”A l’horizon, la Terre promise” – Un livre de Christian Miel

J’ai déjà mis, sur ce site, un texte de l’auteur à propos de la présentation des thèmes de ses précédents livres, le dernier étant : ”Le Templier du Cœur”, éditions Le Dauphin Blanc. L’article correspondant est (dans la même rubrique ”Spiritualité du troisième millénaire”) : ”L’exploration des états de conscience. Un texte de Christian Miel.

 

 

 

 

 

Voici une note biographique de l’auteur, extraite de son site : www.christian-miel.com

« Christian MIEL est titulaire d’un doctorat en psychopathologie fondamentale et psychanalyse. Il a exercé pendant plusieurs années, en tant que psychologue clinicien, dans des établissements médico-sociaux auprès de publics divers : enfants et adultes handicapés mentaux, cas sociaux, toxicomanes. Il dispose d’une formation en hypnose et Reiki.

Il est par ailleurs titulaire du CAFDES. Il dirige depuis quelques années des établissements médico-sociaux (Centre de soins pour toxicomanes, établissement psycho-éducatif pour adolescents difficiles, Pôle enfance dans le secteur du handicap mental).

Intéressé depuis longtemps par les états modifiés de conscience, son activité professionnelle l’a conduit à se questionner sur les rapports qu’entretient le toxicomane avec l’activité de penser, ce qui a fait l’objet de son premier livre. Les expériences de décorporation relatées dans les entretiens psychothérapiques avec les toxicomanes l’ont amené, dans son deuxième livre, à s’interroger sur la nature de ce phénomène rencontré par ailleurs dans d’autres contextes.

Son ouverture à la psychologie transpersonnelle, la spiritualité, étayée par une démarche personnelle, lui a permis de définir les différentes étapes de la dimension spirituelle relatées dans son livre ”L’homme intérieur”.

Poursuivant sa démarche d’exploration de la conscience, dans sa rencontre avec des thérapeutes énergéticiens et un channel, il aborde de nombreux thèmes avec des êtres galactiques, dans le cadre d’entretiens en séances de channeling. Son livre ”Le templier du coeur”, sur fond d’enseignement initiatique, relate l’exploration d’une vie antérieure templière dont l’écho s’est fait entendre dans son parcours de vie actuelle. »

Voici le nouveau livre de Christian Miel : ”A l’horizon, la Terre promise” (éditions Spinelle, 2019), dont l’intérêt n’échappera pas à ceux qui sont en quête de recherche spirituelle. Le texte qui suit est rédigé par l’auteur. Christian Miel m’a gentiment envoyé ce texte, ce dont je le remercie.

Présentation, par Christian Miel, du thème de son livre :

 

Dans cette publication, il est question de l’exploration d’une autre vie antérieure templière, celle de Renaud de Vichiers, Grand Maître de l’Ordre sous le règne de Saint Louis, dans le cadre d’entretiens avec un être galactique dénommé Igor, en séances de channeling. Si le contexte historique portant sur les rapports entre l’Inquisition et les Cathares d’une part, et le devenir du royaume de Jérusalem d’autre part, sert de toile de fond, c’est avant tout le projet de l’âme qui se trouve abordé au travers de son choix d’incarnation et de sa quête de retour à la Source.

Ainsi, la marche vers la Terre promise ou la conquête de la Jérusalem terrestre ne sont ou n’auraient dû être que des manifestations d’une quête intérieure de la nouvelle terre ou de la Jérusalem céleste. C’est toute la question du combat intérieur et extérieur qui se joue entre l’Ombre et la Lumière en toute âme, encore aujourd’hui. Renaud de Vichiers y a été confronté comme tant d’autres, et il ne s’est pas contenté d’un statu quo. Il s’est engagé au service de la Lumière, n’hésitant pas à bousculer les codes existants à cette époque, dans le respect de sa mission d’âme.

Le 13° siècle voit aussi la diffusion des romans de la Table Ronde et de la quête du Graal. Au-delà de ce qui peut apparaître pour beaucoup comme des légendes, il faut y voir au contraire, ainsi que le relatent les entretiens avec Igor, le combat permanent entre les forces de l’Ombre et de la Lumière, dans les dimensions de l’être comme celles de la réalité. Cette perception expansée de la réalité ouvre sur des perspectives nouvelles où la frontière entre le visible et l’invisible se fait ténue, où la coexistence avec des êtres d’autres dimensions devient une certitude, où la question de l’apprentissage de la maîtrise des puissances énergétiques qui nous traversent et que nous portons devient urgente même aujourd’hui.

En ce sens, l’expérience de vie de Renaud de Vichiers, à une époque où le sectarisme et le fanatisme généraient son lot quotidien de souffrances, fait écho dans notre monde moderne aux mêmes enjeux, dès lors que le fléchissement de la lumière par le non-respect de la divinité en soi engendre une domination de tous ordres, une intolérance et un rejet des différences culturelles et individuelles et collectives.

Le thème de la Terre promise est très présent dans son âme puisqu’il a son origine dans l’expression d’une vie antérieure au temps de l’Exode. Il a pu prendre au cours de diverses incarnations l’apparence d’une recherche d’un havre de paix, d’une quête intérieure témoignant d’un retour à la Source.

C’est cette démarche qui a animé Renaud de Vichiers et l’a amené, dans un esprit d’ouverture, à s’intéresser à la croyance des Cathares, à leur mode de vie et à les aider, quand il le pouvait, sans pour autant adhérer à leur cause. Tout ce qui s’est joué à cette époque, dans les rapports entre l’Inquisition et les Cathares, a alimenté un combat intérieur entre la loyauté et sa conscience profonde, ce qui apparaît dans les entretiens avec Igor, à propos de la compréhension du message christique, de la conduite de la papauté et de Saint Dominique, comme du sort attribué à la comtesse Esclarmonde de Foix qu’il a tenté de sauver et dont l’âme se retrouve aujourd’hui à ses côtés, sous une autre identité. Toutes ces passions, ces mémoires encore vivantes, doivent être transmutées par le pardon. C’est le travail intérieur engagé dans le cadre des entretiens avec Igor.

Les rapports entre Renaud de Vichiers et Saint Louis étaient empreints de respect et d’admiration, ce qui les a conduits à œuvrer ensemble à la fortification de la ville de Saint Jean d’Acre, lors de la première croisade de Saint Louis. Ces rapports n’étaient pas exempts de tensions concernant des choix politiques, notamment dans les rapports avec les Sarrasins, ce qui a conduit à la disgrâce de Renaud de Vichiers. Cette situation avait laissé une empreinte profonde d’incompréhension et d’injustice qui a pu être abordée en séances de channeling, avec celui qui avait été Saint Louis, amenant à une abréaction émotionnelle portant sur une situation qui, bien que lointaine, n’en restait pas moins présente dans ma conscience profonde.

Par-delà les épreuves anciennes ou actuelles, qui parfois leur font écho, comme le rappelle Igor, l’être de l’auteur aspire à une conscience élargie afin d’aller au sein des réalités universelles, dans une recherche de l’essence première qui s’apparente à la quête du Graal. Leur échange se poursuit alors autour de ce thème relaté dans les romans de la Table Ronde qui ont parcouru le 13° siècle où Igor lui apprend qu’ils sont l’illustration de guerres intergalactiques qui se sont déroulées au temps de l’Atlantide. Les personnages de la saga arthurienne ont bien existé. La plupart sont actuellement dans d’autres dimensions de la réalité et se préparent à revenir. Ces informations ne relèvent pas d’un roman de fantasy mais proviennent de réalités auxquelles nous devons nous ouvrir.

Le thème de la coupe et de l’épée, du Graal et d’Excalibur, l’épée de lumière, y est développé dans ce qu’il renvoie de profond au niveau énergétique et au niveau de la conscience multidimensionnelle. Les informations communiquées par Igor vont bien au-delà de ce qui est communément évoqué au travers du roman arthurien et de la démarche initiatique.

Ces informations nous relient à d’autres dimensions de la réalité qui seront prochainement accessibles à ceux et à celles qui auront su effectuer le travail intérieur et les purifications nécessaires pour accueillir la Lumière, en s’engageant dans la voie du pardon et de la compassion. L’activation du cœur spirituel ou la dévotion au Sacré cœur en sont le cheminement. C’est alors que l’accès à la Terre promise leur sera accordé, sous la forme d’une terre renouvelée, transformée par son passage dans la 5° dimension.

Christian Miel

Share This:

Les commentaires sont fermés.