Porte du temps, porte des étoiles et continent de MU

 

Marie Siria est auteure, conférencière et thérapeute transpersonnelle. Elle œuvre depuis 25 ans dans le domaine des états de conscience élargie, à l’aide de techniques d’hypnose régressive, afin de traiter les mémoires cellulaires qui sont la source de blocages et de malaises.

Avec Stella Araméa sa partenaire de mission, elle crée une formation en thérapie quantique multidimensionnelle. Elles enseignent des techniques de soins stellaires basées sur le son, le cristal et la lumière, ces techniques étant inspirées par un collectif d’êtres : Thot, Enéa et Imu.

 

1. « De la porte du temps à la porte des étoiles » :

Elles retracent l’histoire de ce partenariat dans un livre intitulé : « De la porte du temps à la porte des étoiles », aux éditions Le Temps Présent. Au fil du temps, elles s’aperçoivent d’une réalité différente qui concerne notre être énergétique, notre identité véritable et nos limitations. Les soins stellaires nous permettent non seulement de pacifier les maux du corps et de l’âme, mais ils nous aident aussi à retrouver certaines de nos facultés d’êtres créateurs, ces capacités étant inscrites dans notre ADN quantique. Ces pratiques puissantes sont efficaces dans le traitement de problématiques physiques, émotionnelles ou spirituelles. En cela, Marie et Stella s’attachent à déceler et à décoder la véritable origine des troubles, et pas seulement les symptômes.

 

Parmi les thèmes traités dans « De la porte du temps à la porte des étoiles », mentionnons : l’Ascension, les états non ordinaires de conscience, auras et parasitages, rencontre avec les maîtres du son, langages stellaires et langages sacrés, la langue matricielle, la cité de Sirius, chakras et nadis, les anneaux luminiques et les triangles sacrés, les treize rayons sacrés, les codes arcturiens, l’importance des glandes pituitaire et pinéale, la méditation et le champ unitaire.

 

2. « L’histoire secrète du royaume de MU » :

Marie Siria reçoit en 2017 un récit initiatique lors de flashs médiumniques contant l’histoire du continent de MU, une civilisation brillante, une société à la technologie avancée, experte en génétique et en soins chamaniques, et qui, à un moment clef de son histoire, a été soumise aux défis de l’hyper matérialisme. Cet ouvrage : « L’histoire secrète du royaume de Mu », est disponible aux Editions DSH. (Site www.coeur-cristal.com, ou sur Amazon.)

 

Voici un extrait de « l’avertissement au lecteur » précédent le récit de l’histoire du continent de MU :

« En cette ère de passage, de transition, il nous est donné l’opportunité de redécouvrir dans nos cellules la bibliothèque éternelle réceptacle des expériences que nous avons vécues sur les terres antiques. Plus ou moins consciemment, notre âme se souvient des pérégrinations qu’elle a vécues, certaines ont été extatiques et d’autres plus douloureuses ; leur empreinte reste présente, souvent de vies en vies.

Il est des continents, des vies, inscrits en nous à jamais. Il est des histoires que nous portons.

Je parlerai de la terre de MU car elle fut chère à mon cœur, je conterai l’histoire d’un groupe d’êtres qui furent parmi les premiers à y établir une civilisation brillante. En ce temps-là, tous les règnes communiquaient ensemble soit par la télépathie, soit par l’intermédiaire de la ‘langue de lumière’. Je me souviens des vaisseaux silencieux qui sillonnaient son ciel, des trois pyramides bleu cobalt qui se dressaient dans la ville de Muroda. Sur cette terre de soleil et de cristal, tout y vivait en abondance dans une lumière vibrante et paisible.

Je me souviens de la manière dont ces êtres prenaient soin d’eux lors de rituels chamaniques venus du fond des âges afin d’y retrouver des aspects de LA REALITE, ainsi que leurs pouvoirs divins, au-delà de l’illusion générée par les cinq sens. Les connaissances liées à l’anatomie des corps énergétiques de l’humain, ainsi que la science du son et des cristaux, la pratique de la sexualité sacrée, la sagesse de la loi de manifestation, formaient les fleurons de cette illustre civilisation. Le savoir ancestral des Mères généticiennes stellaires se mêlait alors harmonieusement à celui des gardiens de la Terre originaires des Pléiades, sans rivalité aucune. » (Marie Siria)

 

Voir le site : www.coeur-cristal.com

Share This:

Les commentaires sont fermés