Le commandeur Lyur de la Confédération galactique

Ce que je vais dire ici n’est pas nouveau, mais vous verrez : il y a une raison à cela.

Il existe depuis plusieurs décennies un collectif de personnes revendiquant l’appartenance à des civilisations extraterrestres représentées par la Confédération galactique, le collectif Ashtar Command, composée d’immenses vaisseaux venus d’autres dimensions et systèmes solaires pour aider les habitants de la Terre dans le passage difficile de l’ère du verseau. Selon l’auteur Jean-Michel Surmely, alias commandeur Lyur, ils viennent de la ”5eme dimension”, un plan vibratoire spirituel (dans l’occultisme on parle plutôt de plans éthériques).

Je me souviens : il s’agissait, il y a quelques décennies, de se demander si une évacuation imminente et à grande échelle de l’humanité par les vaisseaux extraterrestres allait se produire et il était question aussi d’une planète terre bis qui devait (ou devrait à l’avenir) recueillir une partie de l’humanité suffisamment préparée pour supporter les vibrations de la 5eme dimension . Mais cela n’est pas arrivé, et aujourd’hui, 30 ans après, nous sommes toujours là !

D’après J. M. Surmely, alias  commandeur Lyur, il y aurait un grand être à la tête de cette confédération interplanétaire, nommé Ashtar Sheran. Alain Moreau fait observer que le nom d’Ashtar est très connu dans une diversité de sources canalisées. En fait, il est connu depuis le début des années 1950, et c’est un contacté, physique celui-là, George Van Tassel, qui en a parlé le premier. (Passons sur les allégations du contacté Billy Meïer à propos d’Ashtar).

Voici un extrait de son discours canalisé (par qui ?) depuis la ”5eme dimension” :

”(…) Nous, de la Fraternité Blanche, qui servons au Conseil de la Fédération Cosmique, sommes venus au sein de votre Système Solaire afin d’encourager l’unité, l’harmonie et la coexistence pacifique au cours de la transition de votre Terre. Nous sommes ici afin de vous apporter la Connaissance et de vous aider à découvrir l’Amour en vous. L’Amour est la clé de votre délivrance spirituelle. (…)”. Voici un article où l’on explique qui il est : www.erenouvelle.com

Après l’année 2012, Jean-Michel Surmely est venu s’installer dans la région de Bugarach pour poursuivre ses activités à travers des conférences et des vidéos en tant que “contacté”. Membre du Syndicat des Journalistes et Écrivain, l’auteur a été contacté par des extraterrestres positifs lors de rencontres physiques du 3e type (contact physique), avec des preuves qui sont censées avoir été confirmées par des scientifiques du CNES, Centre National d’Études Spatiales de Toulouse. Il est l’auteur des livres : ”E.T. Les contactés parlent”, ”Rencontres : l’Essentiel”, ”La légion de la Lumière”, ”Le message des Maîtres”, ainsi que d’un livre sur la science spirituelle des cristaux : ”Crystal Light”, en français. Ses livres ont été salués par le magazine Allemand ”Magazin 2000” comme la meilleure synthèse sur le sujet. Quant au livre sur les cristaux, il a été recommandé par le magazine ”L’Inconnu”. Jean Michel a représenté la France dans les congrès internationaux, auprès de collègues conférenciers astronautes américains et russes, de nombreux pilotes de l’US Air Force, des scientifiques de renom, des anciens membres de services secrets, et des contactés physiques les plus connus. Il a également été le messager des frères de l’espace de l’Ashtar Command dans les congrès amérindiens ”Star Knowledge” aux U.S.A. Aujourd’hui, J.-M. Surmely prétend avoir eu un contact du 4eme type. Je n’ai pas d’information sur ces déclarations.

Le ”commandeur Lyur” a véritablement joué pendant des décennies (et continue encore aujourd’hui) un rôle important dans le milieu UFO où il s’est fait connaitre lors de conférences en France, en Suisse et ailleurs. (Pour en savoir plus sur les théories de Jean Michel Surmely : jeanmichelsp.unblog.fr)

Je connais bien les idées véhiculées par le commandeur Lyur, ayant eu le privilège en tant que Starseed “recruté” de lire tous ses ouvrages, à une “époque galactique pas si lointaine”. Il y a tout de même 20 ans… Je connais donc bien la teneur de ses propos. Je conseillerais de rester circonspect à propos de ses allégations mais aussi de rester cependant dans une attitude d’ouverture, d’acceptation, en considérant que c’est seulement une supposition, une possibilité ; c’est tout ce qu’on peut espérer croire… Utilisons donc notre bon sens, notre voix intérieure, notre intuition, en fonction de notre niveau de conscience. La vérité peut apparaitre sans avoir besoin de chercher des preuves ou témoignages qui sont presque toujours sujets au doute.

Je pense qu’il a bien son rôle à jouer comme relais d’information UFO. Sa mission est réelle et sans aucun doute utile à un certain point. Mon avis personnel est que ses propos sur certains points précis sont un peu tirés par les cheveux. (Voir la vidéo ci-dessous et sa théorie du monde nouveau à venir.) C’est une vision du futur tout à fait improbable, et je doute que le collectif Ashtar Command soit à l’origine de ces infos ! Cela fait même sourire. D’autant plus qu’il y a eu de sa part différentes versions, au fil des décennies, de la ”planète bis”.

Et si nous revenions un peu sur Terre ? Je suis désolé mais, lorsque je lis les textes du cdr Lyur, intuitivement quelque chose me dit qu’il y a un mélange de vérité et de fausses informations. Évidemment, je ne puis le démontrer, mais néanmoins on sait en son for intérieur lorsque des propos alambiqués sont tenus. L’expérience de la vie conduit à une conscience plus affinée qui laisse notre intuition voir la vérité sans avoir besoin de confirmation…

Faire ce voyage à travers les galaxies avec le cdr Lyur et son collectif pourrait bien retarder celui qui cherche la lumière, celui qui est en quête de lui-même au niveau spirituel, bien que ce soit une expérience de vie ; c’est selon les personnes. Les mirages sont nombreux sur le chemin de notre évolution. Comme toujours dans le New-Age, il y une part de vérité enrobée de beaucoup d’idées et de concepts créés de toutes pièces par des intervenants qui prétendent être en communication télépathique avec des entités d’un haut niveau spirituel.

Pour ce qui est du terme “4eme ou 5eme dimension”, un occultiste s’inspirant des écrits anciens comme ceux de Blavasky et du Tibétain vous répondra que la référence aux 4 “plans éthériques” est plus technique et traditionnelle. (Se référer aux ouvrages d’occultisme de référence, incontournables. Les enseignements de la Sagesse éternelle ont été donnés au monde par des Maîtres de Sagesse ; cet enseignement a été transmis en Occident principalement par l’entremise de deux disciples : Helena Petrovna Blavatsky, fondatrice de la Société théosophique, entre 1875 et 1889, et Alice A. Bailey qui a servi de « secrétaire » au Maître tibétain entre 1919 et 1949.) Tout dépend de la définition donnée aux termes 4eme et 5eme dimension par certains auteurs ésotériques. J’ai pour ma part remarqué qu’ils étaient fréquemment utilisés à tort et à travers pour désigner des phénomènes assez vagues pour le lecteur. En effet, quelle différence fait-on avec un plan éthérique et une dimension ? On parle ici de termes correspondant à des savoirs bien scientifiques et techniques, alors où sont les explications détaillées de ce que sont les “dimensions”, monde parallèles, etc. ? Ceux qui utilisent ces termes se gardent bien d’en expliquer la signification profonde au plan scientifique et occulte. On sait déjà que ces termes proviennent de channelings américains. Je recommande donc au lecteur de lire les ouvrages des auteurs cités plus haut afin d’acquérir une solide base de connaissance scientifique occulte – ces connaissances sont immuables – et non des fragments de concepts souvent nébuleux, avec la référence à la 4eme ou à la 5eme dimension sans vraiment savoir exactement de quoi ces auteurs parlent. (Alain Moreau précise cependant, dans l’un de ses livres, les diverses significations données à ces termes. Quant aux “Maîtres ascensionnés”, ils correspondent en définitive à ceux qui ont atteint “la cinquième Initiation”, ceux qui ne sont donc plus assujettis au cycle des incarnations successives, ayant atteint la Libération.)


Comment fonctionne la dévotion à une idée, un concept : la plupart des gens, encore actuellement, lisent des choses qui les intéressent et les absorbent davantage sur le plan émotionnel que mental. L’idée assimilée devient une nourriture pour leur corps astral, et je dirais aussi que la plupart des gens ont besoin de croire à quelque chose, car il existe pour ces personnes à tendance dévotionnelle un vide intérieur qu’il convient de remplir en urgence ; c’est une question d’équilibre personnel et de croyance, de foi. On sait tous que l’on doit se défaire de ses idées préconçues et de ses croyances, mais ce type-là de croyance est différent, il remplit l’individu, lui donne un axe d’équilibre dans sa vie, et plus encore une image de soi extraordinairement améliorée (bien que ce soit une totale illusion). Et ce genre de croyance donne aussi une raison de vivre à l’individu, en croyant pouvoir faire partie d’un groupe d’élite qui va par exemple “sauver le monde”. Ici, vous avez tous les ingrédients qui rendront très difficile, pour un individu de ce type, de changer de point de vue, de se remettre en question. L’individu dévot épouse une idée, un concept, et en fait un levier qui va conditionner en terme de qualité toute sa vie. Mais c’est l’égo inférieur qui est à la manœuvre, et plus tard le réveil sera douloureux lorsque le voile de l’illusion s’estompera et lui fera voir la réalité crue. Il y a celui qui veut croire et celui qui veut connaître. Ce dernier reste dans l’objectivité et est polarisé dans le mental (constructeur) et non dans l’émotionnel.


Selon B Creme, quelques centaines de Frères de l’espace se seraient soit incarnés pour pouvoir agir plus facilement, soit ils seraient venus directement d’un vaisseau en rabaissant leur fréquence pour être vus sur Terre et agir dans des missions ponctuelles. Ils ne seraient que quelques milliers travaillant par exemple dans les corps diplomatiques de nombreux pays dans le monde  (d’après B. Creme, ils seraient 2000). Pour ma part, j’adhère davantage aux informations de B. Creme plus qu’à celles de J. M. Surmely.

Voici 2 questions de type “mirage” qui ont été posées à Benjamin Creme en 2010 : Quelle est la meilleure manière d’inviter les Frères de l’espace à se manifester ? (…) Serait-il possible d’effectuer un vol à bord d’un vaisseau spatial ou de le visiter en en faisant la demande ?

Réponse de B.Creme : vous êtes dans le mirage le plus total. Renoncez à cette idée. Votre travail ne consiste pas à partir en croisière à bord de soucoupes volantes. Votre travail consiste à faire savoir autour de vous que Maitreya, le Christ, l’Instructeur mondial, est en train d’émerger avec la Hiérarchie des Maîtres. Telle est la tâche que vous vous êtes assignée. Vous n’êtes pas là pour vous donner des frissons à l’occasion d’un voyage dans l’espace ni pour faire perdre leur temps aux Frères de l’espace en attirant sur vous leur attention. Comment feriez-vous pour monter à bord d’un vaisseau spatial ? Vous êtes constitués de matière physique dense, pas eux. Comment feriez-vous ?


Néanmoins, ici, Alain Moreau, l’auteur de ce site, n’est pas d’accord sur ce dernier point. Certains vaisseaux sont tout à fait physiques, dit-il (car ils sont originaires, contrairement à ce que prétendait B. Creme, de planètes extérieures à notre système solaire), et divers témoignages de contactés font état de voyages à l’extérieur de notre planète. A noter que George Adamski, un célèbre contacté dont Benjamin Creme considérait les récits comme étant parfaitement authentiques (voir notamment : “A l’intérieur des vaisseaux de l’espace”, de George Adamski), disait avoir voyagé à l’intérieur de vaisseaux. Bref, B. Creme (1922-2016) se contredisait quelque peu…

Je me permets de reprendre encore un passage des propos de Benjamin Creme. Ses enseignements et ses informations sur les plans éthériques se retrouvent dans les enseignements occultes millénaires et immuables. Voilà en quels termes il explique les “dimensions” :

”Sur le plan physique tel que le comprennent nos scientifiques, il n’y a que 3 niveaux : solide, liquide et gazeux. En fait, il existe 7 niveaux si l’on compte les 4 niveaux éthériques qui sont invisibles pour nous. Pour les Martiens, les Vénusiens et les autres Frères de l’espace, non seulement ces niveaux éthériques sont visibles, mais ils sont leur plan normal d’existence physique. Les véhicules ovnis sont également composés d’énergie éthérique et ils devraient normalement être invisibles ; mais les Frères de l’espace baissent le taux de vibration des atomes de leur véhicules pour qu’ils apparaissent dans notre champs de vision. Il ne s’agit que d’une manifestation temporaire.”

Voilà ce que B. Creme a répondu à une question au sujet du niveau d’évolution des planètes Mars, Vénus :

”Comment se fait-il que des êtres venus d’une autre planète sur les plans éthériques et disposant d’une technologie supérieure à la nôtre puissent être moins ou seulement aussi évolués que nous ?

Réponse de B. Creme : Cela dépend de la planète. Mars par exemple en est à peu près au même stade que la Terre. Chaque planète comporte 7 rondes qui durent un très grand nombre d’années. Certaines, comme la Terre et Mars, par exemple, en sont au milieu de leur 4eme ronde. D’autres planètes sont parfaites, d’autres presque parfaites. Vénus est dans sa dernière ronde. Sur Mars il y a 3 niveaux : A, B et C. Au niveau A, le plus élevé, les êtres sont semblables à des dieux, des êtres parfaits. Au niveau B, on trouve des êtres très évolués mais pas encore parfaits. Au niveau C, les êtres ne sont pas très évolués. Mars n’a pas commis autant d’erreurs que nous, c’est pourquoi sa technologie est si avancée par rapport à la nôtre. Les Martiens sont maîtres de l’espace, maîtres de l’énergie. Ils construisent la plupart des vaisseaux spatiaux que nous voyons et que nous appelons ovnis, qu’il s’agisse de petits vaisseaux de reconnaissance ou de gigantesques vaisseaux-mères. Il y a même des vaisseaux spatiaux vénusiens qui sont construits sur Mars selon les spécifications établies par Vénus. Ils sont constitués de matière éthérique et fabriqués par la pensée. Même si nous pensons que Mars est une planète très évoluée en raison de sa technologie avancée, en termes dévolution planétaire elle en est au milieu de sa 4eme ronde, comme la Terre.

B. Creme répond aussi à une autre question : D’après mon expérience personnelle, ce que nous appelons les ovnis, les soucoupes volantes, viennent de planètes de notre système solaire. Non pas de Pléiades, ni de Sirius, ni d’ailleurs en dehors de notre système solaire, mais principalement de Mars et Vénus. Quelques autres planètes sont concernées comme Jupiter ou mercure, mais la grande majorité des ovnis que nous voyons viennent de Mars ou de Vénus. Pratiquement tous sont fabriqués sur Mars, même ceux qui viennent de Vénus. Ces derniers sont vénusiens par leur aspect ; leur conception et leur technologie sont nettement différentes, mais ils sont en fait construits sur Mars. (…)”


Comme précédemment indiqué, Alain Moreau n’est pas du tout d’accord avec l’allégation de Benjamin Creme concernant des visiteurs en provenance seulement de notre système solaire.  De nombreux récits de contactés, ”d’abductés”, de rencontres rapprochées du troisième type, démontrent que de nombreux vaisseaux proviennent de planètes extérieures à notre système solaire. Il s’agit de récits, qu’il considère tout à fait authentiques, qu’il évoque dans ses livres, en plus des informations canalisées qui font état de vaisseaux éthériques originaires de planètes de notre système solaire. De nombreux récits font ainsi mention de Pléiadiens, etc.

A présent, pour clore cet article, je me permets de partager avec vous une réflexion sur ce sentiment soudain d’appartenance stellaire qu’on peut individuellement éprouver à un moment donné de sa vie (lors d’ouvertures de grands portails énergétiques par exemple). Ce fut mon cas il y a quelques années. La tentation est grande de rallier un collectif comme celui de Jean Michel, le commandeur Lyur, ne serait-ce que pour palier à ce sentiment de solitude qui survient lorsqu’on se sent appartenir à une identité stellaire du jour au lendemain. Mais s’agit-il bien de cela, d’une identité originaire de civilisations extraterrestres ? Si on l’interprète comme une appartenance à la Confédération galactique, c’est possible pourquoi pas… et c’est tout de même plus valorisant, non ?

Je vous fais part de mon expérience personnelle en vous la décrivant telle que je l’ai vécue : on se sent d’un coup propulsé vers le haut dans ses vibrations, mais aussi comme arraché à sa famille terrestre, à ses racines, et même à une partie de son ancienne personnalité d’avant. On n’est plus le même et cela est parfaitement clair dans son esprit, on est un + quelque chose, c’est un sentiment qui nous élève, mais nous isole aussi ! On a envie de comprendre, et dans ce contexte on ressent l’urgence absolue de retrouver sa “famille” d’âmes originelle, galactique que l’on considère plus authentique. De par sa sensibilité propre, on peut donc très bien se retrouver en affinité avec un collectif comme celui d’Ashtar Command et être fortement attiré vers lui… Car ce lien d’appartenance a l’avantage de pouvoir se réaliser concrètement avec d’autres personnes autour de soi et qui ont vécu intérieurement la même chose intense. C’est ce qui s’est réalisé pour moi.

Je croyais que bizarrement le nom d’Ashtar, censé être un personnage très important dans l’équipage de la Confédération galactique, n’est cité nulle part ailleurs dans la littérature traitant du même sujet ! A moins que je me trompe, ai-je écrit… Et en effet, Alain Moreau précise que cet être de l’espace  a été évoqué pour la première fois au début des années 1950 par George Van Tassel, un contacté américain. 

Pour développer encore un peu ma réflexion à propos de ce que peut vivre un Starseed : ce genre de “réveil” ou “d’éveil” ne signifie pas qu’il faille l’interpréter à la va-vite comme une appartenance personnelle à une civilisation galactique hautement évoluée, afin de vouloir se différencier par le “haut” du commun des mortels (c’est très séduisant certes, mais c’est aussi là tout le problème). Cela ne signifie pas non plus qu’il faille l’interpréter comme une mission diligentée par la Confédération galactique venant de dimensions au-delà de la 5eme dimension, un plan très spirituel. Y-a-t-il un indice ou un vécu particulier, une preuve, qui nous permette d’affirmer cela ? Aucun… Mise à part des récits et canalisations. Mieux vaut donc rester dans la prudence concernant ses propres croyances afin de conserver un esprit sain et objectif.

Je poursuis… Seul face à ce sentiment de ralliement, on se mettra donc à la recherche immédiate de Starseeds afin de trouver un sens à cette nouvelle identité. Ce collectif pourra combler les attentes des Starseeds en offrant un scénario fort sympathique de leur origine et de leur appartenance, et de ce que la Confédération galactique du collectif Ashtar Command attend d’eux. Vous voilà propulsés à des années-lumière de la Terre, prêts à vous embarquer pour une odyssée fantastique qui comblera vos attentes et vos rêves… et votre vide intérieur : l’aventure, le voyage, une vie plus intense qui prend tout d’un coup un sens. Enfin ! une bonne raison pour vivre sur Terre ! Cela va de pair avec le sentiment aussi d’être quelqu’un d’important, avec une mission à accomplir pour le collectif. Ça peut être une bonne thérapie finalement lorsqu’on est dépressif.

 

 

Share This:

4 commentaires

  1. Merci Alain pour ces précieux éclaircissements et pour ton travail d’investigation. B. Creme se trompe sans doute sur certains points, tu sembles le démontrer ici.

    Je me permet de dire malgré tout que cela n’enlève aucun crédit à cet auteur conférencier qui fut de son vivant un instructeur spirituel de premier plan. Sa collaboration avec Maitreya a notamment permis des actions de service tout à fait concrètes comme la création et le développement à travers le monde de la méditation de groupe de transmission (qui fait suite aux méditations de pleine lune et des triangles initiés par le Tibétain à travers Alice Bailey). C’est aujourd’hui des dizaines de milliers de personnes qui se réunissent à travers le monde pour transmettre en groupe les énergies des maîtres à travers le monde. Et ce n’est qu’un début car cette forme de méditation de groupe deviendra peu à peu une pratique courante durant les siècles à venir (d’après le Tibétain).

  2. A vrai dire, B. Creme était catégorique quand il disait que les OVNIs ne viennent que de notre système solaire (et qu’ils sont tous éthériques, même s’ils peuvent se densifier dans notre environnement terrestre). J’ai des tas de citations qui établissent cela. La formulation : “D’après mon expérience personnelle”, évoquée ici, ne suggère pas qu’il peut ignorer autre chose, car je pourrais donner des citations catégoriques émanant de lui dans lesquelles il dit explicitement qu’aucun ovni ne vient d’un autre système solaire. J’ai rédigé deux longs chapitres le concernant, sur la thématique des OVNIs, destinés en principe au tome 6 de “Civilisations extraterrestres”, et je peux donc assurer qu’il n’y a aucune équivoque à ce sujet. Il a même dit, à propos du contacté suisse Billy Meier (dont les sources extraterrestres alléguées ont dit à tort que tous les contactés et channels étaient des escrocs, etc., y compris George Adamski qualifié de charlatan !), qu’il pensait que si Meier disait que ses contacts extraterrestres étaient des Pléiadiens (en fait : des “Pléiariens”), c’était peut-être parce qu’il ne croyait pas que les planètes de notre système solaire sont habitées !! Ceci est tout à fait faux, bien sûr, car Meier était catégorique : ”ses” extraterrestres lui ont clairement dit qu’ils venaient des “Pléiares”. Donc, non, B. Creme ne disait pas qu’il n’en savait rien, il prétendait, d’après sa source, que les OVNIs viennent tous de notre système solaire. Et en cela, il avait tout à fait tort. Je donne de nombreux exemples de contactés, etc., qui ont été en contact avec des êtres extérieurs à notre système solaire, et leurs récits m’apparaissent tout à fait authentiques. D’ailleurs, à ma connaissance, B. Creme est le seul à avoir fait sa déclaration qui ne cadre pas avec l’ensemble des données disponibles en matière de contacts extraterrestres. Je signale en outre, pour prouver que tout ce que B. Creme a affirmé n’est pas vrai, qu’il avait affirmé que Saddam Hussein avait été tué. Quelque temps plus tard, Saddam Hussein a été capturé par l’armée américaine ! Pour “sauver la face”, il a prétendu que le capturé n’était… qu’un cousin du dictateur irakien ! En fait, vu qu’il ressemblait comme un clone à Saddam Hussein, cela n’aurait pu qu’être un jumeau monozygote, et assurément pas un cousin !! Et Saddam Hussein n’avait évidemment pas de jumeau… Bien sûr, les disciples de B. Creme ont avalé sans broncher cette énorme couleuvre. B. Creme a “refait le même coup” avec Oussama Ben Laden ! Il avait affirmé que ce dernier était mort de maladie. Et puis, en 2011, Ben Laden a été tué par les Américains. Et là aussi, B. Creme a prétendu qu’il s’agissait d’un frère qui lui ressemble, je crois. Bref… Faut arrêter de déconner. Tout cela pour dire que tout ce que disait B. Creme n’était pas conforme à la réalité, et que pour avoir une vision exacte d’un sujet (comme celui de la présence extraterrestre, par exemple) il faut prendre en considération l’ensemble des sources disponibles et ne pas se focaliser sur une source exclusive que l’on s’imagine être la meilleure. Pour ce qui est de George Adamski, je connais l’explication par la “décorporation” (j’en parle dans l’un des deux chapitres évoqués), mais le problème vient du fait (voir les livres de mon ami ufologue Michel Zirger) qu’Adamski a toujours dit qu’il avait été en contact (lors du fameux contact de Desert Center le 20 novembre 1952, et lors de RDV dans des lieux publics) avec des êtres physiques…

  3. La réponse de l’auteur de l’article (Didier V.) sur ce passage : (…)”Des auteurs comme B. Creme parlent aussi des Frères de l’espace mais de façon un peu différente dans le sens où selon B. Creme ils ne proviendraient que de notre système solaire et pas au-delà, le plus souvent de Vénus et Mars, et dans une moindre mesure Jupiter et Mercure. (Toutes les planètes de notre système solaire sont habitées, non pas sur notre plan de fréquence physique mais sur d’autres plans éthérico-physiques divers et variés.) Alain Moreau, l’auteur de la grande majorité des textes du présent site, réfute l’allégation de l’unique origine extraterrestre propre à notre système solaire. Il donne, dans plusieurs tomes de sa série “Civilisations extraterrestres” (voir les tomes 3 – mars 2018 – et 4 – octobre 2018), de nombreux témoignages de contactés faisant état de contacts avec des êtres physiques en provenance d’autres systèmes solaires. Certains de ces cas sont aussi évoqués sur le présent site. Il distingue deux origines extraterrestres : des êtres (physiques et éthériques ou multidimensionnels) venant d’autres systèmes solaires, et des êtres éthériques ou multidimensionnels en provenance d’autres planètes de notre système solaire.(…)

    L’auteur de cet article (Didier V.) donne raison à Alain Moreau mais certaines nuances pourraient être apportées sur ce que dit B. Creme : il parle constamment des Frères de l’espace mais presque jamais des autres êtres extra-planétaires venant d’autres systèmes solaire ou d’autres galaxies. Pourquoi ? Parce que les Frères de l’espace (extraterrestres cantonnées à notre système solaire) seraient les seuls selon lui a avoir une mission (coordonnée avec celle de la hiérarchie planétaire) pour venir en aide à l’humanité. Il est évident que B. Creme accorde peu d’importance aux autres visiteurs intergalactiques dans ses conférences (sans pour autant les nier en bloc) pour la simple raison que ceux-ci ne participent pas à la mission de sauvetage de la terre, sinon B. Creme en parlerait. Pour B. Creme et son guide la mission d’aide et d’éducation à l’humanité est ce qu’il a de plus important et ne pas parler des autres civilisations ailleurs que dans notre système solaire cela est préférable d’une part parce qu’il est inutile de disperser les sujets et celui de la “Mission” est central. D’autre part parce que seul les extraterrestres originaires de notre système solaire ont un lien karmique avec nous de la Terre, même si cela est sur un autre plan vibratoire que la Terre.
    B. Creme parle en ces termes à plusieurs reprises dans ses conférences : “qu’il n’a pas connaissance des” autres ovnis et civilisations en dehors de ce système solaire qui est le nôtre, ou alors il dit: “D’après mon expérience personnelle, ce que nous appelons les ovnis, les soucoupes volantes, viennent de planètes de notre système solaire. Non pas de Pléiades, ni de Sirius, ni d’ailleurs en dehors de notre système solaire, mais principalement de Mars et Vénus”. Alain a raison : Il dit bien effectivement qu’ils ne viennent pas des pléiades, ni de Sirius, ni d’ailleurs…Mais de façon implicite il n’a jamais nié non plus en bloc leur existence car B. Creme dit juste “qu’il n’a pas connaissance de leur existence”, ce qui est un peu différent. Il faut noter cette subtilité de langage. Cela veut dire qu’il ne sait rien d’eux, pas qu’il ne pense pas qu’ils n’existent pas ! Il s’exprime ainsi comme un initié, d’après son expérience et ses connaissances mais pas d’après ses convictions à lui ou ses croyances. Il est bon de saisir ces petites nuances de “gris”. En somme, il dit qu’il n’en sait rien, ce qui est une attitude d’humilité profonde selon moi.

  4. La réponse de l’auteur de l’article (Didier V.) sur ce passage :
    Au sujet du commentaire d’Alain Moreau :

    Voici la remarque d’Alain Moreau :”Néanmoins, ici, Alain Moreau, l’auteur de ce site, n’est pas d’accord sur ce dernier point. Certains vaisseaux sont tout à fait physiques, dit-il (car ils sont originaires, contrairement à ce que prétendait B. Creme, de planètes extérieures à notre système solaire), et divers témoignages de contactés font état de voyages à l’extérieur de notre planète. C’est d’ailleurs le cas, en outre, pour George Adamski, un contacté que B. Creme reconnaissait comme parfaitement authentique ! (Voir : “A l’intérieur des vaisseaux de l’espace”, de George Adamski.) Bref, B. Creme (1922-2016) se contredisait quelque peu…

    Réponse de l’auteur de cet article (Didier.V) au commentaire pertinent d’Alain Moreau : Il est vrai que Benjamin Creme ne reconnait pas l’existence de vaisseaux voyageant à l’extérieur de notre planète sur le plan physique mais il ne les nie pas en bloc non plus. Il ne s’autorise en fait qu’à parler des Frères de l’espace dans notre système solaire qui ont eux une mission bien précise envers notre Terre. Et fait il dit qu’il n’a pas connaissance de..Cela dit l’auteur de cet article a bien compris où voulait en venir Alain Moreau et son raisonnement est juste malgré tout.

    Mais il y a une information de première importance qui clarifie davantage les propos de Benjamin Creme ! Concernant Georges Adamski, son voyage n’était pas sur le plan physique d’après B. Creme (qui le connaissait personnellement à l’époque selon ses dires). En effet Benjamin Creme a écrit (dans son livre: rassemblement des forces de lumière) au sujet de ce voyage que :”G. Adamski a dû se décorporer pour embarquer sur le vaisseau, c’est à dire qu’il a effectué tout son voyage sur le plan éthérique dans un vaisseau de lumière”. Il avait cette capacité de sortir de son corps. Il semblerait donc que B. Creme ne se soit pas contredit en disant qu’on ne pouvait pas entrer dans les vaisseaux de lumière des Frères de l’espace lorsqu’on est dans le plan physique et non éthérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.