« Les chakras et l’Initiation », éditions Dervy, 1985.

« Maitreya, le Christ du Nouvel Âge », éditions L’Or du Temps, 1986.

« Savoir mourir », éditions L’Or du Temps, 1986. (Ultérieurement publié sous le titre : « Connaissance de l’après-vie ».)

« La doctrine des Avatars », éditions L’Or du Temps et Marcel F. Disch, 1986.

« Demeure de paix suprême », éditions L’Or du Temps et Marcel F. Disch, 1987.

« Dévas, ou les Mondes angéliques », éditions L’Or du Temps, 1988.

« Le Maître tibétain Djwal Khool. Sa vie, son oeuvre », éditions Arista, 1989.

« Pouvoirs psychiques et Réalisation spirituelle », éditions L’Or du Temps, 1989.

« Pratique de la méditation : Jyoti, So-Ham, Gayatri », éditions L’Or du Temps, 1990.

« Les pierres précieuses dans la science des sept Rayons », éditions L’Or du Temps, 1990.

« Le Seigneur du Monde », éditions L’Or du Temps, 1991.

« Kundalini. Le yoga du Feu », éditions Dervy, 1993.

« Histoire des peuples et des civilisations, de la Création jusqu’à nos jours », éditions Nouvelles Réalités, 2002.

« La vie de Jésus démystifiée », éditions Nouvelles Réalités, 2003. Dans ce dernier ouvrage, Michel Coquet défend la thèse stupide – avec laquelle, bien sûr, je ne suis pas du tout d’accord – selon laquelle Jésus est né en… 105 avant notre ère (une autre affirmation inexacte étant l’inexistence de Marie-Madeleine) ! Il a de nouveau défendu cette thèse inepte dans un autre livre, celui-ci ayant été publié en 2008 aux éditions Alphée. Et en 2016, Michel Coquet a publié, aux éditions Oxus, un troisième tome sur le même thème : « Gamla, ou l’enfance retrouvée de Jésus », livre dans lequel il prétend décrire les douze premières années de « son » Jésus (de son faux Jésus, dois-je écrire). En page 4 de couverture, on lit cette affirmation erronée : Michel Coquet a consacré deux livres à apporter la preuve que Jésus est né un siècle avant notre ère… Non, il n’a pas apporté la preuve, il a seulement spéculé à tort et à travers. Nuance…

 

* « Les visiteurs d’un autre temps » : Jean-Claude Pantel, JMG éditions.

Ce livre est la réédition d’un ouvrage initialement paru aux éditions Ramuel.

Jean-Claude Pantel est, dans le domaine du paranormal, un cas à part. Depuis les années 1960, il se produirait dans son entourage immédiat des phénomènes pour le moins surprenants : objets qui apparaissent ou disparaissent, etc. Il faut avoir vraiment l’esprit « très ouvert » pour suivre ses aventures ‘‘psychiques’’ hors du commun. Autour de cet homme se produiraient des phénomènes de type « poltergeist »…

 

* « UMMO. Un Dieu venu d’ailleurs » : Christel Seval, JMG éditions.

Christel Seval est l’un des rares ufologues qui croient à l’authenticité extraterrestre des documents UMMO, ces êtres venus d’ailleurs qui auraient envoyé des courriers à divers correspondants terrestres (dont l’astrophysicien français Jean-Pierre Petit). Le dossier UMMO est très controversé dans le petit monde de l’ufologie, la grande majorité des ufologues optant pour la thèse du canular.

Dans ce livre, l’accent est mis sur la métaphysique des « Ummites » présumés.

 

* « Ceux qui s’en vont… et ceux qui restent » : Marc Galieu, JMG éditions.

Il s’agit de l’interview du médium Patrick Lannaud par l’auteur du livre.

Depuis quelque 30 ans, plusieurs fois par mois, à Paris et en province, Patrick Lannaud tente de donner des preuves de la survie à ceux qui le consultent.

 

* « Multidimensions de l’être que nous sommes » : Cyrille Odon, éditions I. E. R. O.

Cyrille Odon est psychologue clinicien et psychopédagogue praticien diplômé de l’Université de Lyon. Il est le fondateur de l’« ontopsychologie » et de l’« ontothérapie ». Suite à des expériences personnelles sortant de l’ordinaire (décrites dans son premier livre), il a développé des conceptions dont vous trouverez un aperçu dans ce livre. Vous ferez connaissance, notamment, avec les « corps vibratoires multidimensionnels », les « âmes et corps de cinquième Dimension », etc.

Précédents livres de l’auteur :

« Les racines du futur », éditions Louise Courteau, 1998.

« Aujourd’hui, la Lumière », éditions I. E. R. O., 2000.

« Indigo… Ces êtres si différents », éditions I. E. R. O., 2001.

« Indigo… Terre nouvelle », éditions I. E. R. O., 2002.

« Demain est déjà là ! », éditions I. E. R. O., 2003.

 

* « Joie et partage » : Joël Calvo, éditions Ediru.

L’auteur, Joël Calvo, dit avoir reçu des communications ‘‘psychiques’’ d’une entité se nommant Onoa, laquelle fait partie de ses ‘‘guides’’. On trouve, dans ce livre, des informations inédites sur diverses civilisations disparues : Mu, l’Atlantide, l’île Incayas (source de la civilisation des Incas), la cité d’Adouane.

On bute cependant sur la déclaration selon laquelle la cité d’Adouane est originaire de la planète Mercure – « qui aujourd’hui n’accueille plus la vie » -, les Adouaniens s’étant installés sur Terre « à la fin de la possibilité de vie sur Mercure ». Ce qui correspond, dit cette source, « à l’époque entre la fin de l’Atlantide et la naissance de la Lémurie » (p. 81). Outre le fait que Mercure n’était pas plus habitable, à cette époque, qu’à notre époque, on ne peut que rectifier la suite : l’Atlantide a succédé à la Lémurie, et non l’inverse. (Selon d’autres sources, la Lémurie et l’Atlantide ont été contemporaines…) Toutes les informations de cet ouvrage ne correspondent donc pas à la réalité.

 

* « Au coeur de l’amour » : Sananda (canalisé par Hilaïhi), éditions Hélios.

C’est Sananda (le Maître Jésus) qui est censé être à l’origine de ce texte.

 

* Série « Sananda » de Pascale Arcan : « Concile 1 », « Concile 2 », « Concile 3 », éditions Hélios (les trois ouvrages étant parus en 2004).

Pascale Arcan est le pseudonyme d’une channel française.

Dans « Concile 3 », par exemple, on trouve des communications censées émaner de Sananda, d’Uriel, de Kwan Yin, de Djwahl Khul, de Saint-Germain, de Marie, de Maitreya, du « collectif de la Source primordiale », d’El Morya, d’Ahalia, d’Otaïo, sans oublier « le berger » (gardien de l’« âme-groupe » du royaume animal).

Avant la série des « Conciles », Pascale Arcan a publié (toujours aux éditions Hélios) en 2003 : « Transformation planétaire » et « La Hiérarchie vous parle ».

 

– Autres parutions :

* Steven Greer : « Révélations », tome 1, éditions Nouvelle Terre. Ce livre contient des témoignages de militaires et de fonctionnaires américains sur le secret entourant les OVNIs. Il est consacré au Projet Révélation (« Disclosure »). Le tome 2 est aussi paru en 2004.

* Jean-Paul Thenot : « Les sorciers face à la science », éditions du Rocher. Il s’agit d’une bonne synthèse des travaux et théories couvrant le champ de la parapsychologie.

* Marlice d’Allance : « Vers un Monde de non-souffrance », éditions Hélios. Il s’agit d’un texte « canalisé » dont la source alléguée est Saint-Germain. Ce texte n’apprend rien de nouveau à ceux qui connaissent ce type de littérature, mais il est bien écrit et on y trouve les éléments fondamentaux à connaître.

* Nathalie Chintanavitch : « La délivrance par le Soleil », éditions Ariane. Il s’agit de messages, « canalisés » par une jeune channel française, en provenance de la « civilisation ascensionnée Inca », les intervenants étant Chandra, Hildon et Flex.

* Ronna Herman : « Votre quête sacrée », éditions Ariane. Cette channel américaine pense « canaliser » l’Archange Michaël. Ses deux premiers livres sont : « Sur les ailes de la transformation » (1998), « Le futur est maintenant » (2001), chez le même éditeur.

* « Ascension planétaire », éditions L’Arbre Fleuri. Il s’agit de messages « canalisés » par « les travailleurs de l’Amour ».

* Doreen Virtue : « Archanges et Maîtres ascensionnés », éditions AdA Inc.

* Drunvalo Melchizédek : « Vivre dans le cœur », éditions Ariane.

* Pascale Lafargue : « Juliette Drouet, une destinée », éditions Lanore. Il s’agit du récit d’une vie antérieure. Il faut également lire les précédents ouvrages de cette spécialiste de la lecture dans les vies antérieures : « Le passé retrouvé » (éditions Lanore, 1996), « Nos vies oubliées » (JMG éditions, 1999), « D’une rive à l’autre » (éditions Lanore, 2001).

* Judy Hall : « La Bible des cristaux », éditions Trédaniel. Un beau livre en couleurs.

Mentionnons aussi les ouvrages suivants :

* Pascale Catala, « Apparitions et maisons hantées », éditions Presses du Châtelet.

* Zecharia Sitchin, « La planète cachée à l’origine de l’humanité », éditions Carnot. A lire aussi, de cet auteur, cet ouvrage paru en 2003 aux éditions Ramuel : « Les guerres des dieux et des hommes ».

 

* « Vestiges sur Mars » : Nicolas Montigiani, éditions Carnot.

Ce livre traite des ‘‘mystères’’, non résolus, de la planète rouge.

Pour la plupart des scientifiques, dont la pensée est largement diffusée dans les grands médias, la vie martienne, si elle existe, est restée à un stade microbien, larvaire. Et on n’a rien trouvé là-bas qui ressemble de près ou de loin à quelque chose de vivant.

Pourtant, certains chercheurs considèrent non seulement que la vie existe encore sur Mars, mais aussi qu’il est fort probable qu’elle a atteint dans le passé un niveau de développement supérieur au nôtre. Comme indices de cette réalité passée, il subsiste sur le sol martien des constructions d’apparence artificielle (et donc « intelligente ») : des « temples », des « pyramides », des « menhirs », des « pipe-lines » et toutes sortes de ruines, sans oublier, bien sûr, le fameux « Visage » du site de « Cydonia Mensae ». Il s’agirait donc de restes de cités, d’infrastructures, de constructions. Tout cela est susceptible d’accréditer l’idée que des êtres ont jadis vécu sur Mars, qu’ils aient été martiens ou originaires d’une planète gravitant autour d’une autre étoile que notre Soleil.

Pour les prétendus « vrais » scientifiques, il ne s’agit là que d’élucubrations d’illuminés.

« Et d’écarter d’un geste les soi-disant ‘preuves’ : les ‘grandioses’ pyramides ne sont que de vieilles montagnes érodées. Les ‘somptueuses’ sculptures, de gros cailloux rongés. Les ‘élégantes’ formes géométriques, un heureux hasard géomorphologique. Mais les ‘survoltés de l’anomalie’ – comme on a tendance à les surnommer – persistent et signent : nettoyage numérique des clichés, examen à la loupe, analyse ‘fractale’. Leur verdict tombe à nouveau : certaines structures martiennes ont toutes les chances d’être artificielles. »

Nicolas Montigiani a, dans son livre, confronté les points de vue des parties en présence.

Voici deux citations en quatrième page de couverture :

 

1. « Mission indépendante sur Mars » (Stanford Research Institute) :

« Aucun modèle naturel pouvant expliquer les figures inhabituelles découvertes sur les images (de la sonde) Viking n’a pu être mis en évidence. Selon notre suggestion, il est possible que ces objets soient les restes d’une ancienne civilisation (…). Il faut retourner sur Mars afin d’étudier ces structures… »

 

2. Erol Torun (cartographe à la Defense Mapping Agency, Washington DC) :

« Je ne connais aucun mécanisme capable d’expliquer cette formation (…). Cet objet à cinq faces porteur d’une symétrie bilatérale est différent de toutes les structures répertoriées jusqu’à présent dans le système solaire… »

Signalons, cependant, que le « Visage » de Cydonia a perdu, en 2006, son aura de mystère, puisque la sonde européenne « Mars Express » a montré, grâce à des images de haute résolution, que cette structure n’a rien d’artificiel. Il ne s’agit, semble-t-il, que d’un massif érodé. Ceci ne cadre évidemment pas avec ce qu’ont déclaré certaines sources…

Cette mauvaise nouvelle pour les amateurs de « merveilleux » ne prouve cependant pas que Mars n’a pas été habitée dans un lointain passé. On notera d’ailleurs, à ce sujet, que diverses sources « paranormales » (vision à distance, etc.) ont fait état de l’existence passée (et même présente, souterraine) d’une telle civilisation martienne. Il faut donc s’attendre à ce que certains vestiges de cette antique civilisation subsistent sur la planète rouge. Mais, pour les découvrir, il faut pouvoir aller sur place…

 

* « OVNIS, créateurs de l’humanité » : Jean Sider, JMG éditions.

Jean Sider est très connu dans le petit monde de l’ufologie. Il est l’auteur de nombreux livres et articles, et il est surtout connu pour sa théorie explicative de l’ensemble des phénomènes paranormaux, dans lesquels il met (et je ne suis pas d’accord sur ce point) les OVNIs. J’ai moi-même appelé son modèle théorique : « Modèle Alien – Source unique », auquel j’oppose mon propre modèle théorique baptisé : Modèle H. S. P. (Hétérogénéité des Sources Paranormales).

Selon Jean Sider, il n’y a qu’une catégorie d’entités, de type « fluidique » ou « énergétique », qui adapte ses manifestations à l’époque concernée et à l’univers conceptuel des témoins. « Extraterrestres », « Esprits », « fées », etc., ne seraient ainsi que des identités trompeuses émanant d’entités adoptant des masques circonstanciels. Il n’y aurait, dans tout cela, que des leurres…

Pour la critique de cette théorie, veuillez vous référer à mon long texte : « Critique de la théorie de Jean Sider » (rubrique « Présence extraterrestre »). (Voyez aussi mon texte publié, en 2005, dans les numéros 377 et 379 de la revue ufologique « Lumières dans la nuit ».)

« OVNIs, créateurs de l’humanité » se situe, bien sûr, dans le prolongement de l’édifice théorique échafaudé par cet auteur dans de précédents ouvrages.

Il faut cependant reconnaître que l’œuvre de Jean Sider comporte, si l’on se situe dans mon optique, des points positifs. On y trouve de nombreux éléments d’information que l’on ne trouve pas ailleurs dans la littérature ufologique et paranormale de langue française. C’est une véritable mine d’informations (surtout d’origine anglo-saxonne). Il y a aussi, dans cette œuvre, certains points avec lesquels je suis d’accord. C’est le cas, par exemple, de la critique du darwinisme faite par l’auteur. L’idée d’une Intelligence Supérieure à l’origine de la vie est aussi la mienne, même si notre façon d’entrevoir ce mystère diverge sur certains points fondamentaux.

Voici les principaux thèmes de ce livre :

Les deux premiers chapitres sont consacrés à une critique de l’évolutionnisme.

Le chapitre 3 est consacré aux « dieux créateurs », tels qu’ils sont évoqués dans certaines traditions et légendes. L’auteur mentionne les tablettes d’argile babyloniennes (lesquelles sont elles-mêmes des copies d’écrits akkadiens et sumériens plus anciens), ainsi que le récit de la Création dans la Bible… Il évoque les Anunnaki, les Elohim, etc.

Le chapitre 4 concerne les « abductions » ou enlèvements à bord d’OVNIs. Pour Jean Sider, ces « enlèvements » ne sont pas de nature physique. Les êtres responsables de ceux-ci seraient des entités trompeuses de nature « fluidique »… C’est un point avec lequel je suis en désaccord. Parmi les cas évoqués, il y a celui d’une « abductée française », ainsi que le cas extraordinaire de Betty Andreasson-Luca. Jean Sider mentionne divers types de ravisseurs présumés : les ravisseurs anthropomorphes et les ravisseurs « non-humains » (« mantes religieuses », « reptiliens », etc.).

Dans le chapitre 5, Jean Sider se demande si on a affaire à une « supertechnologie ». Il mentionne l’existence de diverses anomalies ou bizarreries dans les témoignages : des radars qui voient mais pas les yeux, les yeux qui voient mais pas les radars, etc. Il détaille le cas d’« abduction » de Linda Cortile, étudié par Budd Hopkins.

Le chapitre 6 est consacré à ce que Jean Sider appelle « l’intrication des phénomènes ». Il évoque :

– Les rapports « soucoupes volantes » et religion (notamment dans un contexte marial).

– Les rapports prétendus (mais erronés !) entre spiritisme et extraterrestres.

– Les cas de « missing time » (temps manquant) avec ou sans OVNI, de téléportations sans OVNI, de téléportations avec OVNI et/ou « abduction », de disparitions de voitures qui roulent, d’entités vues sans présence d’OVNIs.

Il parle aussi, notamment, d’un cas belge de Rencontre Rapprochée du Troisième type (Vilvoorde, décembre 1973) et d’un cas français de « Men in Black »… Et il révèle un cas surprenant, celui d’une femme victime, dans les années 1920, d’un accident de voiture. Cette femme fut transportée dans une clinique, et l’analyse sanguine révéla un sang bleuté, de type « non-humain »… Ce dernier cas a également été évoqué par Jean Sider dans un numéro de « Lumières dans la nuit » (n° 376, 2005) et dans un numéro de « Le monde de l’inconnu » (n° 313, 2005).

Le chapitre 7 concerne ce que Jean Sider appelle les « visions grandioses ». L’auteur s’attarde sur le cas français de Sospel (Alpes-Maritimes) et évoque quelques autres cas de visions (dans l’Allier, en Corse), sans oublier le cas du Dr X

Le dernier chapitre est consacré aux hypothèses, ainsi qu’à des indices archéologiques suggérant l’existence de civilisations évoluées dans la « préhistoire ». Jean Sider cite les recherches de Michael Cremo et William Corliss, et il mentionne aussi les textes relatant l’existence de vaisseaux aériens (vimanas) dans l’Inde antique. Ces éléments relatifs à une science antique vont dans le sens de ma certitude de l’existence passée d’une grande civilisation technologique et scientifique (en l’occurrence l’Atlantide) dans la « préhistoire »…

Le livre de Jean Sider s’achève par une intéressante contribution de François de Sarre sur sa théorie de l’évolution, laquelle présente notamment le Singe comme descendant de l’Homme ! (On notera que c’est ce que disait l’occultiste Max Heindel – décédé en 1919 – et ce que dit l’ésotériste français Pierre Lassalle, ‘‘disciple’’ de l’anthroposophe – décédé en 1925 – Rudolf Steiner.) François de Sarre a développé, dans les années 1980, la théorie de la bipédie initiale…

 

* « Le plan pour sauver la Terre » : Christel Seval, JMG éditions.

Christel Seval est aussi l’auteur de : « UMMO. Un Dieu venu d’ailleurs », paru en 2004 chez le même éditeur. (Voyez plus haut.)

L’auteur, qui a été informaticien au ministère de la Défense, est convaincu de l’origine extraterrestre du dossier Ummo. Ceci dit, l’intérêt du livre se situe ailleurs. Christel Seval développe une thèse selon laquelle les « Extraterrestres Accusent les Militaires » (hypothèse ETAM). Selon lui, divers phénomènes impliquent une double origine, extraterrestre et militaire. Cela est censé être le cas des « crop circles » et des mutilations animales…

Voici la table des matières (sans compter l’introduction et les conclusions, les annexes et les références bibliographiques) :

1. Le phénomène ovnien.

2. Un bref historique de l’affaire « Oummo » et des lettres « oummites ».

3. L’énigme des « crop circles ».

4. L’énigme des mutilations animales.

5. Les apparitions de la Vierge.

6. L’affaire Roswell.

7. La période post-atomique.

8. Le paranormal.

9. Les thèses irrecevables et autres conspirations.

10. Le drame écologique.

11. Les Etats-Unis, armes et géopolitique.

12. L’ethnocide.

13. Le plan « oummite » pour sauver la Terre.

14. Synthèse préalable.

15. Les enlèvements d’humains.

16. La diversité extraterrestre.

Je ne suis pas totalement d’accord – que l’on croie ou non au dossier Ummo – avec le contenu du livre, mais il s’agit là d’un livre important sur le sujet…

En ce qui concerne les « abductions », il y a une petite divergence de point de vue entre l’auteur et moi : alors que je considère qu’un certain nombre d’enlèvements de type OVNI sont de réels « rapts physiques », Christel Seval argumente à propos de la thèse d’une expérience « non-physique ». Selon lui, divers éléments accréditent l’idée d’un « kidnapping mental », d’un « voyage purement psychique », d’un « scénario implanté dans l’esprit », d’un « film surréaliste ». Il s’agirait donc d’un « voyage imaginaire, guidé et contrôlé par un système de manipulation psychique ». Sa thèse, sur ce point, n’est donc guère différente de celle de Jean Sider (entre autres), à cette différence près cependant : Christel Seval envisage la possibilité de « l’utilisation d’instruments physiques de contrôle mental, à bord d’ovnis réels ou de bases souterraines ou sous-marines, qui opéreraient à distance sur plusieurs sujets simultanément ».

 

* « Encyclopédie du paranormal » : Jean-Pierre Girard, éditions Trajectoire.

Cet épais ouvrage (un peu plus de 800 pages), qui comporte de nombreuses photos, aborde les divers sujets ressortissant du domaine du « paranormal » : télépathie, perception à distance, psychokinèse (une large place étant faite aux expérimentations de l’auteur en ce domaine), lévitation, influence psi à distance, etc. L’auteur évoque les rapports illusionnisme/parapsychologie, les combustions humaines spontanées, ainsi que les phénomènes associés à l’Au-delà (communications médiumniques, « transcommunication » instrumentale, récits de vies antérieures, NDE)…

Cet ouvrage est fort intéressant, mais je n’adhère cependant pas à la conception de l’auteur à propos des NDE et de la nature de l’Esprit survivant à la mort, pas plus que je n’adhère à son argumentation contre la réincarnation. Pour la critique de l’argumentation de Jean-Pierre Girard à l’encontre de la réincarnation, veuillez consulter mon texte : « La réincarnation. (1) », rubrique « Au-delà et médiumnité ».

 

* « Les expériences de mort imminente » : Daniel Maurer, éditions du Rocher.

Contrairement à ce que laisse penser le titre, ce livre n’est pas vraiment consacré aux NDE. Certes, le sujet est abordé, mais les thèmes traités par l’auteur débordent largement le sujet des « expériences au seuil de la mort », puisque nous avons droit à un ensemble de considérations sur des approches aussi variées que celles de la parapsychologie, de la réincarnation et de la religion monothéiste.

Le livre est globalement intéressant, même si je ne suis pas d’accord avec un certain nombre de commentaires et de conclusions de l’auteur à propos des sujets traités. Daniel Maurer défend certes l’idée de la survie de la conscience après la mort, ce qui est bien, mais il prend soin de se démarquer de toute démarche de type « ésotérique ». Il est bien connu que chez les gens se voulant « sérieux » (même avec un esprit d’ouverture vers des réalités qui ne sont pas « académiques »), l’« ésotérisme » (un mot souvent utilisé à tort et à travers) ne fait justement pas sérieux. Il n’y a donc, dans ce livre, aucune mention de concepts tels que le « corps astral », le « Plan astral », etc. Et le commentaire de l’auteur sur le channeling est lapidaire.

Evidemment, comme tout auteur « sérieux », Daniel Maurer conclut, à propos des éléments de « preuve » de la réincarnation, qu’il n’y a aucune preuve de sa réalité, ce qui est vrai. (Dans le cas contraire, cela se saurait !) Mais les arguments avancés, pour contester le caractère probant de certains cas, ne sont pas nécessairement pertinents… Et puis, Daniel Maurer nous ressort la théorie du « modèle du champ quantique de la supraconscience », lequel est censé (et je ne suis pas du tout d’accord sur ce point) expliquer la plupart des « manifestations attribuées à l’hypothèse des vies antérieures ». Cela rejoint évidemment l’idée, prônée par le bouddhisme tibétain, d’un flux de conscience indistinct, conception qui dénie toute notion d’identité personnelle après la mort. Cette doctrine bouddhiste n’est évidemment pas la mienne, et il faut rappeler, ici, que parler d’une vague « énergie » non individualisée et nier l’existence de l’âme, c’est la même chose. Pourquoi les bouddhistes parlent-ils, alors, de « renaissance » ? C’est absurde, comme est absurde la notion de métempsycose (avec possibilité de « s’incarner » dans des règnes sub-humains). Je défends, pour ma part, la conception occidentale de la réincarnation (telle qu’elle ressort, notamment, de multiples sources médiumniques)…

Curieusement, Daniel Maurer écrit que l’on a la preuve de la survie de la conscience après la mort, grâce à l’intervention effectuée, par Olaf Blanke, sur une patiente épileptique, laquelle s’est retrouvée hors de son corps après la stimulation électrique d’une zone cervicale précise ! (Observation faite à l’hôpital cantonal universitaire de Genève.) Daniel Maurer écrit que cette découverte confirme la thèse de la survie. Cette déclaration est très surprenante – et fausse – car, à vrai dire, le neurologue à l’origine de cette observation ne l’interprète pas – le contraire eût été miraculeux ! – dans une optique « survivaliste » (preuve de l’indépendance de la conscience par rapport au cerveau). En outre, Daniel Maurer ne semble pas avoir vu le petit reportage qu’a consacré M6, en janvier 2003, à l’observation du neurologue suisse, séquence (dans « E = M6 ») dans laquelle l’explication « psychologique » (et non « paranormale ») a été avancée. On y parlait de la « première explication scientifique » de la décorporation, celle-ci étant réduite en définitive (c’est pour cela que c’est « scientifique » !) à une vulgaire distorsion de l’image corporelle due à un dysfonctionnement neurologique du gyrus angulaire, ce dernier étant impliqué dans la formation de l’image corporelle ! On est loin de toute idée de survie de la conscience ! Néanmoins, Daniel Maurer réalise un autre « tour de force », mais positif celui-là : celui d’ouvrir une porte vers l’explication « survivaliste » de l’observation d’Olaf Blanke, explication dont vous pourrez prendre connaissance dans le chapitre 4 du livre. Selon Daniel Maurer, un faible niveau d’énergie du gyrus angulaire favorise une expérience transcendante…

Parmi les autres points avec lesquels je suis en total désaccord avec Daniel Maurer, il y a l’affirmation selon laquelle Uri Geller et Jean-Pierre Girard, spécialistes de la torsion psychokinétique de métaux, ont été « démasqués » et sont retombés « dans l’anonymat », « malgré les tentatives de réhabilitation auxquelles s’emploie le dernier carré de leurs adeptes » (sic). Leurs « spectacles » (torsion de métaux, etc.) ont, écrit-il, « fortement contribué à discréditer la parapsychologie » et ont été « vivement critiqués tant par les scientifiques que par les illusionnistes professionnels », ces derniers ayant, ajoute-t-il, refusé « que l’on berne le public en concédant le sceau de la réalité à des tours de passe-passe dont ils connaissaient parfaitement les ficelles (substitution d’objets, métaux à mémoire de forme) ». La légitimité de la parapsychologie a souffert, prétend Daniel Maurer, de ces « duperies »… En fait, Daniel Maurer n’a qu’une connaissance partielle et partiale du dossier sur l’effet Geller. Et ses commentaires sont, à ce propos, totalement dépourvus de validité. Signalons que quelques illusionnistes ont en fait cautionné le caractère « paranormal » de certains effets psi produits par Uri Geller et Jean-Pierre Girard, deux authentiques sujets PK (n’en déplaise à Daniel Maurer et tant d’autres). Je renvoie, à ce sujet, à certains textes sur le présent site (dont « L’effet Geller », dans la rubrique « Parapsychologie »).

Notons, en outre, que l’anonymat dans lequel sont censés être « tombés » Uri Geller et Jean-Pierre Girard est tout à fait relatif. L’actualité ultérieure a démenti ces propos. Ainsi, Uri Geller est à l’origine d’un « show » télévisé qui a été diffusé en Israël (avec une grande audience) fin 2006 et début 2007, sous le titre : « The Successor ». Ce « show » s’est ensuite « internationalisé » : Etats-Unis (sur la chaîne NBC, à partir du 24 octobre 2007) – le titre étant : « Phenomenon » -, Allemagne, Hollande, etc. Quant à Jean-Pierre Girard, il a publié en 2005 (année de la parution du livre de Daniel Maurer !) deux livres, dont : « Encyclopédie du paranormal » (voir plus haut)… D’autres ouvrages ont suivi, parmi lesquels le « Manuel de parapsychologie appliquée » (éditions Alphée, 2009). En juillet 2009, le neuroscientifique canadien Mario Beauregard est venu analyser l’EEG de Jean-Pierre Girard lors d’une tentative de psychokinèse

Ceci précisé, signalons que Daniel Maurer est aussi l’auteur de :

« La vie à corps perdu », éditions des 3 Monts, 2001.

« L’autre réalité, l’Au-delà », éditions Philippe Lebaud, 2002.

 

* « Le livre de l’Amour » : Valérie J. Barrow, éditions Hélios.

On lit, dans la présentation du livre, en quatrième page de couverture, que cet ouvrage « restitue les méditations de l’auteur en symbiose avec la Pierre Alcheringa », transmise au peuple aborigène australien de l’origine par les peuples des étoiles.

« Il émane de la Pierre une énergie très particulière qui renferme la mémoire de la création de notre humanité. Grâce à elle, Valérie Barrow eut accès à une forme de conscience qui n’impliquait aucun processus de pensée. C’est ainsi que cet ouvrage a vu le jour. »

Ce livre est une préparation aux révélations contenues dans le livre suivant : « Contacts avec les Pléiadiens. La mission du Rexégéna ».

 

* « Contacts avec les Pléiadiens. La mission du Rexégéna » : Valérie J. Barrow (avec la participation de Bill Olivier), éditions Hélios.

Présentation du livre, en quatrième page de couverture :

« Il y a près d’un million d’années, alors que notre planète n’était encore qu’un habitat hostile dans lequel régnaient des races à la nature belliqueuse, ne connaissant ni l’amour ni la compassion, un vaisseau spatial quitta la huitième étoile de la constellation des Pléiades avec, à son bord, 50 000 personnes originaires de différents points de la galaxie. Son nom : le Rexégéna. Sa destination : la Terre. Son but : y créer une culture empreinte de la conscience cristalline. Mais ‘la Mission du Rexégéna ne se déroula pas exactement telle que prévue par la Hiérarchie de Lumière des Pléiades. C’est ce que révèle ce livre dans lequel vous apprendrez comment la Terre fut ensemencée d’une humanité dont nous sommes tous les descendants.

Depuis de nombreuses années, Valérie Barrow est en contact avec des êtres multidimensionnels. C’est par l’intermédiaire d’une entité du nom d’Alcheringa, appartenant au ‘Peuple des Etoiles’, qu’elle a reçu ces informations sur nos origines, notre parcours et surtout notre devenir. »

* « Comment dieu devint Dieu » : Daniel Meurois, éditions Le Perséa

Parmi les thèmes abordés :

Le Dieu de la planète (le Logos planétaire).

– Le Dieu du Soleil (le Logos solaire).

– Le Dieu galactique (le Logos galactique).

– Le mystère de l’Esprit Saint.

 

* « L’envolée humaine » : Nathalie Chintanavitch, éditions Ariane.

Ce livre fait suite au tome 1 intitulé : « La délivrance par le Soleil » (cité plus haut).

Le sous-titre est : « L’enseignement des Frères stellaires du peuple Inca ». Les sources « canalisées » sont, comme pour le tome 1, Chandra, Hildon et Flex.

Les titres des chapitres de la première partie sont :

1. Les techniques sacrées du cœur solaire.

2. La sublimation des résidus karmiques et des programmations mémorielles.

3. La restitution consciente de votre essence solaire.

4. La libération de votre potentiel cristallin.

5. Votre réintégration cosmique.

6. L’avènement de la lumière CHRIST-AL-IN (les 13 corps cristallins).

7. Transcendez votre état d’être incarné !

8. Le rayon cosmique de création et la pulsation solaire.

9. Les Cristaux de Feu et les rayons de puissance cristalline.

10. Votre reliance aux peuples du Soleil.

11. Souvenez-vous.

12. Mémoires incas et réminiscences stellaires.

La seconde partie est consacrée à la sensibilisation et à l’initiation aux Lettres de Feu

Le livre se termine par des réponses aux questions des éditions Ariane :

– Est-ce utile d’introduire un nouvel « alphabet » (les Lettres de Feu) ?

– Comment la communication dans les dimensions supérieures et les conciles galactiques se déroule-t-elle ?

– Quand, par le passé, le grand Cristal est arrivé sur Terre ?

– A quel endroit géographique la Cité d’or inca était-elle située ?

Dans cet ultime chapitre, des précisions sont aussi apportées à propos de la venue des Incas sur Terre, sur les cérémonies incas, sur l’Ascension, sur la civilisation ascensionnée inca, sur l’« Etoile » ou sphère de vie des Incas « ascensionnés ».

 

* « Nirvana » : Suzanne Ward, éditions Ariane

Il s’agit d’un recueil de messages émanant de Matthieu Ward, décédé le 17 avril 1980 dans un accident de voiture. Ces messages ont été « canalisés » par sa mère.

Le livre est essentiellement consacré au descriptif de la vie désincarnée. Matthieu évoque les corps éthériques, l’environnement, la « nourriture », les résidents du Nirvana, les animaux, les anges et les « esprits-guides », la prière, le temps, les communications au sein du « Royaume », les communications avec la Terre, les voyages, les loisirs, les édifices, les ressources culturelles et les occupations, l’éducation, la musique, les âmes en transition, le suicide, l’expérience de mort imminente, les engagements prénataux et le karma, les archives akashiques et la revue de l’empreinte de vie, le Conseil du Nirvana

 

Voici une sélection de quelques livres parus en 2006 :

 

« Encyclopédie de l’Au-delà » : Jean-Pierre Girard, éditions Trajectoire

Dans ce livre de plus de 600 pages, l’auteur donne un bref historique du spiritisme et aborde divers sujets : l’ectoplasmie, la TCI, l’expérience de mort imminente et les sorties hors du corps, les fantômes et lieux « hantés », les « esprits frappeurs » (« poltergeists »), les « Dames Blanches », les photographies paranormales ou « transcendantales », les miracles, les guérisons spontanées, les guérisseurs, la prière, la réincarnation, la ‘‘pyrobatie’’ (ou marche « sur le feu »), l’art médiumnique, la synchronicité, le channeling… Une annexe concerne la physique quantique, la théorie des cordes, la relativité complexe, le paradoxe EPR et les « inégalités de Bell ».

Si certains thèmes sont en rapport avec le thème de l’Au-delà, ce n’est pas le cas d’autres sujets (comme la « pyrobatie » et la synchronicité). En outre, on trouve, dans cet ouvrage, des passages (notamment en relation avec la réincarnation) que l’auteur a déjà mis dans son précédent livre (évoqué plus haut). On y retrouve malheureusement la même argumentation erronée contre la réalité de la réincarnation (augmentation de la démographie, absence d’amélioration du comportement éthique de l’humanité au fil des siècles…). Je renvoie, pour la critique d’une partie des arguments de Jean-Pierre Girard, à mon texte : « La réincarnation (1) », rubrique « Au-delà et médiumnité ».

 

« Contacts avec l’Au-delà » : Jean-Marie Le Gall, éditions Lanore

Texte de présentation de la quatrième page de couverture :

« Ce livre retrace les phénomènes paranormaux qui ont jalonné l’existence de l’auteur, clairvoyance, lévitation d’objets, clairaudience, contact avec l’au-delà, torsion de métaux, magnétisme expérimental et curatif, pratique du spiritisme : table tournante, écriture automatique avec messages.

Il montre également comment des scientifiques, tels que les Professeurs Dierkens en Belgique, Lignon à Toulouse ou Guillet à Orsay, ayant testé ses ‘dons’ en milieu universitaire, à partir de protocoles rigoureux, n’ont pu que constater l’étendue et l’authenticité de ceux-ci.

Jean-Marie Le Gall est médium depuis son enfance. Il exerce son métier dans le Gers. Dès son plus jeune âge, il n’aura de cesse de chercher à comprendre la nature de ses facultés paranormales. Ayant acquis une force et une maturité intérieures, il s’est engagé dans la voie thérapeutique en tant que magnétiseur/naturopathe et consulte aussi en tant que médium. »

 

« La rupture de contrat » : Anne Givaudan, éditions S. O. I. S.

Cet ouvrage relate les contacts extracorporels d’Anne Givaudan avec des âmes ayant fait l’expérience du suicide lors d’une autre vie (ou plusieurs vies). Il s’agit du livre de référence sur le sujet.

 

« Les enseignements premiers du Christ » : Daniel Meurois, éditions le Perséa

Voici une partie du texte de présentation de quatrième page de couverture :

« Plus de vingt ans après ‘De mémoire d’essénien’, Daniel Meurois continue de nous retransmettre l’enseignement qu’il a reçu auprès de ‘Celui qui a tout changé’.

Ce livre, qui nous présente le Maître Jésus dans son contexte quotidien et dans son intimité auprès de ses proches disciples – femmes et hommes -, constitue sans aucun doute une base de données unique et un important outil de réflexion… (…)

C’est plus que jamais le témoin oculaire qui s’y exprime, laissant dérouler le fil de ses souvenirs sur le ton d’une confidence rare.

Un portrait différent du Maître et la révélation des aspects les plus cachés de son enseignement en résultent donc, venant bouleverser une fois encore nombre d’idées reçues et ressuscitant de façon émouvante le Souffle des premiers Temps christiques. »

La première partie comporte trois chapitres :

Dans le premier chapitre, l’auteur évoque les Sadducéens, les Pharisiens, les Esséniens, les Nazarites, le peuple, les Romains.

Dans le chapitre 2 sont évoqués le « Rabbi Jeshua » et « Jeshua le Christ ».

Le chapitre 3 est consacré aux disciples, au cercle des 12, à Simon-Pierre, aux 108 et aux 144, à Marie, aux apôtres féminins, à Sarah, à Myriam de Magdala, à Marie-Salomé.

La deuxième partie traite des paraboles, des vérités et déformations, des miracles, de « l’Ombre » et du vrai visage de Satan, de Lazare, de la nuit de l’âme, de l’affaire Judas, de Jeshua Maître tantrique, du couple Jésus/Marie-Madeleine, de Jésus au Cachemire, du pourquoi de la Crucifixion, du « karma » du Maître, du rejet des Maîtres, etc.

 

« 2007. Le retour de la Lumière », éditions Ariane

Il s’agit du recueil d’un ensemble de messages « canalisés » (par des channels ou médiums) :

Kryeon (« canalisé » par Lee Carroll).

Adama (« canalisé » par Aurelia Louise Jones).

– La « Fraternité de Lumière » (« canalisée » par Edna Frankel).

Soria (« canalisée » par Régine Fauze).

Chandra, Hildon et Flex (« canalisés » par Nathalie Chintanavitch).

 

« Développez vos facultés psychiques et spirituelles » : Serge Boutboul, éditions Exergue

Serge Boutboul a été un élève et un ami de Raymond Réant, un grand sujet psi décédé en 1997. Voici le sommaire (en dehors de l’introduction et de la conclusion) :


PARTIE 1 : Comment sommes-nous constitués au niveau de l’Invisible ?

Nos corps subtils

Les chakras et l’aura

Nos facultés psychiques et spirituelles à l’état latent


PARTIE 2 : Comment éveiller nos facultés supérieures ?

Comment développer notre vision éthérique et aurique ?

Comment développer notre clairvoyance ?

Comment éveiller notre clairaudience ?

Commenté éveiller notre intuition ?

Comment éveiller notre télépathie ?

Comment éveiller notre médiumnité ?

Comment voyager en astral ?

Comment ressentir les énergies qui nous environnent ?

Comment développer notre magnétisme ?

Comment développer notre radiesthésie ?


PARTIE 3 : La mauvaise utilisation de nos facultés supérieures

Les attaques psychiques

Diverses raisons entraînant la dégradation de nos facultés supérieures


PARTIE 4 : Les êtres invisibles qui nous entourent

Nos anges gardiens

Nos amis les défunts

Les fantômes

Les êtres négatifs et démoniaques

Les êtres invisibles de la nature


PARTIE 5 : Les lieux chargés qui nous entourent

Les maisons hantées

Les lieux perturbés au niveau subtil

Comment nettoyer une maison ou un lieu perturbé ?


PARTIE 6 : Comment rétablir nos corps subtils ?

Comment recentrer nos corps subtils ?

Comment réparer nos corps subtils ?


PARTIE 7 : Contact avec les plans supérieurs

Comment être en contact avec les plans supérieurs ?

Notre mission


PARTIE 8 : Les protections psychiques

Comment se protéger psychiquement ?


PARTIE 9 : Comment améliorer notre vie ?

Apprenez à maîtriser votre mental

Comment transformer notre vie par la visualisation ?

Comment créer une ‘‘forme-pensée’’ ?

Comment se recharger en énergie ?


PARTIE 10 : Ce qu’il faut connaître

Le spirituel n’est pas le religieux

Les lois spirituelles

Ce monde qui change

Le contenu de cet ouvrage (qui comprend de nombreuses illustrations en couleurs) est fort intéressant. Son contenu est en accord avec mes propres convictions.

 

« Pourquoi sommes-nous sur Terre ? » : Michel Coquet, éditions Alphée

Michel Coquet, auteur de nombreux ouvrages consacrés à diverses facettes de la spiritualité et de l’ésotérisme, développe dans ce livre ses conceptions sur divers thèmes :

– Le monde.
– Le règne animal.
– Les enfants.
– Végétarisme.
– Réincarnation.
– Organisations traditionnelles.
– New Age.
– La méditation.
– Libre arbitre et
karma.
– L’astrologie.
– Les Maîtres.
– Initiation.
– Les dévas.
– L’âme.
– A propos du
dharma.
– Les arts martiaux.
– La crémation.
– L’église catholique.
– Apparitions mariales.
– Volonté.
– Les
chakras.

– Spiritisme.
– Channeling.
– Le corps astral.
– Exorcisme.
– Magie noire.
– La constitution européenne.
– Dieu.

Si les conceptions de l’auteur cadrent souvent avec les miennes, elles divergent cependant sur certains points. Je me contente ici de donner cette citation (extraite du chapitre sur le spiritisme) :

« Toutefois, selon le maître D. K., c’est de la radio que viendra la première preuve d’une existence posthume. Que veut-il dire par radio ? Cela, je l’ignore ! La science fait de tels progrès que tout est possible. »

Et la T. C. I. (« transcommunication instrumentale »), il n’en a jamais entendu parler ? Voyez mes textes à ce sujet dans la rubrique : « Au-delà et médiumnité ». (Notons que la déclaration du Maître D. K. a été faite dans les années 1940.)

 

« Les Maîtres. Du mythe à la réalité » : Michel Coquet, éditions Alphée

Dans ce livre, Michel Coquet s’intéresse aux Maîtres de Sagesse dont l’existence a été révélée au dix-neuvième siècle par Helena Petrovna Blavatsky. Il a aussi pour objectif d’éclairer « les zones obscures de la littérature ésotérique ».

Sommaire de la première partie :

Chapitre 1 : Guru, Hiérarchie et Initiations

Chapitre 2 : A propos des Maîtres

Chapitre 3 : H. P. Blavatsky

Chapitre 4 : Les Maîtres Morya et Koot-Humi

Chapitre 5 : Le Maître Rakoczi

Chapitre 6 : Le Maître Djwal Khool

Deuxième partie :

Chapitre 7 : L’affaire Krishnamurti

Chapitre 8 : Rose-Croix et rosicruciens

Chapitre 9 : L’A. M. O. R. C.

Chapitre 10 : Le Roi du Monde et autres mirages

Il s’agit d’un livre au contenu intéressant, mais je dois préciser tout de même que je ne suis pas d’accord avec certains propos de l’auteur. Par exemple, ses critiques à propos de Benjamin Creme ne sont pas elles-mêmes exemptes de critiques à faire. On trouve aussi des allégations fantaisistes (comme celle-ci : Jésus est né en 105 avant notre ère), ainsi que d’autres allégations erronées (comme : Babaji n’existe pas)…

 

« Les annales akashiques » : Daniel Meurois, éditions Le Perséa

Voici un ouvrage consacré à la Mémoire universelle ou Mémoire de la Nature. Dans celle-ci sont enregistrés, sous forme d’images et de sons, tous les événements du passé et du présent. C’est en consultant cette gigantesque bibliothèque vibratoire tridimensionnelle que Daniel Meurois a pu investiguer la vie de certains personnages historiques. Cela a donné naissance à des ouvrages comme : « De mémoire d’Essénien » (avec Anne Givaudan), « La demeure du Rayonnant », « Louis du désert »

Il nous parle notamment de « l’anatomie des Annales akashiques », des « quatre Ethers », des « miroirs déformants », des « égrégores religieux », des Seigneurs de la Flamme

 

« 2008. Au-delà du voile des illusions et de la confusion » : éditions Ariane

Ce livre contient un ensemble de messages « canalisés » émanant de diverses entités :

Kryeon (« canalisé » par Lee Carroll).

– La « Fraternité de Lumière » (« canalisée » par Edna Frankel).

Soria (« canalisée » par Régine Fauze).

– L’archange Michael (« canalisé » par Ronna Herman).

Amma (« canalisée » par Cathy Chapman).

 

Voici quelques livres publiés en 2008 :

 

« Notre-Dame de l’Apocalypse » : Pierre Jovanovic, éditions Le Jardin des Livres

Voici un livre consacré à la période dite de « la Fin des Temps » et aux prophéties associées. L’accent est mis sur les apparitions et prophéties mariales (c’est-à-dire sur les apparitions de la Vierge) : Fatima, Garabandal, etc.

Pierre Jovanovic défend notamment la thèse selon laquelle le véritable « troisième secret de Fatima » n’a pas été divulgué. Il évoque la prophétie des papes (également connue sous l’appellation « prophétie de Malachie »), les prétendus futurs « trois jours de ténèbres », 2012 et le calendrier maya…

 

« Le troisième œil » : Michel Coquet, éditions Alphée

Qu’est-ce que le « troisième œil » ? Extrait du texte de la quatrième page de couverture :

« Une glande appelée pinéale, une vertu spirituelle, une faculté conférant le pouvoir de voir l’essence invisible derrière les phénomènes du monde ? Est-il la cause de la clairvoyance ou le centre spécifique de l’intuition ? »

L’auteur évoque notamment le corps éthérique, la « voyance astrale », la « clairvoyance mentale », les glandes pinéale et pituitaire, le centre « ajna » ou frontal… Il évoque aussi des notions familières aux lecteurs de la littérature théosophique : le « feu électrique », le « feu solaire », le « feu par friction », les « atomes ultimes de la matière », les « atomes permanents », les sept états de la matière, les trois premiers « plans éthériques », le quatrième plan éthérique, la photographie du quatrième éther par Kirlian, l’aura

 

« Nos mémoires : des prisons ou des ailes » : Anne Givaudan, éditions S. O. I. S.

Ce livre est consacré à l’identification des différents types de mémoires qui conditionnent nos vies. Il répond aux questions suivantes :

– Quelles sont les différentes mémoires ?

– D’où viennent-elles ?

– Quelle est leur incidence sur notre vie ?

– Que faire pour guérir les blessures qu’elles contiennent ?

Dans la première partie sont notamment évoqués les points suivants :

 

* Nos différentes mémoires :

– La mémoire de race.

– Les mémoires de peuples.

– La mémoire d’une précédente vie.

– Les mémoires cellulaires.

– Les mémoires des lieux.

– La mémoire des objets.

 

* Où trouve-t-on ces mémoires ?

1. L’« Akasha ».

2. L’« éther réflecteur ».

3. L’« atome germe ».

4. L’aura causale.

 

* Les voies d’accès pour nos mémoires :

– La connexion spontanée.

– Les rêves ou les demi-sommeils.

 

* Les distorsions des mémoires :

– Le retour de Jésus.

Marie-Madeleine.

– Messagers de l’Au-delà.

– Mémoire d’enfant.

 

* L’incidence des mémoires sur le quotidien :

– De mémoire atlante.

Sylvie : la femme celte.

– Mémoires de Roms, du peuple noir, de continents…

 

* Mémoire et santé :

– Le sang et la mémoire émotionnelle.

– Mémoire et transplantation d’organe.

– Acouphène et mémoire.

– Allergie et mémoire.

– Cerveau et mémoire.

 

* Karma, mémoires et ‘‘formes-pensées’’.

La deuxième partie traite notamment de la question de savoir s’il faut retrouver nos mémoires, du « bon moment » pour cette remémoration, de la « réhabilitation des mémoires ». Autres questions :

– Peut-on soulager les mémoires d’autrui ?

– L’oubli est-il une nécessité ?

– Comment nettoyer les scories de nos mémoires ?

 

« Les preuves scientifiques d’une vie après la vie » : Jean-Jacques Charbonier, éditions Exergue

Voici un fort intéressant ouvrage consacré à la survie de la conscience après la mort. Il est écrit par le docteur Jean-Jacques Charbonier, celui-ci étant anesthésiste/réanimateur. La table des matières suivante suffit à montrer l’intérêt de ce livre :


PREMIERE PARTIE : LES QUESTIONS ESSENTIELLES

Chapitre 1 : Pourquoi ce livre ?

Chapitre 2 : Pourquoi nier le paranormal ?

– Une définition aléatoire

– Les dons d’organes

– Le processus de mort chez les bouddhistes

– La dissociation du corps et de la conscience

– On meurt tous les ans…

Chapitre 4 : Qu’est-ce qu’un coma ?

Chapitre 5 : Comment communiquer avec les comateux ?

– Ne pas abandonner les comateux

Le corps subtil du comateux

– L’acharnement affectif

– Les malades mentaux

– La télépathie chez le comateux

– Neurosciences et télépathie

– Télépathie et intuitions

– L’éveil de la Kundalini


DEUXIEME PARTIE : NDE, LA REVOLUTION DU MONDE SCIENTIFIQUE

Chapitre 6 : NDE, la charnière des deux mondes

Chapitre 7 : Vivre une NDE

– La même séquence événementielle

– Les NDE particulières

Chapitre 8 : Rationalisme et NDE

– L’étiologie des NDE

– L’hallucination ‘‘autoscopique’’ externe

– Les hypothèses neurophysiologiques

– Les hypothèses neuropsychiatriques

Chapitre 9 : NDE et physique quantique

– Nos perceptions de la réalité sont fausses

– La lumière des ‘‘expérienceurs’’

– Analogies entre NDE et physique quantique

Chapitre 10 : Historique des NDE

– Avant Raymond Moody

– Après Raymond Moody

Chapitre 11 : Le 17 juin 2006 à Martigues

– Le hasard n’existe pas !

– Communiqué commun des orateurs

– L’après 17 juin 2006


TROISIEME PARTIE : AU-DELA DE LA SCIENCE, LA SCIENCE DE L’AU-DELA

Chapitre 12 : Communiquer avec l’Au-delà

– L’esprit

– La prière

– La synchronicité

– La médiumnité

– Médiumnité et physique quantique

– Le voyage astral

Chapitre 13 : L’iboga et l’ayahuasca

Chapitre 14 : Communiquer avec les morts

– La TCM

– L’IADC

– Le ‘‘psychomenteum’’ du docteur Moody

‘Oui-ja’’, tables tournantes et verres qui bougent

– La TCI

– Les voix radiophoniques directes

– Les voix directes

– Les causes du rejet

– Mes expériences en TCI

Chapitre 16 : La réincarnation

– Quelles preuves ?

– Mon expérience personnelle

NDE, physique quantique et réincarnation

Chapitre 17 : Les signes électriques

– Prières aux médiums pour un commencement de séances

 

« Souvenirs de l’Au-delà » et « Journées dans l’Au-delà » : Michael Newton, éditions Le Jardin des Livres

« Souvenirs de l’Au-delà » est en fait la seconde parution en langue française du livre de Michael Newton initialement publié en 1996 aux éditions de L’Homme (Québec) sous le titre : « Un autre corps pour mon âme ». Je m’étais procuré à l’époque ce livre, et c’est donc ce dernier que je possède. Dans ce premier livre, l’auteur relate les informations, données par 29 sujets sous hypnose, à propos de la transition vers le monde spirituel et de la vie dans ce que l’on appelle communément « l’Au-delà ». Voici la table des matières (il y a une introduction et une conclusion) de : « Un autre corps pour mon âme » (car je ne me suis évidemment pas procuré l’édition 2008 : « Souvenirs de l’Au-delà ») :

1. La mort et le départ vers l’au-delà.

2. La porte de l’au-delà.

3. Le retour à la maison.

4. L’âme destituée.

5. L’orientation.

6. La transition.

7. Le classement.

8. Les guides.

9. L’âme débutante.

10. Le stade intermédiaire.

11. L’âme avancée.

12. La sélection d’une vie.

13. La sélection d’un corps.

14. Le retour.

15. La renaissance.

« Les expériences aux frontières de la mort nous ont appris qu’au terme de notre existence humaine nous passons dans un tunnel pour retrouver le lieu que nous avions quitté. Mais quel est ce lieu ? Que s’y passe-t-il ? Qui prend la décision d’envoyer une âme s’incarner dans la vie humaine ? Et sur quels critères ?

Après le succès de son livre précédent : ‘Souvenirs de l’Au-delà’, le Dr Michael Newton va plus loin et révèle dans celui-ci d’autres témoignages encore plus extraordinaires sur ce qui se passe après la mort :

sur le groupe d’âmes auquel on appartient entre deux incarnations ;

sur la manière dont les proches décédés essaient d’entrer en contact avec nous ;

sur notre vrai nom spirituel ou notre nom ‘éternel’ ;

sur le Conseil des Anciens qui juge notre vie passée et nous guide pour choisir la nouvelle ;

sur la façon dont notre vocation professionnelle peut se manifester très tôt dans notre vie ;

sur la manière de transformer sa vie en prenant en compte l’aide de nos guides.

Le Dr Newton est un psychothérapeute américain spécialisé dans les régressions pour soigner les traumas. Ses livres sont tous devenus des best-sellers, à plus de 100.000 exemplaires. »

Outre l’introduction, la table des matières comprend les chapitres suivants :

1. Le monde spirituel.

2. La mort, le chagrin et le réconfort.

3. Esprits terrestres.

4. Rétablissement de l’énergie spirituelle.

5. Les systèmes de Groupes.

6. Le Conseil des Anciens.

7. Les dynamiques de la communauté.

8. L’âme évoluée.

9. L’Anneau de la destinée.

10. Notre chemin spirituel.

 

« François des oiseaux… Claire et le Soleil » : Daniel Meurois, éditions Le Passe-Monde

Il s’agit d’un livre consacré à certains aspects de la vie de saint François d’Assise. Voici le texte de la quatrième page de couverture :

« Ce livre n’est pas un récit de plus parmi la multitude de ceux consacrés à François d’Assise. C’est bien autre chose… C’est une totale plongée dans son âme et au cœur du mystère qui l’a alimentée.

On croit tous connaître plus ou moins la trajectoire fulgurante de cet homme qui, mille deux cents ans après le Christ, a voulu en retrouver la simplicité et la douceur. On croit connaître… mais on ignore pourtant l’essentiel : l’énorme secret qui l’habitait et qui, s’il avait été divulgué, aurait pu changer le visage de l’Occident.

C’est à la découverte de ce secret que Daniel Meurois nous invite, en plongeant à ses côtés dans la Mémoire du Temps. Par les yeux de François lui-même et par ceux de Claire d’Assise, sa sœur d’âme, il nous entraîne de l’Italie médiévale vers l’Egypte et les Chevaliers du Temple, là où Islam et Christianisme parlent d’un même jardin intérieur : celui de la compassion et de l’amour pour tout ce qui est.

Grâce à son approche différente, audacieuse et émouvante du véritable itinéraire du ‘Poveretto’, Daniel Meurois nous ramène une fois de plus aux sources premières de la pensée christique, vers son essence révolutionnaire, ses faits historiques et ses mystères soigneusement cachés.

Mais, au-delà de tout cela, l’enseignement délivré par ‘François des Oiseaux’ touchera chacun par la modernité de son propos, celui de la recherche d’un nécessaire et possible mariage entre l’Esprit et la Chair. Répondant à notre besoin de vérité, il restitue avec justesse, liberté et tendresse, ce que fut la relation de l’incontestable couple solaire formé par François et Claire d’Assise.

Un témoignage qui nous renvoie à nos interrogations d’aujourd’hui, un livre qui ose dire, un regard qui secoue la vie… tout en nous rappelant sa beauté. »

 

« Votre réalité immortelle » : Gary Renard, éditions Ariane

Voici, après « Et l’Univers disparaîtra » (éditions Ariane, 2006), le deuxième livre écrit par Gary Renard. Voici le texte de présentation en quatrième page de couverture :

« Dans cet ouvrage fascinant, Gary Renard et ses deux maîtres ascensionnés, Arten et Pursah, nous enseignent comment appliquer au quotidien certains principes spirituels avancés, ce qui nous conduira, au-delà de la théorie, à faire l’expérience du divin et à défaire l’ego. Notre progrès s’en trouvera accéléré à tel point que la pratique constante mettra nécessairement fin, une fois pour toutes, à notre besoin de nous réincarner.

Ce deuxième livre de l’auteur est toujours fondé sur les enseignements de deux classiques de la spiritualité : ‘L’Evangile de Thomas’ et ‘Un cours en miracles’. En adoptant un mode unique de pardon, celui que l’on peut mieux comprendre par les termes de ‘pardon quantique’, et en comprenant parfaitement toute l’importance de la pensée, nous n’aurons plus d’autre but que de briser le cycle des naissances et des morts. »

 

« 2009. La grande transformation » : éditions Ariane

Il s’agit d’un ensemble de messages « canalisés » en provenance de plusieurs sources :

Kryeon (« canalisé » par Lee Carroll).

– Les Hathors et Marie-Madeleine (« canalisés » par Tom Kenyon et Judi Sion).

– Le Haut Conseil de Sirius (« canalisé » par Patricia Cori).

Gaïa (« canalisée » par Pepper Lewis).

Share This:

Les commentaires sont fermés