Le mythe des OVNIs sataniques

 InglesbyPaul Eric Inglesby (1915-2010)

 Divers spéculateurs, qui rejettent l’origine extraterrestre des OVNIs, en sont venus à théoriser l’intervention de mystérieuses entités « fluidiques » ou « énergétiques » (ou celle d’un « système de contrôle ») censées manipuler les témoins et la société humaine par des tromperies et leurres de diverses natures. Dans cette conception paranoïaque des phénomènes ufologiques et paranormaux, « extraterrestres », « fées », « esprits », etc., seraient ainsi des appellations diverses d’une même catégorie d’entités manipulatrices. Ces prétendues entités se comporteraient, en fait, comme de véritables démons.

 

 

 

Il est possible de distinguer deux types d’individus faisant référence à des entités manipulatrices et des démons :

• Nous avons d’abord les tenants des hypothèses alternatives (par rapport à l’origine extraterrestre) relatives à l’origine des OVNIs et de leurs occupants. Dans cette catégorie, on peut ranger notamment John Keel (décédé en 2009), Jean Sider, Jacques Vallée, etc. (Voyez mon texte dans la même rubrique : « OVNIs et paranormal ».)

• Nous avons ensuite ceux qui, se référant à des considérations religieuses, qualifient les occupants d’OVNIs de « démons » ou d’« anges déchus ».

Les défenseurs de cette dernière thèse se divisent eux-mêmes en deux sous-catégories : des fondamentalistes et des croyants « orthodoxes », certes, mais aussi quelques ufologues mus par leurs convictions religieuses relevant elles-mêmes de ce fondamentalisme basé sur une certaine lecture de divers passages bibliques.

 

1. Les « anges déchus » et les « ufologues chrétiens » :

Il y a eu à Roswell, en juillet 2009, le “premier symposium chrétien sur les Ovnis et les aliens”. Dans « The Examiner », Roger Marsh avait ainsi présenté cette rencontre d’ufologues « chrétiens » :

« Les Ovnis et les Aliens pourraient bien ne pas correspondre à l’image qu’en donne Hollywood de races avancées venant de planètes éloignées, utilisant pour se déplacer des trous de vers ou des portails ‘‘inter-dimensionnels’’.

En fait, les engins exotiques aperçus partout dans le monde, et les récits d'”abductions aliènes”, trouvent leur explication dans la Bible. »

Selon l’auteur de l’article :

« Les ‘‘aliens’’ pourraient bien être des anges déchus. »

Exemple :

« Lorsque les hommes eurent commencé à se multiplier sur la face de la Terre, et que des filles leur furent nées, les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu’ils choisirent. » (Genèse 6:1-4).

Ce symposium ‘‘chrétien’’ sur les ‘‘aliens’’ a été organisé par Guy Malone, auteur et co-fondateur de “Résistance aux Aliens”, une organisation qui se consacre à l’étude des « pensées bibliques » sur le phénomène des OVNIs et des « abductions aliènes ». Le site Web de Guy Malone donne des références précises de versets bibliques. Voici ce que Guy Malone explique sur ‘‘AlienResistance’’ :

« La Bible renferme des informations très pertinentes sur ce que d’aucuns considèrent à tort comme un phénomène récent, que ni les églises d’aujourd’hui, ni les ufologues de premier plan ne semblent bien connaître. Parmi ceux qui sont au courant, certains pensent qu’il est difficile d’aborder le sujet. D’autres ont choisi de taire l’information bien qu’ils la connaissent – souvent pour un profit financier, pour éviter d’en débattre ou pour promouvoir leurs propres objectifs. »

Guy Malone a choisi d’habiter Roswell, au Nouveau-Mexique. Il s’est installé dans la « mecque » des ufologues, se présentant comme un missionnaire chrétien venu contrer la doctrine prédominante dans le domaine ufologique “afin que tous puissent comprendre dans quelle perspective se situe la Bible”.

Parmi les orateurs il y a eu :

Lynn Marzulli, auteur de la « Nephilim Trilogy », pour qui l’ensemble du phénomène OVNI était annoncé dans l’Apocalypse.

Michael S. Heiser, historien et éditeur de la revue « Logos ».

William Alnor, PhD, auteur de plusieurs ouvrages.

Joe Jordan, directeur régional pour le MUFON de Floride, organisateur de la Conférence de Roswell en 2008.

Chris Ward, pasteur de la Fraternité chrétienne « Logos ».

Gary Bates, conférencier créationniste.

Mike Bennett, ingénieur dans le domaine aérospatial.

Stephen Yulish, professeur d’Histoire.

Nicole Malone, auteur de “A Modern Guide to Demons and Fallen Angels”.

En 2009, la traditionnelle Conférence ufologique de Roswell, habituellement ouverte à des participants de tous horizons, a donc été entièrement prise en mains par les « érudits bibliques ».

Dans un second article, Roger Marsh a dressé le portrait de Joe Jordan, directeur régional pour le MUFON de Floride. Il a raconté la transformation de ce dernier au contact des « abductés » :

« Certains lui ont montré non seulement comment interrompre un processus d’enlèvement, mais surtout comment empêcher que ça arrive, en invoquant le nom de Jésus-Christ et par la force de la prière. »

Que dire de ce curieux congrès « ufologico-chrétien » à Roswell ? Voici d’abord un extrait d’un post d’un membre du forum ‘‘ovnis-usa.com’’ :

« C’est une manie américaine la nouvelle évangélisation, ce n’est donc qu’un secteur de plus qu’ils prennent d’assaut.

Au-delà, si la Bible, le Coran et la Torah parlent de ‘‘nephilim’’ et autres êtres, rien ne prouve qu’il s’agisse d’‘‘aliens’’ ou d’anges déchus. Qui plus est, pour des démons et des anges déchus, il n’y a pas que des cas d’abductions agressives, il existe de nombreux cas de contacts positifs.

Ce manichéisme, en effet, est donc une perception partielle de la réalité.

Je persiste à penser qu’il existe plusieurs ethnies et que certaines sont neutres, d’autres négatives, d’autres encore positives. Il est donc dangereux de présenter les ‘‘aliens’’ comme une menace car cela fige l’ouverture en cas de contact. » (1)

Je partage l’opinion de cet internaute. Il existe effectivement des ethnies extraterrestres « positives », « neutres » et « négatives » (de notre propre point de vue, mais pas du leur, bien sûr).

Les « anges déchus » ont bien existé aux temps bibliques – il suffit de lire « Le livre d’Enoch » -, mais ils s’agissait d’extraterrestres originaires d’autres planètes, et en aucun cas d’« anges » identifiés à des entités spirituelles (les véritables anges étant, pour les êtres en 3 D que nous sommes, de nature immatérielle). A l’époque biblique, tout être venant du ciel ne pouvait en effet être identifié qu’à un ange ou à un démon, la notion de pluralité des mondes habités étant alors inconnue. (Les gens croyaient que la Terre était au centre de l’Univers.) Le passage biblique (extrait de la Genèse) relatif au « mariage » entre Terriennes et « fils de Dieu » (c’est-à-dire, en réalité, des visiteurs de l’espace) est l’un des nombreux passages bibliques de l’Ancien Testament faisant implicitement référence à la venue, à l’époque – il s’agissait en fait de l’époque atlante -, d’êtres en provenance d’autres planètes ayant interagi avec l’espèce humaine et influencé celle-ci. Mais, à notre époque, les « aliens » ne peuvent être identifiés à des « anges déchus ». C’est évident pour les « positifs » et les « neutres », mais ce l’est aussi pour les « négatifs » (de notre point de vue) car cette appellation d’« anges déchus » est en fait (contrairement à ce que s’imaginent et insinuent les « ufologues chrétiens ») spécifique à l’époque biblique. Le tort fondamental des « ufologues chrétiens » est d’attribuer une appellation erronée, spécifique à un contexte historique précis, à des êtres n’ayant aucun rapport avec des entités spirituelles nommées « anges », que ces derniers soient ou non « déchus ».

Contrairement à ce que dit Guy Malone, on ne peut pas parler de « perspective dans laquelle se situe la Bible » car ce qui est en jeu c’est l’interprétation que donnent certains « chrétiens » du phénomène moderne des OVNIs, la nature attribuée à celui-ci ne faisant que refléter une certaine « lecture » qui renvoie à une interprétation biaisée (par des croyances religieuses) sur le plan historique.

Bien sûr, les intervenants du symposium n’ont nullement démontré que « les voyageurs interplanétaires montrés par Hollywood » sont des « anges déchus ». L’interruption du processus d’enlèvement, dans certains cas d’« abduction », ainsi que l’empêchement de celui-ci par l’invocation de Jésus-Christ et le recours à la prière, sont mis en avant par ces « chrétiens ufologues » pour « prouver » qu’il s’agit là d’agissements émanant d’« anges déchus », comme ils sont d’ailleurs mis en avant par des théoriciens comme Jean Sider pour montrer que ces cas ne sont pas de nature physique et ne sont donc pas le fait d’extraterrestres (mais qu’ils résultent de « leurres » émanant d’entités fluidiques ou énergétiques). Or, je mentionne, dans ma critique de la théorie de Jean Sider (voyez les textes correspondants dans la même rubrique), que certaines « abductions » (mais pas toutes) ne sont pas de nature physique mais sont le résultat – le cas de Betty Andreasson-Luca, par exemple, comporte des épisodes de cette nature – d’une décorporation (sortie hors du corps) provoquée, chez leur « victime », par les « aliens ». Dans cet état particulier de conscience, une décision ou un souhait – qui peut s’exprimer par une prière par exemple – de l’individu « abducté » (qui se trouve alors dans son corps spirituel ou « astral ») peut provoquer automatiquement la réintégration de la conscience dans l’enveloppe corporelle et ainsi mettre fin au processus d’« enlèvement » (qui est ici réduit, en l’occurrence, à un « rapt psychique »). Dans d’autres cas (qui peuvent aussi être de nature physique), il est possible que les « aliens » respectent la décision de « l’abducté » de ne pas poursuivre l’expérience, ce qui ne fait pas pour autant de ceux-ci des « anges déchus » qui auraient été « exorcisés » par la prière de « l’abducté » !

Que dire de plus, si ce n’est que l’on a noté la présence, lors du symposium de juillet 2009, d’un conférencier créationniste. Nul doute qu’il y avait là un certain nombre de fondamentalistes bibliques qui s’imaginent stupidement que la Terre est vieille seulement de 6000 ans !

 

2. Un adepte de Veronica Lueken et John Leary :

En 2009, j’ai reçu des emails d’un internaute adepte des messages de « sensitifs » tels que Veronica Lueken et John Leary.

Voici une partie du contenu du premier courrier (après correction des très nombreuses fautes et expressions incorrectes) :

« Les extraterrestres existent bel et bien, mais ils ne voyagent pas de monde en monde comme dans les films de science-fiction que vous voyez à la télé (qui tente de formater les cerveaux). Tous les films que vous avez pu voir sur le phénomène extraterrestre sont là pour vous embrouiller le cerveau, et ‘‘ils’’ s’en serviront le moment venu pour créer la panique.

Il n y’a pas d’information supplémentaire, sur ce que vous apportez sur votre site, que les autres n’ont pas.

Les anges déchus se jouent actuellement des hommes et apparaissent de façon à ce que l’on ne puisse les reconnaître. Ils voyagent avec les vaisseaux que l’on connaît actuellement, et ce savoir qu’ils donnent aux êtres humains ‘‘leur est apporté dans leur consciences’’.

Pour moi, ces créatures ont orchestré une machination afin de pouvoir avoir une mainmise sur les Etats-Unis et détruire leur économie.

Elles sont la base de ce nouvel ordre mondial qui arrivera sous peu.

Maintenant, je me dis que la race humaine est très hypocrite. Et vous en êtes un bel exemple en refusant adoration à Jésus-Christ, en vous prosternant devant ces créatures de Satan et en leur trouvant toutes les excuses possibles pour leur pseudo arrivée.

L’antéchrist, lui, arrive, et avec ce site vous lui faites déjà sa promo et vous travaillez pour lui sans le savoir, car quand la Terre sera au plus bas, et cela arrive cette année, les bons retourneront vers Dieu, mais les gens faibles dans leur foi se tourneront vers ce personnage que vous idolâtrez inconsciemment. »

Voilà un exemple typique de prose inepte ! Elle est tout à fait typique des délires des fondamentalistes ignares incarnés en ce début de vingt-et-unième siècle mais dont l’esprit semble sorti tout droit du plus mauvais Moyen-Âge.

Bien sûr, et contrairement à ce que ce correspondant insinue, les extraterrestres voyagent bien « de monde en monde », et ce ne sont pas les films de science-fiction (dont je ne suis pas particulièrement fan, même si j’en ai vu au cinéma et à la télévision comme pratiquement tout le monde) qui m’ont amené à cette conclusion ! En fait, les récits ressortissant de l’imaginaire (films et romans) me laissent « prodigieusement » indifférent… C’est en lisant, en 1969, un fascicule de James McDonald que je me suis intéressé aux OVNIs. (Avant, j’avais des lectures adaptées à mon âge : les BD du « Marvel Comics Group » – adaptées au cinéma une trentaine d’années plus tard -, à une époque où d’autres lisaient Astérix et Tintin !)

Quant aux « anges déchus », je répète ce que j’ai signalé plus haut : il s’avère que certains visiteurs de l’espace en étaient en effet (on les trouve mentionnés dans « Le livre d’Enoch »), mais il s’agissait d’extraterrestres affublés du qualificatif d’« anges », toute créature venant du ciel ne pouvant, à l’époque, être considérée que comme un ange ou un démon.

Il n’y a évidemment pas de machination, exercée par de prétendus « anges déchus », visant une mainmise sur l’économie américaine.

Je suis hypocrite parce que je refuse « d’adorer » Jésus-Christ et que je me prosterne devant les créatures de Satan ? Voilà un discours consternant de bêtise ! D’abord, je ne me prosterne devant personne, et pas davantage devant les créatures de Satan, ce dernier et ses « créatures » relevant par ailleurs de l’imagination enfiévrée de croyants ignares. Quant aux « excuses » pour leur « pseudo arrivée », je ne vois pas du tout ce qu’il veut dire…

« L’Antéchrist » est une marotte classique associée à la période dite de « la Fin des Temps ». Historiquement, il a été identifié à toutes sortes de personnages et il a été attendu lors de périodes historiques diverses (chaque période croyant déceler les signes de « la Fin des Temps »). Même si notre époque est effectivement la plus propice à la réalisation de certaines prophéties bibliques (celles-ci ne devant cependant pas se produire comme se l’imaginent ceux qui ont une lecture littérale de certains passages des textes « sacrés »), les croyants ont la fâcheuse tendance à identifier l’Antéchrist à tout personnage véhiculant des idées ou des enseignements non conformes à leurs dogmes dépassés et surannés… (Par exemple, certains individus identifient stupidement Maitreya à l’Antéchrist.) Bien sûr, je ne travaille pas, « sans le savoir », pour cet Antéchrist imaginaire que je n’idolâtre pas inconsciemment, et je ne fais pas sa promo avec mon site.

Dans son premier courrier, le correspondant a évoqué une « voyante » que je ridiculisais, sans citer son nom. Je lui avais répondu en lui demandant : « Ce n’est pas Veronica Lueken, j’espère ? » (Car je « m’inquiétais » des références de ce correspondant.) Eh bien oui, c’était elle ! Il avait lu, bien sûr, le passage la concernant dans le troisième texte consacré au rapport « OVNIs, apparitions mariales et religion », ce passage étant également mis plus loin. Extrait du deuxième courrier (là aussi je corrige les nombreuses grosses fautes) :

« Ensuite, vous me dites ‘‘de quelle voyante parlez-vous’’, etc., ‘‘pas de Veronica Leuken’’, et bien moi je vous dis oui et je vous prouve encore que c’est la promo de Satan que vous faites dans le sens où vous avez pris plusieurs parties de messages que le Seigneur a donnés à sa messagère et les avez tournés en ridicule car ils ne servent pas votre cause et sont contraires a ce que vous pensez juste en ce qui concerne vos extraterrestres.

Manque de peau, Veronica n’est pas la seule messagère à avoir eu des révélations sur ces extraterrestres.

Ensuite, vous dites qu’il faut remettre en question toutes les croyances primaires, et à cela je vous prouve encore que vous n’êtes là que juste pour attaquer l’Eglise dont vous faites partie, car l’Eglise ce sont les hommes en priorité, la chair, l’âme et l’esprit, et vous n’en tenez pas compte, préférant glorifier Satan et vous jouer de votre Créateur qui a dû vous reprendre maintes et maintes fois par rapport au dossier que vous avez mis en place. »

Heureusement que l’on ne peut pas distribuer des baffes par voie électronique !

Ce n’est évidemment pas la promo de Satan que je fais (celui-ci, répétons-le, étant une invention d’ignorants sectaires).

Il n’y a pas que Veronica Lueken à avoir déliré sur les OVNIs sataniques ? Oui, il y a aussi notamment, je suppose, John Leary, que je cite dans mon premier livre (paru fin 2007), mon correspondant m’ayant d’ailleurs envoyé un « message » (voir plus loin), daté de mars 2009, provenant de ce prétendu « messager de Jésus ». En quoi cela prouve-t-il la pertinence des messages concernés lorsque l’on sait qu’il existe des entités manipulatrices adaptant leur discours à une certaine population perméable à un certain type de discours religieux ? En outre, quelle est la part de messages réellement reçus d’entités du « bas astral » et celle qui n’est en réalité que le reflet d’élaborations conscientes ou subconscientes de personnes ayant des idées « fondamentalistes » arrêtées sur certains sujets, les successeurs de Veronica Lueken n’ignorant sûrement pas les propos de cette dernière ? De plus, il ne s’agit pas de ridiculiser les messages qui ne sont pas en accord avec ce que je pense être juste de « mes extraterrestres » (sic), mais de discerner ce qui est valable de ce qui ne l’est pas en laissant de côté ses a priori doctrinaux et religieux et en s’ouvrant à un large éventail de messages « canalisés ».

La meilleure preuve, d’ailleurs, que des sources comme Veronica Lueken et John Leary ne sont pas fiables (et donc trompeuses), c’est l’absence de réalisation des prophéties que ces prétendus « messagers du Seigneur » ont faites – ce qui ne les empêche pas de continuer à en faire, sans davantage de succès -, sans oublier le caractère totalement absurde de certains propos. Et il n’y a que des crédules comme mon correspondant pour adhérer à ces fadaises.

Quant à l’accusation d’attaque de l’Eglise, je dirai que ce sont les dogmes dépassés de celle-ci que j’évoque – je ne suis heureusement pas le seul à le faire -, ce qui ne fait pas pour autant de moi un individu qui glorifie un Satan par ailleurs inexistant et auquel je n’ai jamais cru. Il s’agit là d’une croyance enfantine pour âmes immatures.

Enfin, je vais décevoir ce correspondant en lui apprenant que « mon Créateur » (dont je ne me « joue » pas) ne m’a pas « repris maintes et maintes fois » (en fait : pas une seule fois !) par rapport à mon « dossier »… Je n’ai pas reçu de « semonces » à cet égard !

Dans le deuxième courrier adressé à mon correspondant, j’ai précisé que je ne prendrai pas connaissance du contenu d’un éventuel troisième email (car il faut savoir arrêter une « discussion » devenant malsaine), ce qui n’a pas empêché ce correspondant de m’envoyer un nouveau courrier ! Il y a même eu un quatrième courrier (dont j’ai ignoré, comme le précédent, la nature).

 

3. Les véhicules de Satan ?

Je reprends, ci-dessous, un passage de mon texte (même rubrique du site) : « Ovnis, apparitions mariales et religion. (3) », ce texte étant celui dont parle l’internaute évoqué plus haut :

La référence aux ‘‘véhicules de Satan’’ constitue évidemment une grosse ânerie (pour être poli), également exprimée par les fondamentalistes religieux qui pullulent aux Etats-Unis (mais aussi ailleurs). Mais que valent donc ces « apparitions de la Vierge » à Veronica Lueken ? Notons d’abord que les apparitions de Bayside ne sont pas reconnues par l’Eglise catholique. Mais je ne tirerai pas argument de ce fait, car moi-même je me réfère à de nombreuses « révélations » (mariales ou pas) qui ne sont pas davantage reconnues par l’Eglise ! Néanmoins, pour apprécier la « validité » et le « sérieux » du cas Lueken, il suffit de donner cette citation d’un livre de Joachim Bouflet :

« L’Américaine Veronica Lueken, de Bayside, fit état à partir de 1972 de messages de la Vierge et du Christ l’informant que le pape Paul VI avait été kidnappé par quelques prélats de la curie romaine. Séquestré dans un cachot du Vatican, le pontife avait été remplacé par un sosie, véritable suppôt de Satan, ce qui expliquait la dérive de l’Eglise ; à l’appui de ses dires, Veronica avait fait constituer un véritable ‘‘press book’’ présentant des photos comparatives du vrai et du faux Paul VI, où étaient soulignées les différences morphologiques entre le successeur de Pierre et l’usurpateur : couleur des yeux, formes du nez et des oreilles, pli des lèvres, rides, tout était minutieusement comparé d’une photo à l’autre, quand bien même il y avait dix ans d’écart entre les documents, pris sous des angles divers, etc. Il se trouva de nombreux illuminés – notamment des Bérets blancs canadiens – pour porter crédit à cette nouvelle histoire des Borgia revue et corrigée à la sauce américaine. »

Joachim Bouflet évoque aussi les « dénégations obstinées – sous serment – des voyantes de Tannhausen ou de Bayside, convaincues d’avoir plagié le message de Fatima »… (2) Pas sérieux du tout, le cas de Bayside !

Que dit également l’ésotériste Benjamin Creme à propos des apparitions mariales ? Selon le Maître avec lequel celui-ci dit être en contact télépathique, il existe deux types d’apparitions mariales : celles créées par le Maître qui fut la Madone et celles construites par des formes-pensées « créées par quelques personnes religieuses, ‘‘hypersensitives’’ ou hystériques »… (3)

Le cas Veronica Lueken se situe, à mon sens, dans cette seconde catégorie.

Rappelons aussi que Satan n’existe pas (tel que conçu par les « croyants »). Il s’agit d’une invention d’ignorants destinée à expliquer l’existence du mal (celui-ci ne pouvant être imputé à Dieu). Il faut remonter, à ce propos, à l’époque de Zarathoustra (ou Zoroastre) et à Ahriman… Voici, à ce propos, ce que Marie (la Vierge) elle-même a dit à Annie Kirkwood :

« Vous qui vivez sur Terre, quand réaliserez-vous que Satan et ses démons ne sont que produits de votre esprit ? »

Dans le même ouvrage et par le même « canal », Jésus, la source alléguée, a apporté cette précision :

« Le diable est un symbole, dans la conscience humaine, de la cupidité, du pouvoir et des biens mal acquis (…).

Ces prédicateurs qui vocifèrent des anathèmes et prêchent la guerre sainte contre le démon du haut de leurs chaires se jouent de votre crédulité. Ils ne font que perpétuer les maux de la conscience humaine et susciter en vous les émotions destructrices que sont la peur et l’hostilité. Ils prêchent la haine et non l’amour. Ils vous mettent en garde contre la puissance du démon mais ne font que renforcer en vous une inutile terreur (…). Il n’est pas d’autre démon que celui de vos pensées. Le combat du Bien et du Mal ne se livre pas dans les cieux mais dans l’esprit des hommes (…).

Expliquez à ceux qui vous entourent que le démon n’existe pas et que croire en lui est une grave erreur. Continuer de croire au démon ne peut que vous éloigner du cheminement spirituel qui est le but de votre existence. »

Dans ses messages à Annie Kirkwood, Marie avait annoncé des catastrophes d’ampleur planétaire (gigantesques tremblements de terre, etc.) pour les années 1990, prédiction qui ne s’est pas réalisée. Dans un message ultérieur, cependant, elle avait précisé qu’un sursis d’une dizaine d’années nous avait été accordé, l’année 2012 devant être, dit-elle, l’année des « grands changements ». Elle avait déclaré que des OVNIs seraient visibles presque tous les jours au cours des cinq dernières années de la décennie (1990), ce qui n’a évidemment pas eu lieu compte tenu du report des « tribulations ». Elle a fait cette déclaration à propos des visiteurs de l’espace :

« Ils viendront en grand nombre et tenteront de convaincre vos gouvernements de leurs intentions pacifiques. Ils établiront leurs bases dans les rares endroits isolés de la planète. Ils installeront des sous-stations au sommet des montagnes et dans les coins retirés des déserts. Sur les planètes voisines de la Terre, des bases sont installées et aménagées pour assurer la survie de l’espèce humaine. Ces bases seront utilisées et permettront à un grand nombre de gens de s’y réfugier en ces derniers jours. »

Evoquant la future ère (celle qui succèdera aux « tribulations »), Marie évoque la nouvelle ère de communication où les Terriens pourront entrer en contact avec les êtres extérieurs à notre planète.

« L’humanité entrera en contact avec d’autres planètes. Des extraterrestres vous feront bénéficier de leurs connaissances avancées dans le domaine de la médecine. Ils vous seront, à l’aube du nouvel âge, d’un grand secours. Ils vous enseigneront les arts anciens dont vous avez perdu le secret, tel que lever des pierres très lourdes par la seule force de l’esprit, ce qu’on appelle, dans le vocabulaire d’aujourd’hui, lévitation. Cette technique vous sera fort utile pour bâtir, avec de nouveaux matériaux, habitations, palais et cathédrales, car la distance et le relief ne seront plus alors un obstacle pour vous.

Les extraterrestres vous apprendront également à régir la nouvelle civilisation dans la paix et le droit. Les pouvoirs psychiques, encore inconnus à ce jour, que vous acquerrez, vous permettront de rendre votre vie quotidienne simple et heureuse.

Les extraterrestres vous aideront à développer les technologies existantes. Vous découvrirez, avec leur aide, de nouvelles formes d’énergie que vous utiliserez pour les transports, l’éclairage, la télécommunication et la médecine. Ce sera, pour la nouvelle humanité, l’aube d’une civilisation révolutionnaire. »

Dans le même livre, la source alléguée Jésus donne la signification du récit de l’Apocalypse. Voici l’extrait qui nous intéresse ici :

« Le septième ange représente le moment où la Terre basculera. Les vingt-quatre vieillards sont ces êtres, venus d’autres mondes, qui permettront à certains d’entre vous de quitter la planète dans leurs vaisseaux. C’est alors que s’ouvrira le temple des cieux révélant l’arche d’alliance. Nombreux sont ceux qui, par la grâce de Dieu, survivront sur Terre, mais nombreux aussi ceux qui seront, par mon intercession, sauvés du chaos de la fin des temps par ces êtres venus d’ailleurs. Ceux qui seront sauvés ne sont pas ceux qui ont argent, pouvoir et richesses matérielles, mais ceux qui ont, en toute sincérité et en toute simplicité, recherché Dieu.

Rien ne permettra en apparence de reconnaître ces élus. Bon nombre d’entre eux sont pauvres, sales et incultes. Ceux qui porteront le Sceau de Dieu seront sauvés.

Certains d’entre eux demeureront sur Terre, d’autres seront rappelés à Lui. » (4)

Il n’y a point, dans tout ceci, de référence à de prétendus « véhicules de Satan » ! (Je précise que le scénario des “tribulations” et du sauvetage extraterrestre n’est plus à l’ordre du jour. Voyez à ce sujet mon livre : “Prophéties pour les temps nouveaux”.)

Rappelons, enfin, que les apparitions mariales que j’ai citées dans mon article paru dans « Top secret » mettent en évidence un lien entre certaines apparitions de la Vierge et certaines manifestations de type OVNI. Faudrait-il dès lors déduire de ce constat que les apparitions de la Vierge sont « sataniques » ? Absurde !

 

4. Une mise en scène orchestrée :

L’internaute adepte des allégations de Veronica Lueken et de John Leary, cité plus haut, m’a envoyé un extrait d’une communication « canalisée » par ce dernier, ce « message », censé émaner de Jésus, étant daté du 11 mars 2009 :

« Vous vous sentirez entrer rapidement dans un tunnel :

Mes amis, je vous donne un aperçu de ce qui se passera quand tout le monde sera appelé devant moi durant votre expérience du Grand Avertissement.

Vous sortirez tous de votre corps en esprit mais vous aurez encore tous vos sens. Vous vous sentirez entrer rapidement dans un tunnel. Vous voyagerez à travers l’espace vers ma lumière. À ce moment-là, vous vivrez une expérience d’éclaircissement de votre conscience et vous ferez l’expérience d’un examen de votre vie comme si vous aviez trouvé la mort.

Vous serez hors du temps dans l’éternel présent, je vous montrerai tous les événements de votre vie, à la fois bons et mauvais. Vous vous verrez du point de vue d’une tierce personne et en face de moi, vous serez donc en mesure de comprendre mon jugement de votre vie.

Vous allez voir où vous serez jugés, au ciel, au purgatoire ou en enfer, et vous aurez un petit goût de l’endroit où vous auriez été. Ensuite, vous retournerez rapidement de nouveau dans votre corps à l’époque actuelle, et on vous donnera une seconde chance de vous repentir de vos péchés et de changer votre vie.

Cette expérience sera ma grande Grâce, à toutes les âmes, de vous voir vous réveiller spirituellement et vous préparer pour la prochaine épreuve de l’Antéchrist. Vous aurez toujours votre libre arbitre, mais maintenant vous aurez été avertis de ne pas prendre de puce dans votre corps et de ne pas adorer l’Antéchrist. Après cet avertissement, vous devrez retirer votre TV et les écrans d’ordinateur de votre maison pour ne pas être induits en erreur par l’Antéchrist et ses agents.

Tous mes fidèles seront avertis quand il sera temps d’aller dans mes refuges de protection. Vous pourrez travailler fébrilement pour sauver le plus grand nombre d’âmes possible de l’enfer, en particulier dans votre famille. Soyez préparés par la confession et la prière quotidienne, vous en aurez besoin pour nettoyer vos âmes et les aider à supporter ces derniers temps. Ayez confiance et foi en moi parce que je vous aimerai toujours, et je ne veux pas perdre la plus faible des âmes. »

J’ai moi-même cité, dans mon premier livre paru fin 2007, ce John Leary, dans le chapitre consacré aux sources médiumniques douteuses. Voici un extrait de ce que j’ai mentionné à propos de ces dernières, juste après avoir évoqué l’existence d’usurpation d’identités dans divers messages de type apocalyptique :

Ainsi, ce n’est pas Jésus qui s’est exprimé dans les discours délirants de Veronica Lueken (durant la période 1968-1995). La ‘boule de feu avec une longue queue rouge’, venue du ciel, et censée provoquer des vagues épouvantables sur la Terre, ne s’est pas manifestée ! D’autres prophètes, également censés canaliser Jésus, ont pris la relève, mais toujours sans succès. C’est le cas, par exemple, de John Leary et de Valentina Papagna.

Dans ses messages à Leary, ‘‘Jésus’’ évoque l’Antéchrist, sa ‘‘colère’’, les ‘‘péchés’’ (qui sont ‘‘pires que ceux de Sodome et Gomorrhe’’), les ‘‘démons relâchés de l’enfer’’… Et sur un ‘‘site chrétien catholique’’, on voit des textes sur la visite de l’enfer par ‘‘Jésus et Veronica Lueken’’, sur les messages délirants de l’Escorial à propos de l’existence de l’enfer (avec des enfants, la première vue étant une petite fille de 8 ans !). On lit que l’enfer n’est pas une invention de l’Homme, qu’il est peuplé de démons, et on nous donne un extrait du catéchisme sur l’enfer… On parle de ‘‘jugement final’’ et de ‘‘punition éternelle’’… Un membre du forum cité plus haut note, avec justesse, que ces gens ont oublié que le Moyen Âge c’était fini depuis longtemps. Il note qu’ils disent que la réincarnation est un mythe inventé par le démon…. ‘‘Poubelle’’, conclut-il (avec moi). Il est vrai que le mythe, ce n’est pas la réincarnation, mais bien le démon !

Le caractère absurde des ‘‘messages’’ et l’usurpation d’identité des sources captées par Veronica Lueken sont mis en évidence, notamment, par les allégations suivantes à propos des OVNIs :

‘‘Jésus’’ a dit à Lueken que les ‘‘soucoupes volantes’’ sont des ‘‘véhicules de l’enfer transportant des démons de place en place’’, ajoutant : ‘‘Quoi qu’ils soient des esprits, il y a un mystère du mort-vivant, que vous ne savez pas.’’ (!) Et ‘‘la Vierge’’ (aussi fausse que ‘‘Jésus’’ !) a dit à la ‘‘voyante’’ qu’il ‘‘n’y a pas de véhicules venant d’autres planètes, des véhicules extraterrestres’’, mais qu’il s’agit ‘‘des moyens de transports pour les agents de l’enfer’’. Ce sont des ‘‘démons de l’enfer’’, des ‘‘cohortes de Satan’’, Satan lui-même étant ‘‘à bord d’un de ces véhicules’’ ! La stupidité de ces propos est évidente. S’agit-il de simples productions du subconscient d’une personne en proie aux superstitions religieuses ou d’entités du ‘‘bas astral’’ se parant d’identités illustres ? Le site (sur Internet) où on lit ces âneries affiche : ‘‘La vérité sur les ovnis et la vie extraterrestre’’ ! Se passionner pour les OVNIs n’est pas ‘‘très nécessaire’’, lit-on, ‘‘vu que le mystère a été révélé’’. Mais si l’on vous raconte qu’une personne a vu une sorte de vaisseau spatial, ‘‘dites-vous : c’est le démon qui travaille’’ ! On est consterné devant autant de naïveté, de crédulité et d’obscurantisme.

Les mêmes inepties concernent d’autres sujets (la page du site Internet concerné intitulée : ‘‘Pour fuir le new age’’, etc.). Le channeling est bien sûr présenté comme étant l’œuvre des démons. Un membre du forum évoqué plus haut observe, avec justesse, que ces gens disent que le channeling fait parler les démons, alors que la plupart du contenu de leur site est écrit ‘‘grâce au channeling’’ ! (Ils sont effectivement « un peu incohérents ».) Alors, écrit-il, ‘‘moi je dis : le démon en profite. Fuyez ce site comme la peste ! C’est le diable qui y professe !’’. En effet, qu’il s’agisse de messages de ‘‘la Vierge’’, de ‘‘Jésus’’ ou de channeling, dans tous les cas il s’agit bien de communications médiumniques ou de channeling. Mais les ‘‘démons’’ ne sont pas là où les croyants obscurantistes signalent leur présence…

Lorsqu’on compare les divers types de messages évoqués ci-dessus, on a l’impression d’une mise en scène savamment orchestrée, avec adaptation du discours de ‘‘Jésus’’ (ou de ‘‘la Vierge’’) au milieu visé : le style ‘‘Nouvel Âge’’, avec les messages reçus par Anne-Marie Caratella (qui a reçu les messages concernant le tsunami), et le style fondamentaliste religieux (avec les messages reçus par Lueken, Papagna et Leary). (A. Moreau)

Les personnes faisant confiance aux propos délirants de médiums en proie à leur « imagination astrale » sont simplement victimes de leur manque de discernement, ce manque étant associé, bien sûr, à leurs convictions religieuses.

 

5. Entités fluidiques manipulatrices et démons :

Une question se pose : quelle est la différence entre les conceptions de théoriciens comme John Keel et Jean Sider, par exemple, et celles des démonologues religieux ? La seule différence réside dans le fait que les premiers ne s’appuient pas sur des considérations extraites de livres « sacrés » (ou, comme nous l’avons vu, de certaines communications « canalisées » ayant une connotation fondamentaliste). Ceci mis à part, il faut reconnaître que les agissements des entités « sideriennes » ou « keeliennes » (par exemple) ne sont pas différents des actions imputées aux démons de nature religieuse.

Que des croyants crédules se fassent « gruger » par des entités « astrales » manipulatrices, c’est une chose. Que dire alors des ufologues (John Keel, Jean Sider, Jacques Vallée, etc.) qui s’imaginent être en avance de plusieurs décennies par rapport à ceux qui soutiennent l’origine extraterrestre des OVNIs ? D’abord, ces individus n’ont pas conscience, ou font semblant de ne pas avoir conscience, que leurs « entités manipulatrices » sont en définitive les mêmes que les démons des obscurantistes religieux. Il est pathétique de voir, par exemple, un théoricien comme Jean Sider dire que les démons n’existent pas, que ces derniers ont été inventés par les théologiens, qu’ils relèvent de la superstition humaine, alors que ses « entités énergétiques et fluidiques » se comportent exactement comme le feraient les démons censés ne pas exister ! Certes, ces ufologues ne font pas appel à la Bible ou à tout autre texte « sacré », mais cela n’enlève rien au caractère « démoniaque » des comportements dénoncés. A entendre ces ufologues, l’Univers (ou l’environnement planétaire « éthérique » de la Terre) serait un vaste repère de voyous « ultraterrestres », de nature indéterminée, qui n’arrêteraient pas de tromper et d’arnaquer (sur divers registres : émotionnel, etc.) les pauvres Terriens… On se demande alors pourquoi les habitants de notre planète n’ont pas fini par être éradiqués, si nous n’avons affaire qu’à de méchants « aliens ». En fait, les conclusions de ces ufologues sont complètement erronées, et cela pour plusieurs raisons :

– Les « comportements négatifs » dénoncés, l’utilisation de « leurres » et « manipulations », ne sont le fait que de catégories particulières d’êtres et d’entités, et en aucun cas de l’ensemble des êtres et entités associés aux divers phénomènes ufologiques et paranormaux. J’explique tout cela dans divers textes de ce site, notamment dans mes textes de critique de la théorie de Jean Sider.


– Je note, chez ces spéculateurs, une inaptitude fondamentale à discerner les sources valables susceptibles de rendre compte, de façon correcte, des rapprochements effectués entre diverses manifestations ressortissant de l’ufologie et de la médiumnité. On peut trouver ces sources valables dans la littérature médiumnique et ésotérique contemporaine, mais elles sont ignorées ou rejetées par les spéculateurs faisant intervenir des entités manipulatrices tous azimuts.

 

6. Le Révérend Paul Eric Inglesby (1915-2010) :

L’un des plus anciens théoriciens chrétiens sur les OVNIs, en Grande-Bretagne, le Révérend Paul Eric Inglesby, est décédé à Glastonbury (Somerset, Angleterre) le 26 mai 2010. David Clarke a souhaité évoquer ce personnage car il était l’un de ceux qui l’avaient rencontré.

« L’intérêt d’Inglesby pour les Ovnis a commencé en 1947, à l’aube de l’ère moderne en ce qui concerne les Ovnis. Dès 1955, il fut l’un des premiers abonnés au magazine ‘‘Flying Saucer Review’’.

Au début de la seconde guerre mondiale, il a tout d’abord servi dans la Royal Navy et, quelque temps plus tard, en tant que secrétaire adjoint auprès de Lord Mountbatten, travaillant à Whitehall dans le service des opérations coordonnées.

Dans son livre de 1978, Les Ovnis et le Christianisme, il explique que sa perpétuelle fascination pour ce sujet a réellement débuté en 1938 quand il subit une ‘expérience spirituelle dévastatrice’ déclenchée par une maladie très grave contractée pendant son service militaire dans la marine. A cette occasion, il dit avoir vécu un voyage extracorporel sur Mars et avoir eu des visions d’une future guerre atomique contre des forces diaboliques à bord de vaisseaux spatiaux. » (D. Clarke)

Au cours de cette expérience, « non seulement j’étais témoin de ces événements futurs, dans une sorte de télépathie mentale insolite, mais tout autour de moi se livrait une bataille enragée pour la possession de mon âme ».

« En 1964, il a rejoint le clergé comme Pasteur de l’Eglise d’Angleterre, et pendant ce temps il entretint une correspondance avec quelques-unes des figures clés de l’ufologie. Au cours de la renaissance, dans les années 1960, de l’intérêt pour l’occulte, il rejeta l’idée populaire selon laquelle les soucoupes volantes pouvaient être d’origine extra-terrestre, et en vint à croire que les Ovnis et leurs occupants étaient d’origine démoniaque. » (D. Clarke)

Ce point de vue stupide était partagé par certains ufologues britanniques, dont trois des anciens présidents de l’Association Britannique de Recherches sur les Ovnis (BUFORA).

« En 1980, Inglesby s’est converti à la foi orthodoxe (en prenant Paul comme nom de Baptême) à la suite d’une rencontre avec le Père Seraphim Rose dans un monastère de Californie. » (D. Clarke)

Le Père Rose avait écrit un traité soutenant cette même thèse stupide présentant les OVNIs comme des signes démoniaques annonciateurs de la Fin des Temps. C’est cet écrit qui a influencé le point de vue d’Inglesby.

Dans un écrit de 1964, et en tant que chef d’état-major, Mountbatten s’est ravisé après avoir discuté des Ovnis avec Sir Solly Zuckerman, conseiller scientifique en chef du gouvernement britannique. Selon Zuckerman, il n’y avait pas plus de preuves que pour les fantômes ou le Monstre du Loch Ness.

En 1977, Inglesby a fondé l’Association de Recherche Chrétienne sur les Ovnis, par l’intermédiaire d’une annonce passée dans The Church Times. Ce fut une association plutôt éclectique d’ecclésiastiques et d’ufologues ayant en commun l’objectif de mettre en garde le public sur les dangers d’un intérêt obsessionnel pour l’ufologie. » (D. Clarke)

Evidemment, ces « dangers » et cet « intérêt obsessionnel » sont purement fictifs et ne font que traduire les croyances de fanatiques religieux (qu’ils soient ufologues ou non), ce qui est parfaitement illustré par le discours de Paul Eric Inglesby qui pensait que l’ufologie était « dangereuse pour les imprudents, alimentant de fausses croyances et l’hérésie ». Les « fausses croyances » sont en réalité celles partagées par ces fanatiques. Quant à l’accusation d’« hérésie », on sait ce que cela a donné à l’époque de l’Inquisition notamment. Ce caractère religieux dogmatique est aussi mis en évidence par ce commentaire :

« Au cours de la même année, il écrivit à l’archevêque de Canterbury et à Lord Mountbatten, les avertissant afin que Sa Majesté la Reine et le Prince Philip renoncent à assister à la Première Royale du film de Steven Spielberg Rencontres du troisième type. Il affirmait que le film était un ‘sous-complot’ satanique impliquant la possession démoniaque et l’atterrissage d’aliens à Devil’s Tower dans le Wyoming. Sa tentative pour les dissuader a échoué, mais le groupe eut davantage de succès, en janvier 1979, dans sa campagne pour influencer les pairs du royaume ayant assisté au débat sur les Ovnis à la Chambre des Lords. C’est grâce à l’intervention d’Inglesby que Maurice Wood, évêque de Norwich, a contribué à faire adopter son point de vue, selon lequel la croyance obsessionnelle envers les Ovnis ‘obscurcirait la vérité chrétienne de base’.

Après le débat des Lords, il fonda un second groupe de pression, Les Chrétiens sont concernés par les Ovnis, et se lia d’amitié avec l’amiral Lord Hill-Norton, du fait de leur passé d’anciens marins et qu’ils partageaient la conviction que les Ovnis représentent clairement un danger pour l’humanité.

En 1996, alors que la fascination du public pour les Ovnis augmente à nouveau, Inglesby produit une brochure, The UFO Concern Report, signée de Hill-Norton. Elle a été publiée à titre privé et distribuée à un certain nombre de ‘personnes de haut rang’ qui avaient manifesté un intérêt pour les Ovnis.

Le document était destiné à les alerter de ce que les auteurs spéculaient sur les origines occultes de ce sujet.

Dans la préface, Inglesby raconte que les Ovnis ont été “essentiellement une question religieuse” plutôt que perçus comme une menace militaire, et il ajouta : ‘Il y a certainement un degré de participation psychique dans presque toutes les affaires d’Ovnis. Souvent, de telles expériences sont certainement l’antithèse de la foi chrétienne orthodoxe’. » (D. Clarke)

Lord Hill-Norton est décédé en 2003, et Paul Eric Inglesby a renoncé peu après à l’étude des OVNIs.

Au cours de l’été 2005, David Clarke a passé une journée entière avec Paul Eric Inglesby à son domicile de Glastonbury, et il a pu, avec la permission de Paul Eric Inglesby, examiner les archives et les documents qu’il avait recueillis, lesquels remontent aux années 1950. David Clarke a rédigé, dans un numéro (été 2006) du « Fortean Times », un article (« Soucoupes volantes de l’Enfer ») consacré à l’absurde théorie de Paul Eric Inglesby sur l’origine démoniaque des OVNIs.

« Ses derniers mots, vers la fin de mon entrevue, ont été les suivants : ‘L’ufologie est un vaste, très vaste sujet, présentant un grave danger pour la religion. S’immerger dans ce genre d’étude, sans protection spirituelle, est mortel. Pour les plus curieux et la communauté scientifique, également. Souvenez-vous de l’expérience du Chat de Schrödinger’. » (D. Clarke)

D’abord, on ne voit pas ce que le « chat de Schrödinger » (connu de ceux qui s’intéressent à la physique quantique !) vient faire ici. Quant au « grave danger » qu’est censé représenter l’ufologie pour la religion, il existe bien, la venue de visiteurs de l’espace et leur conception métaphysique, spirituelle ou religieuse de la Vie pouvant être en opposition avec les certitudes religieuses des croyants fanatiques, ce type d’incursion en provenance d’autres mondes remettant en cause celles-ci. Mais ce « grave danger » serait en fait une bénédiction, car il est éminemment souhaitable que ces croyances religieuses stupides soient éradiquées ! S’immerger dans ce type d’étude est en effet mortel pour les croyances stupides des fondamentalistes et des croyants primaires (dont Paul Eric Inglesby faisait partie), et on ne peut que s’en réjouir ! On ne peut d’ailleurs qu’être consterné devant la bêtise de tant d’individus (y compris quelques individus se disant ufologues) – et Paul Eric Inglesby en faisait partie – qui, devant des manifestations n’entrant pas dans leur conception de la réalité, en appellent aux démons pour rejeter et discréditer ce qu’ils sont totalement inaptes à appréhender.

Voici, à propos de la conception de Paul Eric Inglesby, quelques commentaires de membres du forum ovnis-usa :

« Ah tiens, comme le pensent les Témoins de Jéhovah… Pour eux, les OVNIs sont des manifestations sataniques. Ainsi que la télépathie, la médiumnité, l’énergie vitale dans les arts martiaux chinois, et j’en passe. »

Les monumentales inepties des Témoins de Jéhovah font en effet partie du même type de conceptions rétrogrades…

Autre intervenant :

« C’est un point de vue comme un autre et respectable, comme toute approche d’un fait. Si l’on considère les abductions, les mutilations, assorties d’une théorie de la Terre creuse, tout est en place pour une corrélation avec le monde infernal.

Chacun aborde l’ufologie en fonction de ses expériences et son vécu, et de là tant de divergences. »

Ce commentaire est inapproprié car la « Terre creuse » n’a rien à voir avec le mythique « monde infernal ». Quant aux « abductions » et aux mutilations, elles sont le fait de certains êtres de l’espace, lesquels n’ont évidemment strictement rien à voir avec des démons au sens religieux du terme.

« J’observe une tactique, pas un point de vue, et je ne vois pas ce que ‘‘respectable’’ vient faire dans l’histoire.

Comment détermine t-on qu’il est comme un autre ? Un point de vue respectable, qu’est-ce c’est ? C’est un point de vue sacré ? Doit-on se mettre pieds nus, baisser la tête ou s’agenouiller devant l’émetteur ?

C’est mon point de vue respectable à moi… »

« Je pourrais citer des dizaines, voire des centaines de points de vue pas respectables du tout, et même entièrement contraires à toute morale !

Que ce pasteur voie l’ufologie sous l’angle de ses croyances est on ne peut plus logique (le cerveau humain est ainsi fait), mais n’en fait pas une référence pour autant !

Partant de ce principe, le point de vue des loufoqueries raeliennes deviendrait également respectable, et là, permettez moi de m’insurger. »

Réponse de Didier de Plaige (responsable du site ovnis-usa.com) :

« Tout n’est pas à rejeter : il est impossible d’écarter l’idée que nous pourrions avoir bénéficié d’une assistance créatrice ou manip génétique. Raël n’est pas le seul à le prétendre. Il a seulement récupéré la thèse. »

Eh oui, Raël est en effet un faux « contacté », mais la thèse de l’intervention d’intelligences extraterrestres sur le génome humain correspond bien à une réalité. Lisez, par exemple, “Adam Genesis” d’Anton Parks (éditions Nouvelle Terre, 2007).

L’identification de certains extraterrestres à des démons n’est pas fausse, ces démons n’ayant bien sûr rien à voir, encore une fois, avec les démons des religieux. Voici, à ce sujet, un passage extrait du premier tome des Chroniques du Girku : « Le secret des étoiles sombres », page 293 de l’édition originale en 2005 aux éditions Nenki :

« Cette statuette représentant un Musgir est à identifier au démon assyro-babylonien Pazuzu qui est un démon lié au monde souterrain et aux mondes parallèles. Il est muni de larges ailes et son corps est recouvert d’écailles. L’univers des démons était très présent dans l’esprit mésopotamien, à tel point que le Musgir-Pazuzu était considéré comme l’un des plus puissants démons. Par ce fait, il était souvent utilisé comme amulette afin de bénéficier de sa bonne grâce contre les autres entités infernales. On a retrouvé plusieurs amulettes de ce type dans les fondations des maisons mésopotamiennes. Sur le dos de ses ailes, apparaît l’inscription suivante : ‘‘Je suis Pazuzu, fils de Hanpa. Le roi des mauvais esprits des vents qui sort violemment du Sadu (le KUR en assyrien) en faisant rage, c’est moi !’’ Bronze assyrien (réf. MNB 467), Musée du Louvre. » (A. Parks)

Les Musgir sont une espèce extraterrestre…

Didier de Plaige :

« L’enfer et les démons, c’est la mauvaise conscience et les obsessions qui tournent en boucle.

Pas besoin d’y voir nécessairement des entités extérieures. » (5)

 

7. Les fadaises de Nick Redfern et des « démonologues » :

Dans un texte daté du 25 décembre 2010 et mis sur son blog (http://bourdais.blogspot.com), Gildas Bourdais a évoqué un livre de Nick Redfern :

« Nick Redfern est un auteur britannique qui s’était fait une bonne réputation, il y a une dizaine d’années, avec plusieurs livres de qualité sur les ovnis. Puis, émigré aux Etats-Unis, il a ‘‘évolué’’. Rappelons seulement son livre de 2005, ‘‘Body Snatchers in the Desert’’, qui racontait les révélations d’une série d’agents secrets sur le crash de Roswell. Oubliez la soucoupe, avait-il expliqué : mes sources m’ont expliqué qu’il s’agissait en réalité d’une méprise des aviateurs de Roswell qui avaient découvert, non pas un ovni écrasé, mais un engin bizarre, dérivé des ailes volantes allemandes et des ballons Fugo japonais, à bord duquel des chercheurs américains avaient fait de sombres expériences, très secrètes évidemment, d’irradiation en vol de prisonniers récupérés à la fin de la guerre au camp japonais de Harbin en Mandchourie ! Or, ce pays ayant été ‘‘libéré’’ par les Soviétiques en dix jours avec 5 000 chars, les Américains n’y avaient pas mis les pieds, et toute l’histoire était absurde de A à Z. J’ai été l’un de ceux qui l’ont démolie, sur Internet, au cours de l’été, et j’ai même fait un article à la demande du ‘‘Mufon UFO Journal’’, paru en novembre 2005, dont on peut lire la version française sur mon blog :

http://bourdais.blogspot.com/2008/03/roswell-et-un-livre-de-nick-redfern.html

Ce magazine, connu en ufologie, a publié en mars 2006 la réplique, furieuse, de Redfern. Incidemment, c’est le même mois qu’a commencé une campagne violente contre moi sur Internet, anonyme, mais dont l’auteur a été vite identifié : un journaliste français émigré, lui aussi, aux Etats-Unis… Curieux ‘‘hasard’’. En juillet 2007, Nick Redfern présentait encore son histoire à dormir debout au festival de Roswell, auquel j’étais également invité comme conférencier. Lors du débat final, questionné par un spectateur, il avait avoué du bout des lèvres que personne ne le soutenait. Mais voilà, dans un nouveau livre, paru en 2010, Redfern révèle à présent qu’il était déjà sur une nouvelle piste : celle des ovnis diaboliques, soutenue notamment par l’organisateur de cette conférence, un certain Guy Malone, aux allures de MIB avec ses lunettes noires. Malone et Redfern étaient visiblement en bons termes à Roswell, et Malone m’avait d’ailleurs mal reçu lors du cocktail offert aux auteurs. Il y avait déjà, en 2007 à Roswell, d’autres partisans de cette école des ovnis diaboliques, tels que Joe Jordan, qui s’est penché particulièrement sur les enlèvements – diaboliques, évidemment – (ne pas raconter cela à un enlevé, s.v.p.), et le bibliste Michael Heiser, que j’ai rencontré aussi à Roswell. Il était vain d’essayer de discuter avec cet homme plein de certitudes.

Le titre de ce nouveau livre de Nick Redfern annonce un vaste programme : ‘‘Final Events and the Secret Government Group on Demonic UFOs and the Afterlife’’ (‘‘Événements finaux et le groupe secret gouvernemental sur les ovnis démoniaques et l’après-vie’’).

Essayons de résumer les choses. C’est encore toute une série d’agents de services secrets, ou de personnages proches de ceux-ci, qui révèlent progressivement à Redfern qu’un groupe hautement secret, appelé bizarrement ‘‘the Collins Elite’’, composé à la fois de civils et de militaires, a découvert depuis plus de cinquante ans la nature diabolique des ovnis. C’est le secret des secrets, qu’il faut absolument cacher au public pour ne pas provoquer la panique !

Le premier de ces informateurs est un prêtre anglican, Ray Boeche, connu dans l’ufologie américaine. Il n’exclut pas qu’il y ait – aussi – de vrais extraterrestres, mais cette prudence est écartée par les informateurs suivants, qui ne voient plus que des démons. Redfern apprend qu’il y a un grand responsable de tout cela, Jack Parsons, ingénieur et ésotériste, disciple d’Aleister Crowley, qui avait ouvert par mégarde en 1947 une ‘‘porte interdimensionnelle’’ lors d’une dangereuse expérience qui lui avait coûté la vie. C’est par cette porte, ou ‘‘portal’’, qu’aurait pu pénétrer dans notre monde une nuée de démons, avec leurs fausses soucoupes qui déferlèrent peu après aux Etats-Unis ! C’était le ‘‘rituel de Babalon’’ auquel avait participé un autre personnage sulfureux, Ron Hubbard, qui allait créer plus tard ‘‘l’église’’ de scientologie…

Ce sont ces démons, explique-t-on à Redfern, qui nous trompent en se faisant passer eux-mêmes pour des aliens. Par exemple, le crash de Roswell a droit à une nouvelle explication, que lui raconte Ray Boeche (p. 174) : ‘‘ … l’accident a peut-être été concocté cosmiquement et alchimiquement dans des régions lointaines, puis placé soigneusement et délibérément sur le terrain désertique du ranch Foster’’ !

Pourquoi toutes ces mises en scène compliquées ? L’objectif des démons est de s’emparer de nos âmes et de préparer le retour de l’Antéchrist, puis les ‘‘événements finaux’’ : l’Armagedon (la grande bataille finale entre les forces du Bien et du Mal), l’Apocalypse et la fin des temps, etc. Ainsi, en accueillant avec enthousiasme des bienfaiteurs extraterrestres, nous adorerons en fait des démons ! On reconnaît là les croyances de toute une frange chrétienne fondamentaliste qui a fait un retour en force ces dernières années, principalement aux Etats-Unis.

A un moment, Redfern semble perplexe et se demande s’il ne se fait pas désinformer, comme pour sa précédente histoire des ‘‘Body Snatchers’’, mais cette interrogation ne dure pas longtemps. Avec ce triste livre, il se positionne ainsi parmi les auteurs qui font la jonction entre ufologie et fondamentalisme religieux. Faut-il le souligner, un tel livre ne peut qu’apporter de l’eau au moulin des sceptiques rationalistes. Heureusement, il ne semble pas faire beaucoup de bruit, pour le moment. »

Là aussi, que dire ? Que les gens censés ne peuvent qu’être consternés face aux inepties démonologiques prônées par ces individus fondamentalistes égarés…

 

8. Les délires démoniaques de Laurent Glauzy :

En 2009 est paru un livre se situant dans la mouvance “démoniaque”. Il s’agit du livre de Laurent Glauzy : « Extraterrestres : Les messagers du New Age » (éditions La maison du Salat).

J’ai eu connaissance de l’existence de ce livre par la note de lecture qui se trouve dans le numéro 13 (janvier/février 2010) de la revue « Science et inexpliqué ». Voici ce qu’on y lit :

« Que sont réellement les extraterrestres ? Proviennent-ils d’un système solaire, de galaxies aux noms souvent abscons, ou bien sont-ils des ‘‘êtres’’ évoluant dans une dimension parallèle ? Est-ce que la Terre serait la seule planète habitée ? Quelles preuves pouvons-nous apporter à ces interrogations ? Elaboré à partir d’une argumentation rigoureuse, ce livre démonte les affirmations de l’ufologie souvent associées à une idéologie naïve et aux scénarios récurrents de la science-fiction. Existe-t-il des explications hermétiques attachées à l’alchimie, où des entités invisibles divulgueraient un savoir destiné à la réalisation d’un armement ‘‘apocalyptique’’, et auquel ne seraient étrangers ni la formation des Crop circles, ni le très mystérieux phénomène des ‘‘abductions’’ ? L’auteur s’interroge à cet effet sur l’implication de la CIA qui, dans l’ombre, participerait à un programme militaire lié à la technologie des ovnis. Car, loin des interprétations officielles, cette organisation a tacitement initié une pseudo culture ufologique soutenue par d’éminents religieux et trouvant son prolongement dans les plans du ‘‘New Age’’ et les arcanes de la Cabale… »

Il s’agit ici, manifestement, du texte, rédigé par l’éditeur ou l’auteur, de la présentation du livre, aucune critique du contenu de celui-ci n’étant faite par le responsable de la rédaction de la revue.

On notera, dans cette présentation du thème du livre, les expressions : « argumentation rigoureuse », la démolition des « affirmations de l’ufologie souvent associées à une idéologie naïve et aux scénarios récurrents de la science-fiction ». Il s’agit là, bien sûr, de contrevérités patentes, comme le sont également les déclarations relatives à l’implication de la CIA, laquelle n’est évidemment pour rien dans la prétendue « pseudo culture ufologique » censée être soutenue, de surcroît, par d’« éminents religieux » ! On est déjà, ici, en plein délire. Mais la vraie nature du pamphlet de l’auteur est dévoilée par Bruno Massa dans son commentaire pertinent que j’ai trouvé sur le site : www.exopolitique.fr, et que j’évoque ci-dessous.

Voici la pertinente critique, par Bruno Massa, de l’ouvrage de Laurent Glauzy, son article étant intitulé “L’imposture : Laurent Glauzy” :

« Son nouvel ouvrage, Extraterrestres : Les messagers du New Age, prétendant faire enfin la lumière sur la question extraterrestre, n’est finalement qu’un tissu de contrevérités mélangeant par le biais de fantasmes délirants, un supposé complot mondialiste, la religion et les services secrets. La CIA manipulerait les esprits par le biais du contrôle mental et la culture de l’ufologie ! Selon lui, les supposés extraterrestres n’auraient que pour seul but d’unifier le monde d’un point de vue politique, religieux, et participer au complot mondialiste destiné à asservir les Etats/nations. Le New Age serait donc la nouvelle religion planétaire, les extraterrestres, les messagers du diable, qu’il faut combattre par une foi catholique quelque peu dévoyée. Les ‘faux miracles’ extraterrestres ou les ‘démons de l’air’ de l’Ancien Testament auraient pour seul but la future conversion des âmes à la nouvelle religion.

La Bible interdirait la vie intelligente ailleurs que sur la Terre. (Alors que le récent colloque sur l’astrobiologie au Vatican démontre que l’Eglise Catholique est prête à accepter tout être extra-terrestre comme frère de l’être humain.) Le progrès scientifique serait d’inspiration démoniaque. Le communisme serait une hérésie, l’ufologie en serait une autre pour manipuler les masses et attenter au christianisme. Son ouvrage ne sert finalement qu’une seule finalité politique : la droite conservatrice et réactionnaire, anti-européenne, voire xénophobe.

Les crop circles ou agroglyphes ne seraient que les produits d’une supercherie, et pour les plus inexpliqués le produit du Malin. L’incident de Roswell serait une manipulation de l’US Air Force destinée, dans un contexte de Guerre froide, à désinformer les Soviétiques. Il n’y aurait jamais eu de vie sur Mars. L’eau sur Mars n’est que pure spéculation. Les abductions n’ont jamais existé, et, si elles existent, elles seraient le produit de militaires américains sans scrupules ou des cas impliquant la psychiatrie.

Les extraterrestres sont, selon l’auteur, je cite : des mensonges scientifiques’. Les Etats-Unis contrôleraient tous les OVNIs et feraient croire à des extraterrestres pour désinformer la communauté internationale et les autres puissances militaires rivales de l’Oncle Sam. Les prouesses aéronautiques de tous ces mystérieux aéronefs s’expliqueraient essentiellement par la surcapacité et le ‘surclassement’ technologique de l’industrie aérospatiale américaine.

Une nouvelle fois, l’amalgame est constaté, l’auteur mélange dans un mouvement de paranoïa qui le caractérise : extraterrestres, politique, sciences, sectes, religion et Antéchrist. L’erreur dramatique de cet amalgame nuit bien évidemment à l’appréhension réelle du phénomène qui selon toute vraisemblance est bien d’origine extraterrestre. Notre planète appartient bien à ce concert des mondes connus et intelligents interagissant au sein d’une galaxie que nous, humains, avons appelée la Voie Lactée. Effectivement, les Etats-Unis sont bien partie prenante dans l’appréhension du phénomène OVNI, pour la raison qu’ils l’étudient depuis plus de 60 ans et que ces événements ont, à de très nombreuses reprises, attenté à leur souveraineté, à la sécurité de leur territoire et de leurs citoyens. Il est possible qu’ils aient bénéficié dans le plus grand secret d’un apport technologique d’une ou plusieurs ethnies extraterrestres dont le point de départ fut d’ailleurs l’incident de Roswell.

Espérons que ce genre d’élucubrations, digne de ce nouvel obscurantisme moderne qui tend à voir le jour dans un certain nombre de pays dans le monde, n’aura que trop peu d’incidence sur la recherche ufologique et l’exopolitique. Nul doute que Monsieur Laurent Glauzy a tort et qu’il interprète à sa convenance, et sous la férule de la religion, elle aussi mise à mal, la problématique de l’interaction d’une ou plusieurs ethnies extraterrestres avec notre monde contemporain. » (B. Massa)

Ici, nous avons droit, avec Laurent Glauzy, à un listing assez impressionnant de contrevérités toutes aussi ridicules les unes que les autres. Notons que, selon cet individu, l’eau sur Mars n’est “que pure spéculation”… Pourtant, en 2015, l’existence passée de l’eau martienne ne fait plus aucun doute au sein de la communauté scientifique. (On ne compte plus les “papiers” faisant état, dans la presse écrite ou sur Internet, de la mise en évidence de cette eau martienne.) C’est dire le manque total de pertinence des propos et des affirmations de celui qui n’est, en fait, qu’un chrétien fondamentaliste… On peut d’ailleurs se demander ce qui a bien pu pousser Nicolas Montigiani (le responsable de “Science et inexpliqué”) à faire de la publicité pour le livre de cet individu. De plus, Nicolas Montigiani en a “remis une couche” en interviewant Laurent Glauzy pour un autre numéro de sa revue, le numéro de mars-avril 2015. Le sujet OVNI n’y est pas abordé, mais on a quand même droit à un certain nombre d’allégations absurdes émanant de ce qu’il est convenu d’appeler un “complotiste” (accusation contre la franc-maçonnerie, etc.)… Il s’en prend au “Lucis Trust”, l’organisation diffusant l’enseignement d’Alice Bailey, une bouc émissaire “luciférienne” classique chez les fondamentalistes chrétiens, lesquels mettent en avant le fait que cet organisme s’appelait, au départ, “Lucifer Trust”. Ces individus dogmatiques et crédules, dont Laurent Glauzy fait partie, ignorent ou font semblant d’ignorer que, dans l’enseignement d’Alice Bailey, le mot “Lucifer” ne désigne pas l’ange déchu mais la “sur-âme” de l’humanité… Laurent Glauzy s’en prend aussi à une organistion bien connue de préservation des espèces animales, cette organisation étant censée avoir aussi, bien sûr, des visées “démoniaques”… Une personne censée ne peut qu’être consternée devant des propos et accusations aussi ineptes.

Le 4 mai 2015, Kevin Milhamont, un correspondant internaute, m’a envoyé le lien d’une conférence de Laurent Glauzy, avec ce commentaire : “Ce type est complètement fou, c’est un désinformateur.”

Le résumé du thème de cette conférence qui a eu lieu à Paris, et qui est datée du 27 mars 2015, suffit à se faire une idée du contenu de celle-ci sans qu’il soit nécessaire de perdre son temps à écouter ces niaiseries :

M. Glauzy explique que les OVNIs et les Crop-Circles sont des manifestations diaboliques. La présentation est très bien argumentée et nous sort de l’analyse habituelle où on nous fait croire l’homme est loin d’être seul dans l’univers et qu’il n’est pas fait à l’image de Dieu.

Il faut être quelque part “atteint” pour prétendre que les crop circles (comme les OVNIs, bien sûr) sont des manifestations diaboliques… Pour une approche autrement plus sérieuse du sujet, veuillez vous référer, sur le présent site, à mes onze textes concernant les crop circles, dans la rubrique “Enigmes”. Toute la thématique employée par cet individu (faire croire qu’on n’est pas seul dans l’Univers, “pas fait à l’image de Dieu”) montre bien que nous avons affaire, avec Laurent Glauzy, à un chrétien fondamentaliste… Quant à dire que la présentation “est très bien argumentée”, il faudrait en rire si ce genre de foutaises exprimées ne constituait pas une grave atteinte à la vérité.

Dans un mail daté du 6 mai 2015, mon correspondant (Kevin Milhamont, cité ci-dessus) a fait ce commentaire :

“(…) rien que le début de sa conférence m’a suffi, et je n’ai vraiment pas pu regarder la suite, tellement c’était absurde, puis ce monsieur n’inspire pas confiance du tout, j’ai tendance à me fier à mon intuition et celui-ci renvoie quelque chose de malsain et de malhonnête.”

Voici un autre commentaire du même correspondant (dans un mail daté du 13 mai 2015), Kevin Milhamont :

“Le pire, c’est quand on ose contredire tous ces prédicateurs de la science infuse. Ceux-ci osent nous accuser péremptoirement d’arrivisme, d’être un collabo ou autres sottises du genre, ou encore de faire partie d’un gigantesque complot visant à enterrer la vérité. Nous serions les agents du nouvel ordre mondial, des illuminatis et de la franc-maçonnerie internationale. Tout ceci pour dire à quel point la paranoïa paralyse ces gens jusqu’au point de faire abstraction de toute objectivité et de tout discernement. Ils sont littéralement hypnotisés par le gourou dont les propos prophétiques sont pris comme paroles d’évangile. Si cela n’est pas le signe d’un déséquilibre psychologique, c’est faire preuve d’une naïveté sans commune mesure.”

 

9. Un « piège à cons » : « l’alliance conspiration mondiale/plans SatanLucifer »

Je viens de donner, ci-dessus, quelques citations extraites de mails que Kevin Milhamont m’avait envoyés en 2015, mails dans lesquels il fustigeait, avec raison, les inepties défendues par Laurent Glauzy. Or, en 2017, le même correspondant internaute a complètement changé de cap et fait un virage à 360°, allant jusqu’à entériner le même type de délires. Voici le contenu d’un email (j’ai corrigé les fautes) émanant de Kevin Milhamont, email reçu le l0 mars 2017 (un texte qui se trouve aussi, manifestement, sur sa page Facebook) :

« Faut-il encore croire aux extraterrestres ?

En fait, peu importe la terminologie que l’on utilise, que ce soit des démons, des djinns, des archontes, des anges déchus ou des extradimensionnels, le fait est que ces entités semblent vouloir semer la confusion afin de mieux nous berner et nous faire prendre des vessies pour des lanternes, ce sont tout simplement des professionnels en hypnose de masse. Ils nous illusionnent sans cesse en nous faisant croire en telle ou telle chose afin que le chercheur de vérité soit en permanence déstabilisé et que celui-ci finisse par ne plus rien comprendre à la situation. En réalité, les gouvernements mondiaux font croire aux gens qu’ils nous cachent certaines choses concernant les OVNIS, certains hommes politiques font des révélations officielles concernant une hypothétique activité extraterrestre, Hollywood et les grands médias dépensent de l’argent en vue de réaliser des documentaires sur le sujet, des millions de livres se vendent là-dessus, sans compter le New-Age qui se développe un peu partout, réunissant la crème de la crème de tous les gourous de la planète et propagandistes de tous poils. Ne trouvez-vous pas ça curieux que des émissions soient consacrées au sujet ? Que des gens parlent à visage découvert de soi-disant secrets d’Etats concernant tous ces phénomènes aériens non identifiés ? Une question se pose : ne serait-ce donc pas un vaste canular monté de toute pièce en vue de détourner l’attention des gens d’un problème plus grave ? Il est vrai que j’ai le souvenir d’avoir croisé différents ufologues qui étaient certains que nous étions visités par des extraterrestres et qui nourrissaient différentes croyances en ce sens, tout en devenant désagréables si nous avions le malheur de remettre en question ce en quoi ils croient. La croyance aux extraterrestres est bien ancrée au sein du milieu de la complot-sphère. Bien évidemment, je pense aussi que les gens ayant vécu ce que l’on appelle communément des NDE n’ont en fait jamais rencontré d’êtres de lumière dans un au-delà mystérieux, ils n’ont peut-être pas vécu ce qu’ils ont vécu, ceux-ci n’étaient que des leurres en réalité ; les démons savent induire de faux souvenirs et manipuler la réalité de différentes façons. Le New-Age et tout ce qui gravite autour de l’ésotérisme, de la spiritualité et des sciences occultes, est un marché en plein essor, très lucratif. Beaucoup de séminaires, de conférences, de stages, ce genre de choses, c’est un business, et bien sur tous ces gens au sein de ce milieu sont sans doute téléguidés à leur insu et manipulés par des entités en vue de servir les plans de Satan/Lucifer. Beaucoup de gens dans ce milieu paraissent de prime abord très cools, très décontractés, empreints d’une spiritualité laissant penser que nous avons à faire là à des gens respectables, lumineux et travaillant pour le coté positif de la chose, alors que tout cela n’est que poudre aux yeux. Il faut bien comprendre que ce milieu à été infiltré par les grands pontes de la franc-maçonnerie occulte et du gouvernement occulte planétaire. Tous ces enseignements sont des simulacres, de grands mensonges, nous sommes entourés de gourous et de faux prophètes travaillant au service de Lucifer, certains travaillent consciemment pour eux et d’autres inconsciemment. Car certaines personnes sont manipulées à leur insu, ne savent pas que ce à quoi elles croient n’est en réalité que des inductions psychiques, des manipulations de leur conscience, et que se cache derrière un véritable programme occulte d’asservissement des consciences ; c’est une guerre psychologique à grande échelle. Différentes technologies et programmes de contrôle de l’esprit ont été mis en œuvre depuis très longtemps déjà, et les gens qui nous dirigent, tous majoritairement des satanistes, utilisent ces sciences en vue d’édifier leur nouvel ordre mondial.  Si j’écris ce long texte, c’est tout simplement pour vous faire part de mon ressenti, et j’ai la sensation que plus je cherche la vérité et plus cela s’avère délicat, je ne sais plus quoi croire tellement nous avons des versions différentes de la réalité. Il est relativement difficile même pour un esprit averti de comprendre l’envers du décor et les tenants et aboutissants d’une telle machination. Comme je l’ai dit dans une autre publication, ma croyance aux extraterrestres s’effrite, j’aurais tendance à dire que tout ceci n’est qu’un grand mensonge ourdi par nos élites dirigeantes et par les démons eux-mêmes qui se jouent de notre crédulité. Il faut savoir que quelques ufologues comme Jacques Vallée avaient émis l’hypothèse depuis longtemps que nous étions manipulés par un système de contrôle mis en place par des entités extradimensionnelles. Jean Sider avait émis lui aussi cette théorie, et figurez-vous que ces chercheurs ont été fustigés par la communauté ufologique nourrissant cette croyance en l’existence des extraterrestres venant soi-disant nous rendre visite. En réalité, depuis pas mal de temps je publie régulièrement des choses sur la matrice de prédation des âmes dans laquelle nous serions tous enfermés, cette matrice permettrait à certaines entités, en l’occurrence celles précédemment citées, de pomper notre énergie vitale. Elles auraient donc amoindri nos capacités psychiques pour faire de nous de vulgaires esclaves juste bons à produire et consommer. Cela signifie tout simplement que nous sommes programmés pour servir. D’ailleurs, il est assez curieux de se rendre compte à quel point les gens en sont venus à aimer leur servitude, ils ne contestent que très rarement l’ordre établi et se contentent de faire ce qu’on leur dit de faire. Voilà ou nous en sommes, jusque-là je pense avoir vu juste, et depuis toujours je sais que l’humanité est programmée et manipulée par des forces occultes, mais je finissais par me questionner tout de même sur l’existence ou non des extraterrestres, tout en me rendant à l’évidence de plus en plus que tout ceci n’est qu’un HOAX émanant de ces fameuses entités extradimensionnelles. Il est vrai que tout cela fait rêver et titille notre imagination, beaucoup de gens sont encore là à croire à toutes ces fables ufologiques. Les contactés et ‘abductés’ ont été choisis car ils ont un plus grand degré de suggestion et sont sans doute plus enclins ou prédisposés à la manipulation psychique. Dans tous les cas, il est évident pour moi, ainsi que pour ma femme, que toutes ces choses ne sont que des leurres. Cette croyance New-Age attire beaucoup d’adeptes et de sympathisants et cela se répand comme une traînée de poudre. Il n’est donc plus temps de se poser la question si les extraterrestres existent ou pas, mais plutôt de se poser la question de savoir si tout ceci n’est pas plutôt la nouvelle religion mondiale que tendent à vouloir instaurer les illuminatis sur cette planète? Je remets en doute beaucoup beaucoup de choses et je pense ne pas être le seul à tout vouloir remettre en question à mesure que nous avançons dans la recherche de vérité , c’est un immense puzzle qu’il faut assemblé , nous avons certaines pièces du puzzle et nous avons encore beaucoup de pain sur la planche. A mon humble avis nous devrions nous émanciper de toutes croyances pour garder ou conserver notre indépendance d’esprit car en réalité les croyances sont des formes de programmations mentales et psychiques , il faut nous en détacher et surtout ne rien affirmer. »

Cette longue formulation est typique de ce que j’appelle un « piège à cons » : l’alliance des thèses complotistes avec la thèse des entités sataniques et lucifériennes. Cette grille de lecture obscurantiste de la phénoménologie OVNIs est typique de gens qui, tout en manquant du plus élémentaire discernement, vont jusqu’à associer les délires de fondamentalistes religieux (avec la référence aux « plans de Satan/Lucifer ») aux interprétations complotistes les plus farfelues, comme celles qui dénoncent à tout va la franc-maçonnerie.

Djinns, archontes, anges déchus, extradimensionnels : quatre appellations fréquemment utilisées par les individus qui pointent du doigt de prétendues entités manipulatrices, alors que ces termes désignent en fait, en fonction des cas, des entités différentes ayant des objectifs variés. Certains djinns, par exemple, ne sont pas autre chose que de simples « esprits de la nature ». De même, certains « anges déchus » sont (voir « Le livre d’Enoch ») d’anciens visiteurs de l’espace. Et que dire des « extradimensionnels » ? Ces derniers sont des visiteurs de l’espace de type « éthérique », beaucoup d’entre eux étant d’ailleurs de nature « positive » (comme ceux de type physique)…

Dire que les êtres de lumière rencontrés lors des NDE sont des leurres où interviennent des démons qui « savent induire de faux souvenirs et manipuler la réalité de différentes façons », est une absurdité qu’il convient de dénoncer et qui ne serait « compréhensible » que si elle émanait d’un fondamentaliste religieux prisonnier de représentations sataniques moyenâgeuses.

Une autre marotte, qui est « tendance » depuis quelque temps dans certains milieux (ce ne sont plus les « rationalistes » et les croyants orthodoxes qui, maintenant, « tapent le plus fort » dessus) – ce que l’on peut constater sur certaines pages Facebook, certains sites Web et dans diverses vidéos YouTube, etc. -, consiste à vouer aux hégémonies le mouvement du New Age dans son ensemble. Et ce, même si ces personnes seraient sûrement bien en peine de définir ledit mouvement dans lequel ils mettent, comme fourre-tout, un peu n’importe quoi. (Signalons que le véritable « New Age », c’est en réalité l’ère du Verseau, celle qui va succéder à l’actuelle ère des Poissons finissante.) Certes, il y a dans ce domaine des « marchands du temple », mais est-il raisonnable et objectif de dénoncer l’ensemble sans nuancer et distinguer ce qui est valable de ce qui l’est moins ? Contrairement à ce que l’auteur du texte insinue, tous les gens gravitant au sein du New Age, de l’ésotérisme, de la spiritualité et des sciences occultes, via des séminaires, des conférences, des stages, ne sont pas « sans doute téléguidés à leur insu et manipulés par des entités en vue de servir les plans de Satan/Lucifer ». Et ce, pour une raison simple : Satan/Lucifer (on dirait un fondamentaliste religieux qui s’exprime) n’existe pas tel que conçu par cet individu, lequel, par ses propos délirants, ne fait qu’entériner des conceptions d’un autre âge. Dans ce milieu, lit-on, des gens « paraissent de prime abord très cools, très décontractés, empreints d’une spiritualité laissant penser que nous avons à faire là à des gens respectables, lumineux, et travaillant pour le coté positif de la chose ». Mais on ne peut pas sérieusement réduire cela à de la « poudre aux yeux » (sic), d’autant qu’au délire sataniste vient s’ajouter le délire complotiste primaire mettant en cause la franc-maçonnerie (comme autrefois on s’en prenait aux Juifs par exemple). L’allégation selon laquelle « ce milieu à été infiltré par les grands pontes de la franc-maçonnerie occulte et du gouvernement occulte planétaire » ne repose sur rien de factuel, ces « informations » étant empruntées à des sites et à des ouvrages qui manquent de sérieux, œuvre de délirants paranoïaques qui témoignent d’un manque total de compétence et de discernement. Il est totalement faux de dire que tous les enseignements incriminés « sont des simulacres, de grands mensonges », certains étant seulement plus ou moins valables. Vient ensuite une autre couche de délire sataniste ou luciférien : « nous sommes entourés de gourous et de faux prophètes travaillant au service de Lucifer, certains travaillent consciemment pour lui et d’autres inconsciemment ». D’abord, Lucifer, tel que conçu par cet individu (et d’autres), n’existe pas – aucune source sérieuse ne valide son existence ainsi conçue -, et on ne peut donc pas prétendre sérieusement que certaines personnes « sont manipulées à leur insu » et qu’elles ne « savent pas que ce à quoi elles croient » n’est « en réalité que des inductions psychiques, des manipulations de leur conscience », dans la mesure où, contrairement à ce qu’insinue cet individu, il n’y a point derrière cela « un véritable programme occulte d’asservissement des consciences », pas plus qu’il n’y a de « guerre psychologique à grande échelle ». Le délire de cet individu se poursuit lorsqu’il affirme péremptoirement que les gens qui nous dirigent, censés être « tous majoritairement des satanistes » !, mettent en œuvre différentes technologies et programmes de contrôle de l’esprit « en vue d’édifier leur nouvel ordre mondial ». Là, nous sommes dans la rhétorique complotiste classique et primaire, celle qui fait intervenir les allégations et craintes relatives au prétendu « nouvel ordre mondial ». La référence aux dirigeants satanistes (mis à part les dictateurs qui pourraient justifier de ce qualificatif !) est bien sûr empruntée à de mauvais sites/vidéos/pages Facebook/articles de revues/livres…

Pour l’auteur du texte, il est « relativement difficile, même pour un esprit averti, de comprendre l’envers du décor et les tenants et aboutissants d’une telle machination ». Mais contrairement à ce qu’il insinue, il n’y a point de « machination », et si sa croyance aux extraterrestres s’est effritée, c’est à cause de mauvaises lectures et de mauvais visionnages de vidéos lui ayant fait croire à « un grand mensonge ourdi par nos élites dirigeantes et par les démons eux-mêmes qui se jouent de notre crédulité ». Tels qu’il les conçoit, les démons n’existent pourtant pas. Quant au « grand mensonge ourdi par nos élites dirigeantes », c’est encore ici l’absurde théorie du complot qui domine.

L’auteur se réfère à Jacques Vallée et à Jean Sider, lesquels ont émis l’hypothèse « que nous étions manipulés par un système de contrôle mis en place par des entités extradimensionnelles », Kevin Milhamont se plaignant que ces « chercheurs ont été fustigés par la communauté ufologique nourrissant cette croyance en l’existence des extraterrestres venant soi-disant nous rendre visite ». Je renvoie, pour la critique des théories de ces deux ufologues, à mes textes mis dans la même rubrique « Présence extraterrestre » : « OVNIs et paranormal », « Critique de la théorie de Jean Sider ». J’ y montre que les arguments mis en avant par ces ufologues n’ont aucune pertinence, le modèle théorique que je développe rendant très bien compte des diverses facettes du phénomène OVNIs, notamment, sans qu’il soit besoin de recourir à un mythique « système de contrôle » ou à des entités fluidiques et énergétiques manipulatrices de type « démoniaque ».

Kevin Milhamont publie « des choses sur la matrice de prédation des âmes dans laquelle nous serions tous enfermés », cette matrice étant censée permettre « à certaines entités, en l’occurrence celles précédemment citées, de pomper notre énergie vitale ». Ces entités « auraient donc amoindri nos capacités psychiques pour faire de nous de vulgaires esclaves juste bons à produire et consommer », ce qui « signifie tout simplement que nous sommes programmés pour servir ». Ces élucubrations de type paranoïaque ne contiennent qu’un soupçon de vérité, la bonne formulation étant : certaines entités, certaines de nature « psychique » ou « astrale », d’autres de nature physique (certains extraterrestres de type « petits Gris »), sont intéressées par les émotions humaines, et certaines de ces entités s’en « nourrissent » (ce qui transparaît notamment dans certains cas d’abductions). Néanmoins, cela ne concerne qu’une partie du vaste spectre d’entités et d’êtres de natures diverses qui interagissent, à un degré ou à un autre, avec certains humains. Et il n’y a pas, là-dedans, d’esclavage, ni d’amoindrissement des capacités psychiques. Il ne s’agit pas de pomper l’énergie vitale, à l’exclusion, peut-être, de certaines entités impliquées dans certains cas de « possession » ou de « hantise », ce qui n’a rien à voir avec l’ufologie. C’est à tort que l’auteur du texte pense avoir vu juste et qu’il dit savoir (« croire » serait plus approprié !) que « l’humanité est programmée et manipulée par des forces occultes ». Il n’y a aucune évidence que le sujet des extraterrestres n’est « qu’un HOAX émanant de ces fameuses entités extradimensionnelles ». Je rappelle d’ailleurs que je mentionne l’existence de deux types de visiteurs de l’espace, ceux de type physique et ceux de type « éthérique » ou « multidimensionnel ». (Voyez par exemple le chapitre 1 de mon livre « Révélations extraterrestres », tome 2 de « Civilisations extraterrestres », JMG éditions, 2017. Ce sujet est aussi développé, sur le présent site Web, dans mes textes de critique des théories alternatives – par rapport à l’HET – en ufologie : « OVNIs et paranormal », « Critique de la théorie de Jean Sider »…)

Kevin Milhamont parle de « fables ufologiques » qui font rêver et titillent notre imagination, ce qui est un comble, ses spéculations et absurdités complotistes et sataniques méritant parfaitement, par contre, ce vocable de fables !

L’auteur du texte prétend que les contactés et abductés « ont été choisis car ils ont un plus grand degré de suggestion et sont sans doute plus enclins ou prédisposés à la manipulation psychique ». Mais si dans certains cas il y a une sélection évidente des sujets, c’est pour des critères qui n’ont rien à voir avec une suggestibilité accrue ou une prétendue prédisposition à la manipulation psychique. D’abord, il existe de nombreuses rencontres physiques, comme dans le cas de certains contactés ou dans celui des récits amérindiens recueillis par Ardy Sixkiller Clarke dans son excellent livre paru en 2016 aux éditions Atlantes : « Rencontres avec le peuple des étoiles ». Et dans certains cas d’abduction ou d’enlèvement, certaines sources font par exemple état d’un « accord prénatal » (avant l’incarnation) entre les extraterrestres et les sujets « enlevés » (physiquement ou psychiquement – via des sorties hors du corps -, selon les cas). L’évidence de l’auteur du texte (et de son épouse !) selon laquelle « toutes ces choses ne sont que des leurres » n’est basée que sur la lecture de mauvais articles, livres et sites Web, et sur le visionnage de mauvaises vidéos… Notons que, contrairement à ce qu’insinue l’auteur (« Cette croyance New-Age attire beaucoup d’adeptes et de sympathisants, et cela se répand comme une traînée de poudre »), l’ufologie ne fait aucunement partie intégrante du New Age, les documentaires, livres, etc., qui promeuvent les manifestations d’OVNIs ou l’hypothèse extraterrestre associée ne relevant aucunement dudit mouvement. D’ailleurs, le mouvement New Age à proprement parler n’évoque pas le phénomène OVNIs, à moins de mettre dans la rubrique « New Age » les informations canalisées par divers channels.

Comme les entités évoquées sont différentes et ont des origines et des objectifs variés (« positifs », « neutres », « négatifs ») – voyez certains de mes textes sur ce site, dans la même rubrique -, on ne peut pas dire que la totalité de ces entités sèment « la confusion afin de mieux nous berner et nous faire prendre des vessies pour des lanternes ». Nous ne sommes donc pas en présence de « professionnels en hypnose de masse » (sic). Il est donc faux de prétendre que ces entités « nous illusionnent sans cesse en nous faisant croire en telle ou telle chose afin que le chercheur de vérité soit en permanence déstabilisé et que celui-ci finisse par ne plus rien comprendre à la situation ». En réalité, l’auteur du mail s’avère incapable (parmi bien d’autres) de discerner ce qui est valable de ce qui ne l’est pas, ceci étant la conséquence directe de la lecture privilégiée de nombreux mauvais sites Web et du visionnage de mauvaises vidéos qui promeuvent les allégations les plus farfelues sur fond de complotisme primaire et de discours religieux obsolète.

Il est curieux de voir cet individu trouver curieux « que des émissions soient consacrées au sujet » et que « des gens parlent à visage découvert de soi-disant secrets d’Etats concernant tous ces phénomènes aériens non identifiés ». Contrairement à ce qu’il insinue, cela ne peut aucunement être interprété comme étant « un vaste canular monté de toute pièce en vue de détourner l’attention des gens d’un problème plus grave » ! D’ailleurs, si les documentaires télévisés évoquant les OVNIs ont été nombreux ces dernières années, essentiellement sur Numéro 23 et RMC Découverte, il fut pourtant un temps où on ne pouvait que se plaindre de l’absence quasi totale de ce type d’émissions, quand il ne s’agissait pas d’émissions visant à décrédibiliser le sujet. Disons simplement que le passage au numérique et l’éclosion de nouvelles chaînes, à partir des années 2000, ont permis de « débloquer » un peu la situation de l’information (plus ou moins pertinente en fonction des émissions concernées).

Non, les gouvernements mondiaux ne font pas croire aux gens qu’ils nous cachent certaines choses concernant les OVNIS. Ce sont certains « chercheurs » en ufologie qui soupçonnent, à tort ou à raison, cela. Et si certains hommes politiques font des révélations officielles concernant une « hypothétique activité extraterrestre » (sic), c’est simplement parce qu’il y a un mouvement de « divulgation » partielle dans certains milieux « exopolitiques ». Que des documentaires et des livres soient consacrés au sujet, cela n’a rien non plus d’« anormal ». Quant aux « millions de livres » qui sont censés se vendre sur les OVNIs, ce n’est pas, en tout cas et loin de là, le cas en France (tant il est bien connu que les livres sur le sujet se vendent mal, si l’on excepte ceux de Jean-Claude Bourret dans les années 1970 et ceux de Jean-Pierre Petit au début des années 1990, les deux auteurs s’étant d’ailleurs associés pour un livre en commun paru en mars 2017 aux éditions Trédaniel : « OVNIS. L’extraordinaire découverte ».)

Cet individu se plaint d’avoir croisé « différents ufologues qui étaient certains que nous étions visités par des extraterrestres et qui nourrissaient différentes croyances en ce sens, tout en devenant désagréables si nous avions le malheur de remettre en question ce en quoi ils croient ». On peut lui faire observer qu’il est encore plus désagréable de lire et d’entendre les âneries complotistes et sataniques que cet individu et ceux qui pensent comme lui énoncent… « La croyance aux extraterrestres est bien ancrée au sein du milieu de la complot-sphère », énonce-t-il. Voilà une assertion bien ridicule car la « complot-sphère » (sic) se trouve de son côté, mais aucunement chez ceux qui soutiennent l’origine extraterrestre de certains OVNIs !

Si, comme il l’écrit, il « n’est donc plus temps de se poser la question si les extraterrestres existent ou pas », ce n’est pas pour la raison qu’il invoque car cette existence est, pour toute personne bien informée, évidente ! Puis l’auteur retombe dans ses délires complotistes : il faut « se poser la question de savoir si tout ceci n’est pas plutôt la nouvelle religion mondiale que tendent à vouloir instaurer les illuminatis sur cette planète ». Or, l’affirmation selon laquelle les prétendus illuminatis voudraient instaurer la non moins prétendue « nouvelle religion mondiale » ne repose sur rien de sérieux. Il s’agit là d’affirmations gratuites ne reposant sur aucun élément factuel, les seules sources de ces thèses complotistes étant des sites Web et des auteurs (qui, eux, ont du succès) manquant de sérieux. L’auteur du texte dit remettre en doute « beaucoup de choses » et pense ne pas être le seul à tout vouloir remettre en question à mesure « que nous avançons dans la recherche de vérité » (sic). Malheureusement pour eux, cette remise en question passe par une incompétence notoire, par un manque de discernement (incapacité de privilégier les sources valables) et par l’adhésion à des thèses paranoïaques et sataniques (voire lucifériennes) qui relèvent d’un autre âge et sont le terreau de l’obscurantisme religieux.

Dans sa conclusion, l’auteur du texte écrit que « c’est un immense puzzle qu’il faut assembler », que « nous avons certaines pièces du puzzle », que « nous avons encore beaucoup de pain sur la planche », et qu’à son « humble avis, nous devrions nous émanciper de toutes croyances pour garder ou conserver notre indépendance d’esprit, car, en réalité, les croyances sont des formes de programmations mentales et psychiques, il faut nous en détacher et surtout ne rien affirmer ». Notons que l’auteur se contredit lui-même puisqu’il affirme clairement, dans son texte, qu’il n’y a pas d’extraterrestres, que ce sont des « démons », sans oublier ses références aux illuminatis et à la nouvelle religion mondiale, etc. Il ne peut donc pas sérieusement soutenir qu’il s’émancipe de toutes croyances ! Qu’il s’agisse par contre d’un « immense puzzle qu’il faut assembler », je suis d’accord, mais cela est déjà fait, dirai-je, dans le cadre de mon modèle théorique que je développe dans mes textes sur ce site et dans mes écrits en général.

Alain Moreau

 

 alain_moreau

 

Références :

1. www.ovnis-usa.com

2. Joachim Bouflet, « Faussaires de Dieu », éditions Presses de la Renaissance, 2000, p. 409-410, 573.

3. Benjamin Creme, « La mission de Maitreya », tome 2, Association Partage, 1995, p. 130.

4. Transmis par Annie Kirkwood, « Message de Marie à l’humanité », éditions Marie-Lakshmi Inc., 1994, p. 35-36, 267-269, 31, 183, 245, 266.

5. www.ovnis-usa.com

Share This:

Les commentaires sont fermés